jeudi 26 juin 2008

EFT mais ça ne marche pas pour moi !

Et pourtant, j'ai étudié le manuel et j'ai appliqué la méthode...
Madeleine écrit à Gary Craig. Elle n'est pas thérapeute, elle a étudié EFT toute seule et l'a appliqué sur elle-même. Sans résultat.
Tout en n'obtenant aucune amélioration discernable sur elle-même, elle entend sans cesse les autres parler de leurs résultats extraordinaires - même des non-thérapeutes comme elle. Elle est frustrée. Pourquoi, pourquoi ?
Qu'est-ce qui ne va pas chez elle ? Est-ce que ce sont ses problèmes qui sont insolubles ? Est-ce qu'elle n'applique pas bien la méthode ?

Souvent, commente Gary Craig, lorsque EFT ne marche pas (anxiété, crise d'angoisse, dépression), c'est que la personne est sous l'effet d'une substance allergène introduite dans son système, qui cause le problème. On retire l'allergène et EFT marche (voir la deuxième partie du manuel gratuit). Cela peut aussi être causé par une inversion psychologique persistante due à un quelconque "bénéfice de la maladie" bien caché, un manque de précision dans la cible du tapping, et le fait qu'on n'ait pas encore atteint le vrai noeud du problème - ce dernier cas est le plus probable.

Madeleine ne se décourage pas. Quelques mois plus tard, elle s'inscrit au séminaire dirigé par Gary Craig à Portland, dans l'Orégon, dans l'espoir d'en apprendre un peu plus. Le dernier jour, Gary lui demande de passer sur scène pour une séance de démonstration devant le public sur la fameuse phrase "Mais ça ne marche pas pour moi !"

Son problème est qu'elle se sent "idiote" et inadéquate. C'est une limitation réelle qui la fait vivre sur le mode de la tortue, se retirant sous sa coquille à la moindre alerte. Durant tout le séminaire, elle a eu beaucoup de mal à poser des questions, et elle ne se sent certainement pas à son aise sur scène devant tous ces gens pour parler de sa "stupidité".

Avant même de faire le tapping, Gary lui propose des reformulations (en anglais "reframes") de son sentiment d'être idiote. Ce n'est pas la manière traditionnelle d'utiliser EFT, mais il veut en faire un exemple pédagogique pour les nombreux psychothérapeutes et médecins présents.

Il met donc en valeur la magnifique intelligence de Madeleine, et la coordination extraordinaire des milliards de cellules de son cerveau lui permettant de participer à une conversation, d'attraper une balle ou de conduire une voiture. Elle hoche la tête mais tout ça ne lui fait rien du tout, bien que ce soit vrai.

En réalité, Gary sait pertinemment que les reformulations ne servent à rien tant qu'il n'y a pas eu de véritable changement cognitif permettant à la personne de les accepter. Les psychothérapeutes utilisent ces reformulations dans le but de provoquer le changement cognitif - cela fait partie de la formation classique - mais c'est une erreur. Selon son expérience avec EFT, une reformulation qui réussit est le signe qu'un changement est intervenu AVANT la reformulation ; elle n'est pas la cause de ce changement.

Gary change alors de tactique et cherche avec EFT le noeud du problème à l'origine de son impression d'être idiote. Le père de Madeleine, un homme bardé de diplômes (ingénieur ou scientifique), est pour sa fille la source de la sagesse. Mais dans la description qu'en fait Madeleine, Gary perçoit un homme anxieux qui, pour se sentir en sécurité, était obligé de rabaisser les autres (y compris Madeleine) et de s'assurer qu'ils ne puissent jamais lui arriver à la cheville. Ainsi, Madeleine s'entendait souvent traiter d'idiote. Son père avait également un grave problème de boisson.

Gary a donc mené la séance d'EFT sur plusieurs événements de la vie de Madeleine relatifs à des commentaires méprisants faits par son père. Ils ont fait le tapping sur les réactions de Madeleine et ont cerné les divers aspects de son problème. Dans la dernière séquence, il lui fait tapoter le point karaté tout en répétant après lui :

- "Même si mon père était bardé de diplômes ... beacoup plus que moi ... je m'accepte complètement et parfaitement .... Et même s'il n'avait aucun diplôme en compréhension humaine ... et même s'il ne voyait pas que c'était seulement pour lui-même ... et pour ses besoins personnels ... qu'il rabaissait sa propre fille ... je lui donne crédit néanmoins pour le fait qu'il ait toujours pris la bonne décision ... même en rabaissant sa propre fille ... et en buvant autant d'alcool."

C'est alors que Madeleine se met à rire ! Les reformulations ont enfin atteint leur but, surtout celle concernant la boisson. Comment accorder autant de poids aux paroles de quelqu'un dont le comportement est aussi discutable !

Gary commente :

"Toutes nos sessions précédentes avec EFT avaient coupé plusieurs arbres dans la "forêt" de sa "stupidité". Et à chaque arbre qui tombait, sa compréhension changeait de niveau, de sorte que les reformulations ont enfin pu atteindre leur but. En conséquence, toute la forêt est tombée et Madeleine s'est trouvée enfin libérée. De toute évidence, un père qui rabaisse sa fille et lui fait penser qu'elle est idiote, tout en abusant de l'alcool, n'est pas quelqu'un dont l'opinion est crédible ; ceci est un point de vue logique. Malheureusement, nous ne répondons pas toujours à la logique. Ce sont la plupart du temps nos réponses émotionnelles qui nous dirigent."
Un an et demi plus tard, Gary reçoit une lettre de Madeleine.
Depuis la séance sur scène à Portland, elle n'a pas fait d'autre thérapie. Et pourtant, elle n'a plus jamais ressenti d'énergie négative sur ce sujet. Elle s'en sent détachée, comme si son enfance et tous ces sentiments négatifs étaient arrivés à quelqu'un d'autre. Elle le remercie du fond du coeur.

Extrait de :
**http://www.emofree.com/Cases/doesntwork.htm**

*******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.