dimanche 29 mai 2011

Quand l'EFT ne marche pas dans un cas de stress post traumatique

Gary Craig nous présente la lettre d'un praticien EFT dont le travail avec un client victime du Syndrome de Stress Post-Traumatique (SSPT) semble-t-il "ne marche pas".
Gary commente ensuite en proposant ses propres méthodes pour contourner les défenses et les résistances d'un client obstiné, par la recherche systématique des différents "aspects" et de l'inversion psychologique.

Traduction de la page en anglais :
----http://ww.emofree.com/Trauma-stubborn.html------
Texte de Gary Craig :

Bonjour à tous,

Cette lettre était destinée à l'origine à un praticien EFT et copie m'en a été adressée. J'ai pensé que vous pourriez en trouver le commentaire utile. Les noms ont été omis pour des raisons de confidentialité.

LA LETTRE : "J'ai travaillé avec un ancien combattant du Vietnam depuis des années et je viens seulement de commencer à utiliser l'algorithme universel de Gary pour le SSPT (syndrôme de stress post-traumatique) de ce client et son sentiment de désespoir causé par une intervention chirurgicale récente. Néanmoins, après exécution de l'algorithme quatre fois de suite, il (son niveau d'intensité, NDT) n'est descendu qu'à 9, puis n'a plus bougé. J'ai tout fait sauf la respiration claviculaire. Est-ce que c'est ça l'étape suivante et, si oui, pourquoi?
"Egalement, à la fin de la session, il s'est écrié avec sa voix de "je-sais-tout" que tout ça prouvait seulement que "les choses ne faisaient qu'empirer". Il est la personne la plus défaitiste avec qui j'aie jamais travaillé, se référant continuellement à Nixon, à la guerre et à son passé terrible même avant le Vietnam (il était régulièrement battu par son père gangster pendant son enfance).
"Il m'est apparu qu'il a une croyance sous-jacente d'auto-sabotage selon laquelle rien ne pourra jamais s'améliorer et qu'il ne guérira jamais de tous les traumatismes de sa vie. Il est clair qu'il est psychologiquement inversé et qu'il souffre continuellement de la perte de toutes sortes de choses (de sa bonne santé, de sa chance ou d'une bonne occasion, etc). C'est mon client le plus difficile, qui résiste régulièrement au traitement dès que nous avons essayé quelque chose une fois et que ça n'a pas marché. Que pourriez-vous me suggérer comme prochaine étape avec l'algorithme de Gary? Je veux réellement continuer ce travail avec lui. Merci pour vos commentaires."

LE COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : Étant donné que je ne connais pas votre client, je ne peux répondre que d'une manière générale. Cependant, je pense que votre évaluation de son inversion psychologique semble correcte. Les attitudes négatives présentes en permanence en sont de grands indices. Si c'est le cas, c'est un obstacle majeur à la guérison et vous devrez sans doute faire des corrections importantes pour cela (frotter vigoureusement le "point douloureux" et dire: "Même si j'ai ce ______, je m'accepte profondément et complètement.").

En outre, vous pouvez vous trouver face à des toxines énergétiques telles que le café, le tabac et l'alcool (c'est typique chez les vérétans de guerre en proie au SSPT). Sachez donc que le fait que quelqu'un absorbe ces toxines assez communes (comme indiqué dans le manuel EFT) ne signifie pas nécessairement que cela neutralise l'effet de l'EFT. Utilisez la respiration claviculaire comme prochain essai.

Il y a certainement quelque chose d'autre ici, et ce sont les aspects cachés. Il apparaît qu'il a un tel passé de violence, avec tant de traumatismes, de rejets, etc., qu'il se déplace inconsciemment d'un aspect à l'autre et donc, qu'il ne réalise pas le genre de progrès que vous recherchez. Par conséquent, vous pourriez être en train de le faire avancer sans le savoir. Les enregistrements de séances EFT sont remplis d'exemples d'aspects et des différentes manières de les gérer.

Dans la même veine, je fais rarement tapoter quelqu'un pour "ce stress post-traumatique". Pour moi, c'est trop vaste, trop vague, trop général et je ne sais jamais ce qui est réellement pris en compte. Bien que cela puisse sembler faire quelque chose de bon, cela laisse souvent debout des "arbres" ignorés dans la "forêt" émotionnelle. Ils se présentent plus tard et le client frustré dit que "ça n'a pas marché", alors qu'en fait, l'EFT a bien fonctionné. Ces aspects n'avaient tout simplement pas été travaillés.

Je pense que c'est mieux de commencer par les événements spécifiques qui contribuent au SSPT, tels que "cet accident d'hélicoptère", ou "la mort de mon copain Jack", ou "quand papa me battait dans la cuisine", etc. L'avantage, c'est aussi que le client se rende compte d'un succès sur un point spécifique. Il arrive à mieux faire confiance au processus et ensuite, vous pouvez vous attaquer à d'autres "arbres" précis. Même s'il peut y avoir des centaines d'arbres dans la "forêt" du Syndrôme de Stress Post-Traumatique, après en avoir abattu une dizaine "l'effet de généralisation" prend le relais et tend à renverser le reste des "arbres" voisins sans que vous ayez à vous y attaquer spécifiquement. Un bon exemple de cela est la séance avec Rich, le premier vétéran du Vietnam dans la vidéo "6 jours à l'administration des anciens combattants". Vous pourriez faire visionner toute cette vidéo à votre client afin qu'il puisse se faire une idée de la puissance de l'EFT. Après avoir vu cela, il y mettra plus de bonne volonté. Egalement, faites-lui écouter "Buz" (un vétéran du Vietnam présentant des problèmes similaires) sur 1a face B de la bande sonore. C'est la première séance sur cette face.

Enfin, lorsque le client se réfère sans cesse à Nixon, à la guerre et à son passé violent, il vous donne des indices importants sur certains "arbres" dans sa "forêt" qui doivent être abordés avec l'EFT. Et puis, lorsque vous utilisez l'EFT sur un "arbre" spécifique et que le client parle ensuite d'autres problèmes, c'est généralement pour vous dire que vous avez réduit cet "arbre" à un arbuste et qu'il est temps maintenant de passer à un autre "arbre" (aspect). Soyez à l'écoute, soyez flexible. La maîtrise de cette sorte de chose (qui exige de l'expérience) est ce qui sépare un faiseur d'à-peu-près d'un praticien EFT magnifique.

J'espère vous avoir été utile.

Gary

********

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.