lundi 5 avril 2010

EFT Quoi faire quand un client arrête de faire EFT, même après de très bons résultats ?

Une FAQ du site emofree.com : Quoi faire quand votre client arrête de faire l'EFT

En répondant à cette question souvent posée, une praticienne évoque les problèmes des personnes âgées en fin de vie.


Traduction de la page :
http://www.emofree.com/FAQ/clients-dont-tap.htm**

"Cet article perspicace de l'auteur à succès CHERYL RICHARDSON a été suscité par une étude de cas récemment envoyée à notre courriel [par le praticien EFT Henry Davies de Grande-Bretagne] récemment publiée : EFT pour un patient atteint de la maladie de Parkinson. Dans ce cas, un homme de 83 ans a obtenu une amélioration étonnante après quelques séquences d'EFT mais a ensuite "renoncé" à utiliser la méthode.
"Ce phénomène déconcertant se produit dans d'autres cas, surtout lorsqu'il y a une maladie dégénérative (sclérose en plaques, arthrite, cancer, etc.) Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, bien sûr, et on peut faire le tapotage EFT sur la plupart d'entre elles. Mais Cheryl, qui a une grande expérience dans ce domaine, offre plusieurs possibilités et pose quelques questions utiles qui pourraient bien ramener à certains "problèmes cachés" à la surface. Bien à vous. Gary Craig"

Par Cheryl Richardson

Cher Gary,

J'ai lu avec intérêt votre lettre d'information aujourd'hui : ce vieil homme de 83 ans atteint de la maladie de Parkinson qui a décidé d'arrêter le travail avec EFT même après avoir obtenu des résultats étonnants. J'aimerais proposer quelques idées au sujet des raisons pour lesquelles cela a pu arriver.

En tant que Coach, j'ai travaillé avec des milliers de personnes au cours des vingt dernières années. J'ai eu le privilège de voir toutes sortes de problèmes du comportement humain (tout comme vous, j'en suis sûre). Il est possible que le monsieur dont il était question soit tout simplement prêt à terminer sa vie (et incapable d'exprimer cela à un niveau conscient) ; mais il peut y avoir aussi autre chose.

Pendant des années, la communauté médicale s'est concentrée sur le traitement des maladies. L'objectif a été principalement de traiter les symptômes et non la source du problème. Chaque fois que nous abordons les questions de soins de santé, il est important de se rappeler que nous devons tenir compte de tout l'ensemble de la vie d'un patient. Par exemple, un patient âgé peut vivre dans un mariage abusif mais sa honte l'a empêché de partager ceci avec son médecin. Au lieu de cela, c'est seulement plus facile de cesser le combat et de mourir. Ou bien, peut-être que la personne qui assure ses soins quotidiens est tellement négligente qu'il est ne veut pas continuer à supporter le stress et l'anxiété de la vie quotidienne. J'ai abordé cette question auparavant : quand un patient âgé est traité de façon abusive par la personne qui s'occupe de lui chaque jour et a peur de le dire à quelqu'un, il peut tout simplement lâcher prise et mourir.

Maintenant, je ne dis pas que ce soit ce qui se passe avec ce patient particulier. J'utilise seulement ce cas comme un exemple de quelque chose auquel il faut réfléchir. J'ai donné des conférences aux médecins et au personnel soignant sur la façon dont nos modes de vie influent sur la santé et la longévité et je leur rappelle constamment qu'ils ne peuvent pas renvoyer à un mode de vie malsain un patient ayant retrouvé une bonne santé physique et s'attendre à ce qu'il reste en forme. Par exemple, si vous traitez un homme atteint d'une maladie cardiaque, sans vérifier la qualité de sa vie au-delà de la santé physique, de son régime alimentaire, etc, vous ne saurez pas qu'il est endetté jusque par-dessus la tête et qu'il est terrifié par le problème de savoir comment il va faire vivre sa famille. Cette peur génère une angoisse permanente (ce qui est source de comportement malsain : mauvaise nourriture, alcool, isolement, etc.) et très vite il sera de retour au cabinet médical qu'il vient de quitter (ou pire!).

L'EFT est un outil puissant pour la guérison. La newsletter d'aujourd'hui nous rappelle qu'il faut absolument examiner tous les domaines de la vie d'un client qui consulte. Il pourrait être utile par exemple de demander :

- Y a-t-il un autre domaine, une situation ou une circonstance de votre vie qui pourraient vous empêcher de continuer d'appliquer cette méthode ?
- Y a-t-il autre chose que j'ai besoin de connaître pour vous aider à continuer votre pratique ?
- Est-ce qu'il y a quelque chose dont vous n'osez pas parler parce que cela vous gêne trop, et qui pourrait affecter votre réussite ?

J'utilise cette dernière question qu'après que j'aie créé un fort sentiment de confiance chez le client, et je lui dis qu''il n'est pas obligé de me faire part de ce problème spécifique s'il ne se sent pas à l'aise pour le moment. Il est utile de savoir qu'il peut y avoir quelque chose d'autre qui se passe. Bien sûr, avec EFT, vous pouvez faire le tapotage sur le problème en question sans même avoir besoin de savoir de quoi il s'agit - c'est toute la beauté de la méthode EFT...
Affectueusement, Cheryl

[Cheryl Richardson http://www.cherylrichardson.com/  est l'auteur de nombreux livres sur la manière d'améliorer sa qualité de vie, dont certains sont traduits en français :
- "Prenez le temps de choisir votre vie" (Ada Guides Ressources), best-seller du New York Times en anglais. http://www.priceminister.com/offer/buy/869423/Richardson-Cheryl-Prenez-Le-Temps-De-Choisir-Votre-Vie-Livre.html
- "Reprenez votre vie en main, 52 façons concrètes et inspirantes d'améliorer votre vie, une semaine à la fois" (Ada Guides Ressources),
- "L'incontestable pouvoir de la grâce" (Ada),
- "Pleins feux sur votre vie" (Ada).

CHERYL RICHARDSON, auteure de best-sellers et l'une des conférencières les plus recherchées aux Etats-Unis, connaît très bien les difficultés qu'entraînent les exigences quotidiennes de la vie dans un monde rapide et combien il est facile de perdre contact avec soi-même et avec ce qui nous rend heureux. Cheryl a conçu et présenté des programmes à des universités, des entreprises comptant parmi les "Fortune 500" et des associations professionnelles. Son travail a été largement commenté par les médias, notamment le Oprah Winfrey Show et le New York Times, et elle a fait la première page du Boston Globe Magazine.]

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.