mardi 6 avril 2010

EFT "marche" malgré la barrière des langues

Une praticienne américaine aide un homme atteint de Parkinson qui ne parle pas anglais.

Roseanna Ellis trouve une manière creative d'aider cet étranger à "marcher comme un roi" sans qu'il comprenne un mot de ce qu'elle disait...

Traduction de la page :
http://www.emofree.com/Articles2/parkinsons-king.htm

Par Roseanna Ellis

Je marchais sur la promenade le long de la plage quand je suis passée près d'un homme qui avait du mal à marcher. Il se cramponnait à la rampe d'une main et tenait une canne dans l'autre. Il y avait aussi son ami qui le maintenait fermement pour sa sécurité.

Je les ai dépassés, mais quelque chose m'a fait faire demi-tour et s'en approcher. J'ai rapidement découvert qu'aucun d'entre eux parlait anglais. Quelques mots prononcés m'ont fait penser qu'ils étaient polonais. J'ai demandé à ce monsieur "Est-ce que vous vous sentez bien?" Il a dit "Parkinson." J'ai remarqué que quand il lâchait la rampe sa main gauche s'agitait de manière incontrôlable dans toutes les directions, sans arrêt. J'avais déjà observé ce genre de comportement une seule fois dans en kinésithérapie avec un patient atteint de la maladie de Huntington (une maladie dégénérative du cortex cérébral). C'était pitoyable à voir mais je ne pouvais pas m'en aller.
Je vais appeler ce monsieur "Ben" parce que je n'ai jamais su son nom.

J'ai placé sa main sur la rampe et j'ai commencé à faire le tapotage EFT sur lui en disant :
- "Cette maladie de Parkinson".
Il a répété «Parkinson». Génial, ai-je pensé. J'ai tapoté à nouveau et j'ai dit :
- "Parkinson... Relax". Il a répété.

J'ai ainsi fait trois séquences de tapotage avant de l'entendre pousser un grand soupir. Ensuite, j'ai retiré sa main de la rampe et je l'ai fait se tourner de façon à s'appuyer le dos contre la rampe. Puis j'ai tapoté en disant :
- "Même si mon corps ne veut pas faire ce que je veux qu'il fasse, je choisis de me détendre et d'être calme".
- "Même si mon bras gauche s'agite en allant partout où il veut, je choisis d'en avoir le contrôle".

J'ai répété ces phrases jusqu'à ce que je l'entende soupirer. Il a semblé beaucoup plus détendu. J'ai pris sa main et je lui ai fait faire un pas pour s'éloigner de la rampe. A ce moment, son bras gauche ne bougeait plus, il pendait seulement sur le côté. Ben a pu se tenir debout par lui-même sans aucune aide et il respirait calmement. J'ai recommencé à faire le tapping :
- "Même si j'ai cette peur de bouger, je choisis la détente pour mon corps."

Après un nouveau soupir je lui ai montré comment pivoter à partir de la taille, de la droite vers la gauche. Il a répété le mouvement sans aucune aide. Il souriait maintenant. Son ami était stupéfait, la bouche ouverte.
Ensuite, j'ai pris la main de Ben et nous avons marché un peu. Il traînait un peu les pieds, alors j'ai fait le tapotage à nouveau :
- "Même si je traîne les pieds, je choisis de marcher avec facilité et grâce".

J'ai fait encoire trois séquences, jusqu'à sentir qu'il était temps de refaire le test avec lui.

Cette fois-ci, il a fait une vingtaine de pas seulement en tenant ma main. Mais sa tête se portait légèrement en avant. J'ai dit "KING" ("roi") et j'ai essayé de lui montrer ce que c'était que de "marcher comme un roi". Son ami a capté le message et lui a répété quelque chose en polonais. Ben s'est redressé et a souri. J'ai fait le tapotage pour :
- Même si ma tête se porte en avant, je choisis de marcher comme un roi."

Cette fois-ci je l'ai fait marcher tout seul, en restant très près pour sa sécurité. Il a marché, et j'ai tapoté sur son visage et sous son bras. Il marchait avec confiance en soi et rapidité, et sans aucune peur.

A ce moment, cela faisait 20 minutes que j'étais là et je commençais à attraper un joli coup de soleil. Il a fait le geste pour demander que je lui donne mon numéro de téléphone. Je le lui ai donné. J'ai ensuite regardé les deux hommes s'éloigner main dans la main le long de la promenade de planches. Ben avait laissé son ami porter sa canne à sa place.
Et tout ceci s'était passé sur une promenade noire de monde et avec quelqu'un qui ne connaissait l'anglais que très peu ou pas du tout...

Roseanna Ellis
**** *

Retour au Message du Jour ACCUEIL
* ***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.