dimanche 16 mars 2008

EFT : L'INVERSION PSYCHOLOGIQUE


L'inversion psychologique, c'est ce qui fait que l'énergie fonctionne dans le mauvais sens dans le corps.

Nous avons tous connu quelqu'un qui nous a annoncé qu'il arrêtait de fumer aujourd'hui même. Et puis, une semaine après, on le revoit en train d'en allumer une... Le mental de la personne veut arrêter de fumer mais son corps ne le veut pas : c'est pourquoi elle recommence toujours, malgré la décision d'arrêter. Il faut pouvoir atteindre le niveau inconscient du corps si on veut modifer la situation.

C'est pour corriger cette inversion psychologique que la première phrase répétée trois fois au début d'un travail d'EFT, en tapotant le point karaté ou le point douloureux de la poitrine (voir le manuel gratuit), contient à la fois le négatif et le positif.

Une situation traumatique vécue (quel que soit le temps passé depuis l'événement) met inconsciemment la personne en état de surveillance constante face à un nouvel événement traumatique qui "pourrait survenir". Cette surveillance permanente est perçue par le subconscient comme nécessaire à la survie, et si on supprime cela, la personne va se sentir en danger. D'où les résistances au changement que tous les thérapeutes rencontrent chez leurs patients.
Avec EFT, on va pouvoir travailler sur cette peur de laisser partir les défenses que le traumatisme a construites.

Qu'est-ce qu'un traumatisme ?
Un traumatisme est un événement violent subi ou observé par la personne. Des gens qui ont assisté à l'événement du 11 septembre depuis la rue ou depuis leur bureau ont été aussi traumatisés que des vétérans du vietnam.
Le traumatisme met en cause le sentiment de sécurité de l'individu dans le monde, sa confiance en lui-même et dans les autres, sa valeur en tant qu'individu et parfois même jusqu'à son identité. L'angoisse et le stress deviennent le fond de son paysage émotionnel quels que soient les événements vécus ensuite, l'empêchant de faire sereinement des choix dans sa vie présente et future. La dépression s'installe, et plus tard la maladie.

Le traumatisme peut générer une situation appelée "désordre post-traumatique" dans laquelle la personne ne peut s'empêcher de repenser au traumatisme plusieurs fois par jour; elle a des flash d'images récurrentes et fait des cauchemars la nuit. Cela peut aller jusqu'à empêcher toute vie normale.

Après la 2ème guerre mondiale et pendant la guerre froide, la CIA avait fait des recherches pour savoir comment faire changer les croyances d'un individu et les remplacer par d'autres croyances permettant d'utiliser cet individu pour des actions programmées à l'avance, même à son insu. Ils avaient trouvé que la meilleure façon de faire pour obtenir ce résultat était de violemment traumatiser la personne, plusieurs fois et par différents moyens y compris sexuels.

La première règle du praticien EFT concernant les traumatismes est celle-ci : le temps n'arrange pas les choses, point. Il peut se passer 10 ans, 30 ans ou 50 ans, pour la personne traumatisées l'effet sur son psychisme est le même que si l'événement s'était déroulé hier. Que ce soit un traumatisme vécu dans l'enfance ou à l'âge adulte, c'est la même chose.
Parfois, il y a eu un tout petit traumatisme dans l'enfance, qui a été oublié. Et à l'âge adulte, il se passe un événement que la personne normalement aurait dû analyser d'une manière rationnelle. Mais sans que la personne s'en rende compte, l'événement va s'accrocher sur le schéma pré-enregistré lors du petit traumatisme d'enfance oublié.

Exemple : lors du 11 septembre, un trader travaille dans un bureau de Wall Street dont la fenêtre donne sur les tours. Il voit un homme sauter du quarantième étage de la tour qui va s'effondrer. Ce spectacle déclenche chez lui un traumatisme maximum avec "désordre post-traumatique". Il ne peut plus retourner travailler dans son bureau parce qu'il revoit sans cesse la scène, il ne dort plus et est en dépression, et finalement il perd son travail. Il rencontre quelques années plus tard un psychothérapeute utilisant l'EFT, grâce à qui il finit par découvrir le noeud du problème : il avait la phobie des hauteurs, le vertige, et ne le savait pas parce qu'il n'était jamais monté à une échelle ni sur le toit d'un gratte-ciel. Mais lorsqu'il a vu l'homme tomber de la tour, sa phobie des hauteurs s'est déclenchée et c'était comme si c'était lui qui tombait, d'où sa terreur et son stress maximum. Grâce au travail de détective du praticien EFT qui a dépisté avec lui tous les "aspects" de la situation traumatisante, il a pu retrouver ce noeud originel, même si l'événement de l'enfance qui avait causé cette phobie des hauteurs restait oublié.

Le plus génial avec EFT, c'est que chacun peut faire ça tout seul, dans son coin. Dans le site http://www.emofree.com (en anglais) il y a des messages de personnes qui expliquent qu'ils ont passé un week-end concentrés sur le manuel gratuit et ont commencé à résoudre par eux-mêmes des problèmes personnels qui les taraudaient depuis des années. J'en traduirai certains pour les mettre dans ce blog parce que ces infos ne sont accessibles qu'à des gens qui lisent l'anglais.

Néanmoins, si en expérimentant l'EFT sur vous-même grâce au matériel gratuit à disposition, vous vous remémorez un souvenir oublié qui vous cause un énorme remue-ménage émotionnel, adressez-vous à un praticien EFT dont vous pourrez trouver l'adresse dans les sites répertoriés dans la colonne de droite.

AVERTISSEMENT : Les études de cas et conseils que vous trouverez dans ce blog ne sont pas là pour remplacer l'intervention d'un médecin ni de tout autre professionnel de la santé qualifié. Ce ne sont que des indications d'utilisation, et vous prenez la responsibilité sur vous-même de ce que vous allez faire en utilisant ces conseils et la méthode EFT en général.

********

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.