lundi 27 décembre 2010

EFT : Encore un médecin convaincu

Convaincu par les résultats obtenus avec EFT, un médecin change de pratique après 30 ans.

Grâce à l'EFT deux garçons surmontent leur peur des brimades à l'école.

Franklin Sluijters M.D. médecin aux pays-Bas, nous donne ici un intéressant point de vue sur les "Techniques de Libération Emotionnelle" EFT.

Traduction de la page :
http://www.emofree.com/Children/bullying-boys.htm

Lettre du Dr Franklin Sluijters :

Cher Gary,

J'ai eu mon premier contact avec EFT en 1998 lors d'une démonstration par Marilyn Gordon à la Convention Annuelle de la Guilde Nationale des Hypnothérapeutes. Je n'avais aucune idée de l'impact que cela aurait sur ma vie personnelle aussi bien que professionnelle. A cette époque-là, j'étais encore un médecin de famille à plein temps, mais cette présentation m'a tellement intéressé que j'ai commencé tout de suite à faire le tapotage avec mes patients chaque jour, sur toutes sortes de problèmes émotionnels et physiques.

Comme vous le dites si bien : essayez-le sur tout.

Deux de mes expériences les plus gratifiantes ont concerné deux garçons - âgés respectivement de 8 et 9 ans - qui m'étaient envoyés par leurs mères. Les garçons n'étaient pas dans la même classe et c'était pure coïncidence que je les voie en consultation presque le même mois.

Les mères étaient très inquiètes au sujet du comportement de leurs fils respectifs : ils étaient malades chaque matin (nausées), avaient perdu l'appétit, ils avaient des problèmes pour dormir et ne voulaient plus aller à l'école, se plaignant de maux de tête, et en plus, ils étaient fatigués toute la journée. (Tout cela, ce sont des signes de dépression).

J'ai demandé à chaque mère de m'envoyer son fils après que j'aie terminé mes consultations normales du matin. Ce qui en est ressorti était que les garçons étaient victimes de brimades par plusieurs de leurs camarades de classe - ils apparaissaient en haut de la liste des faibles à attaquer.

J'ai commencé par la Recette de Base et j'ai utilisé la phrase suivante :

- "Même si je sens qu'ils sont tout le temps sur mon dos, je suis un bon garçon"
Et pour la deuxième fois :
- "Même si je me sens persécuté par ... (nom du camarade d'école), je suis un bon garçon."

Chacune de ces consultations n'a pas duré plus de cinq minutes. Les garçons n'ont rien compris à ce qui se passait et ont quitté mon cabinet complètement étonnés.

Je leur ai demandé de revenir me voir la semaine suivante, et quand je les ai revus, ils ne savaient pas du tout pourquoi ils avaient dû revenir. Bien sûr, j'ai vérifié avec chacune des mères ensuite, et toutes les deux ont confirmé que le comportement de leurs fils avait complètement changé et que les symptômes avaient disparu. Ce qui veut dire que dans la liste des faibles à attaquer ils avaient changé de niveau, parce que leur énergie avait changé.

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : Il est aussi possible qu'après le travail d'EFT, les garçons n'aient plus répondu de la même façon aux harceleurs, alors pour ces derniers le jeu avec eux n'avait plus d'intérêt.

Après ces expériences, et bien d'autres aussi extraordinaires, j'ai changé complètement ma manière de penser la communication et la façon dont nous traitons l'information. Alors, en 2001 j'ai décidé d'abandonner ma pratique médicale classique après trente ans, pour me consacrer à l'application et à la promotion des techniques énergétiques - en les combinant avec l'hypnothérapie quand c'est possible.

Avec toute ma gratitude,

Franklin Sluijters M.D., Pays-Bas

********* *

Retour au Message du Jour
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.