samedi 3 avril 2010

EFT Savoir quoi faire intuitivement

Tapoter mentalement ou par procuration, en suivant son intuition pour savoir quoi faire.
Un texte écrit par un médecin très surpris.

Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/articles/mary.htm**

Gary Craig écrit :

"Bonjour à tous,
"Maintenant, nous allons parler un peu de l'intuition permettant de déceler les problèmes. Il existe plusieurs manières de le faire, ainsi que d'autres formes de travail de pointe utilisant les méridiens et les points d'acupressure. Il y a beaucoup à apprendre de ceux qui les pratiquent et je les salue tous avec intérêt et les bras ouverts. Nous allons sans doute parler de certains d'entre eux dans les mois à venir. Ma contribution dans ce domaine est abondamment illustrée dans nos vidéos avancées ("Steps for Becoming the Ultimate Therapist", série DVD épuisée) qui va dans la direction de ce vaste domaine.
"Nous avons tous en nous un sens intuitif qui nous sert extraordinairement bien si nous arrivons à lui faire confiance. Dans ces DVD, je développais des moyens de perfectionner cette capacité avec une précision impressionnante. D'après mon expérience, une bonne perception intuitive peut être égale ou supérieure à toute autre technique. Elle peut vous mener là où d'autres techniques ne vont pas et ceci constitue une aide précieuse dans la recherche des problèmes fondamentaux sous-jacents ("core issues").
"Dans cette ligne de travail, le docteur Marie Pellicer m'a envoyé le message suivant décrivant comment elle a été "obligée" par les circonstances à l'utilisation intuitive de ses sens pour le diagnostic de son fils de 5 ans. J'ai pensé que son histoire vous intéresserait. Le développement de ce sens intuitif peut nous faire monter de plusieurs étages dans la découverte du "gratte-ciel" des techniques de guérison de pointe. Bien à vous, Gary Craig."

Le Dr Mary Pellicer écrit :

Hello Gary,
Je voulais juste vous faire partager un certain nombre de choses avant que leurs détails ne s'amenuisent dans ma mémoire. Comme je le disais, je suis très nouvelle dans l'approche de ces concepts concernant l'énergie, cette idée d'un système énergétique hautement organisé, cette histoire de guérison énergétique (ce n'est pas ce qu'on nous apprenait à l'école de médecine, de mon temps). Ma première exposition à ces idées s'est produite au mois de novembre dernier quand je suis allée visiter un guérisseur énergétique juste pour voir ce qu'il faisait, ainsi qu'en février quand j'ai participé à un atelier de sensibilisation à l'énergie - le premier module du cursus de l'Académie Internationale de Médecine Vibratoire. Et depuis lors, j'ai lu de nombreux livres et j'ai fait des expérimentations sur moi-même. C'est en février qu'un ami rencontré au séminaire sur l'énergie m'a présenté l'EFT et c'est en mars que j'ai acheté le premier cours, que j'ai regardé les DVD et que j'ai commencé à utiliser l'EFT sur moi-même. Donc, je suis à peu près débutante.

Ce week-end, mon mari était hors de la ville et j'ai donc saisi l'occasion de regarder les vidéos du "Thérapeute Ultime". Le vendredi, j'avais essayé de comprendre comment je pouvais apprendre à faire le test musculaire (car mon idée à ce moment-là était qu'il servait à vérifier la force musculaire). Je suis même allée jusqu'à rechercher où je pouvais acheter un dynamomètre pour être plus "objective avec le test de force" et j'étais intriguée par le fait qu'aucun des sites web que j'avais visités sur la kinésiologie et les tests musculaires ne parlait de l'utilisation possible de cet appareil. (Comme j'avais le sentiment que le test musculaire était difficile à faire objectivement et qu'on pouvait entraver mentalement le processus, ma première réaction avait été de me sortir de l'équation et de mettre une machine à ma place - une incursion de ma formation médicale, j'en ai peur. J'ai été formée dans une époque où l'on ne fait pas confiance à son intuition et où le processus de diagnostic est confié à des machines à ultrasons, scanners et autres appareils d'imagerie médicale.)

Au fur et à mesure que je regardais vos vidéos j'ai fini par comprendre qu'il ne s'agissait pas de tester la force en elle-même, mais de mettre en place un langage permettant de parler avec son soi supérieur (l'être qu'on est vraiment). J'ai joué avec les présentateurs qui utilisaient diverses méthodes, afin de tenter de "décider" de celle que j'allais choisir, et enfin, vers 10 heures du soir alors que je me préparais une tasse de thé, je me suis assise dans un fauteuil et je me suis demandé ce que je devais faire et quelle méthode j'allais choisir. C'est alors que mon intuition a parlé (je suis une auditive et j'entends une voix dans ma tête qui me dit des choses, un processus dont je me méfie très facilement car cela me paraît similaire à mon bla-bla mental courant), me disant de sauter cette histoire du test et d'apprendre seulement à faire confiance à mon intuition (à la voix dans ma tête).
[MON COMMENTAIRE : Au sujet des prémonitions des médecins, voir mon article dans la page : http://secret-abondance.blogspot.com/2009/11/croyez-vous-aux-premonitions.html  ]

C'est juste après ça que j'ai regardé la vidéo dans laquelle vous parlez du processus et des étapes qui sont possibles, ainsi que de se garder une position de repli. Voilà ! J'ai pensé que je devais ignorer les étapes 2 et 3 (le test en tête-à-tête et le test par procuration) et aller droit à l'intuition. Maintenant, je ne me souviens pas si c'était cette vidéo ou une de celles qui suivent (j'en ai regardé plusieurs cette nuit-là), mais vous y reveniez à votre exemple du service au tennis en disant "vous n'avez pas d'autre choix que d'arrêter de vous faire obstacle et de simplement agir". Vous avez dit que si l'on pouvait trouver une situation dans laquelle on n'aurait "pas d'autre choix que de faire confiance à son intuition" cela nous aiderait à faire des progrès. Je me souviens avoir pensé à ce moment-là qu'une situation comme celle-là ne pouvait pas exister parce qu'on pouvait toujours avoir le choix de revenir à la bonne vieille méthode EFT mécanique avec le manuel / ou au diagnostic à distance si on était capable de le faire (un peu limite, hein?).

Quoi qu'il en soit, pour vous amener jusqu'au point vers lequel j'ai été conduite (oui, il ya effectivement un point précis), à 1h du matin j'étais en train de décider si j'allais continuer à regarder les vidéos ou bien aller au lit - j'en étais à la vidéo 12 je crois - quand j'ai entendu un enfant pleurer à l'étage inférieur (j'ai deux enfants, de 2 et 5 ans). Je me suis précipitée en bas pour trouver Joshua (mon fils de 5 ans) qui pleurait dans la salle de bain en disant qu'il avait très mal à la tête. Mon esprit médical aussitôt a pris les commandes et j'ai pensé "Zut, j'espère que ce n'est pas encore une infection de l'oreille", tandis que mon instinct de mère se manifestait aussi et que je prenais l'enfant dans mes bras pour l'amener jusqu'au canapé dans le salon peu éclairé.

Ne sachant pas quoi faire d'autre à 1h du matin avec un enfant à demi-endormi et pleurant que je voulais calmer rapidement pour ne pas réveiller son frère, j'ai mis ma main sur sa tête et j'ai pensé à lui envoyer de l'énergie de guérison positive. Puis j'ai commencé à faire l'EFT "mentalement" en tapotant les points de sa tête (je n'ai pas tapoté physiquement). J'ai également vidé ma propre tête, j'ai laissé les points de tapotage EFT venir à moi et je l'ai fait. En 2 à 3 secondes environ il m'a semblé que le garçon s'était instantanément calmé et j'étais là assise, en état de choc, stupéfaite.

Je ne voulais pas lui demander si sa tête lui faisait encore mal (à 5 ans on peut être très influençable), alors j'ai demandé à mon intuition à nouveau ce qu'il fallait faire et j'ai commencé à faire le tapotage pour la peur d'être seul, le fait d'être effrayé, le désir d'être près de maman, etc. Après environ 5 à 10 minutes (il avait été calme et ne faisait pas de bruit) je lui ai finalement demandé comment il allait et il a dit que son pied lui faisait mal. OK, je vais "chasser la douleur", ai-je pensé, en utilisant votre terminologie. Et je me suis concentrée sur l'envoi d'énergie de guérison à son pied tout en faisant un peu plus de tapotage.

Enfin, je cherchais un moyen de lui faire réintégrer son lit, et de savoir si c'était le bon moment - je ne recevais plus de messages sur des points à tapoter - j'ai demandé à nouveau à mon moi supérieur et j'ai entendu : "Prends-le au lit avec toi." Je lui ai donc demandé s'il voulait faire ça. Il rayonnait et il a souri en disant oui, et nous y sommes allés.

Maintenant, je suis d'accord, tout ça "ne prouve rien". Le garçon aurait pu se calmer immédiatement même si je n'avais rien fait, tout cela est anecdotique, etc. en y ajoutant toutes les mises en garde que mon esprit médical (et mes "croyances écrites sur mes murs") veulent bien y mettre. Mais je voulais vous faire partager une situation dans laquelle je me suis trouvée (ou plutôt, qui m'a trouvée pour m'apprendre quelque chose) où je n'ai pas eu d'autre choix que d'utiliser mon intuition.
Merci pour toute votre affection partagée,

Mary Pellicer, MD (médecin)

Confirmation par Elizabeth Mass

Note de Gary Craig : Elizabeth Mass parle d'un incident similaire dans lequel elle utilise le tapotage par procuration (surrogate tapping). Il est semblable à d'autres que vous trouverez sur ce site Web, y compris l'histoire que j'ai proposé d'appeler "Tapoter avec intention".

Elizabeth Mass écrit :

Bonjour Gary,
je viens de lire la note de Marie Pellicer concernant son expérience avec son fils, et j'ai décidé qu'il était temps de partager avec vous une expérience que j'ai eue tout de suite après la conférence de Las Vegas qui est le support du sien.
J'étais à l'aéroport en attendant mon vol à destination de Phoenix dimanche soir, juste après avoir quitté le stage EFT de Larry Nims. Il était bondé, comme tous les aéroports, et j'ai remarqué un jeune homme (il ne pouvait pas avoir plus de 23 à 25 ans) tenant un enfant d'environ 9 à 10 mois. Le bébé pleurait, pleurait, pleurait. Le père, voyageant seul avec l'enfant (poussette, panoplie bébé complète, etc), faisait tout ce qu'il pouvait pour le calmer et l'apaiser. Il le portait, le berçait, lui faisait des caresses, etc. Le bébé ne cessait de pleurer. Une autre passagère m'a dit qu'elle espérait que le bébé irait bien une fois dans l'avion, car le décollage et l'atterrissage sont souvent des épreuves difficiles pour les bébés.
J'étais très consciente du combat du jeune père, et en fait, après quelques hésitations par rapport au fait d'être indiscrète, j'ai fini par me diriger vers lui pour lui demander si je pouvais l'aider. (J'ai pensé que si je pouvais tenir le bébé, je pourrais lui "glisser" discrètement un peu de guérison.) Mais, bien sûr, le père n'était pas prêt à confier son bébé à une étrangère, même bien intentionnée. Alors nous avons parlé un petit peu des difficultés de voyager seul avec un bébé. Il m'a dit que le bébé s'appelait Jacob.

Je me suis rassise, mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ce bébé en difficulté. Enfin, il m'est venu à l'esprit que je n'avais pas besoin de tenir le bébé ! Je pouvais faire le tapotage par procuration pour lui ! J'ai donc demandé la permission mentalement, puis estimé que c'était d'accord. J'ai ensuite affirmé l'intention que j'allais faire l'EFT pour le compte de Jacob, en mettant l'accent sur "cette détresse émotionnelle." Ne voulant pas faire le tapotage EFT en plein milieu de l'aéroport, j'ai seulement touché chacun des points l'un après l'autre en pensant "cette détresse émotionnelle." Arrivée au troisième point, j'ai réalisé que tout était devenu très calme, et j'ai vu que Jacob ne pleurait plus.
Naturellement, mon mental avait du mal à croire que c'était vraiment le résultat de ce que je faisais, un résultat tellement immédiat ! Donc, j'ai continué pour toute la série des points (même les points des doigts), puis j'ai recommencé ... Ce n'était sans doute pas du tout nécessaire, car à ce moment (une question de minutes, vraiment) le bébé dormait profondément sur l'épaule de son père .
De plus, le bébé a dormi pendant tout le vol, et il dormait encore quand l'avion a atterri. Comme je passais près du père en sortant, je l'ai regardé et il a souri. Il a souri avec bonheur, heureux que son fils dorme si gentiment. Je m'en suis allée avec mon petit secret.

J'ai été tellement touchée par cette expérience qu'il fallait que le la raconte à tout le monde - le tapotage par procuration, ça marche ! Surtout pour les bébés. Et rapidement. Imaginez les possibilités. Bébés qui pleurent aujourd'hui ... demain adolescents en détresse, soldats effrayés, ou même dictateurs tyranniques, qui sait ???? Et si nous pouvions nous concentrer sur quelqu'un en train de "péter les plombs", reconnaître la peur et la douleur derrière ce comportement, et, avec la permission de l'être intérieur, aider cette personne à guérir, à notre manière tranquille et discrète ? Imaginez l'impact sur le monde. Grandiose pensée, non ? Ou une autre façon de considérer la prière ? Ou, peut-être ... le vrai but et la véritable signification de cette incroyable thérapie de l'énergie ?
Affectueusement,

Elizabeth Mass

***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.