mardi 17 août 2010

EFT contre la dépression, les allergies et la peur du dentiste

Toute une vie transformée grâce à l'EFT.

Note: Cet article suppose que vous ayez une connaissance pratique de EFT. Les nouveaux arrivants dans ce blog peuvent quand même en tirer les enseignements, mais il est conseillé néanmoins de lire mes posts "EFT c'est quoi?" et "EFT comment" ainsi que la page "Apprendre EFT" pour une compréhension plus complète. En cas de problème médical, veuillez consulter un médecin préalablement.

Présentation par Gary Craig :

"J'ai été en communication avec Angela Treat-Lyon de Nouvelle Zélande alors qu'elle venait de commencer l'utilisation de l'EFT. Comme vous le verrez dans sa lettre ci-dessous, elle s'est appliquée avec un succès remarquable à faire l'EFT sur elle-même pour une grande variété de problèmes. A la fin, elle donne des détails sur sa réussite au point de vue santé, lesquels sont des exemples parfaits des sauts cognitifs et de la transformation de croyances négatives qu'on peut obtenir avec l'EFT.
"Cette lettre pourrait être particulièrement utile pour des personnes sceptiques. Il y a là des preuves impressionnantes des possibilités offertes par l'EFT, et comme c'est une lettre écrite par une personne "nouvelle", elle aura d'autant plus de poids auprès d'autres "nouveaux"."

Lettre d'Angela Treat Lyon :

Gary,
D'abord je veux vous exprimer ma reconnaissance pour votre découverte (développement, création, etc. ...?) du processus de l'EFT. Cela m'a emmenée dans un voyage absolument extraordinaire ces derniers mois où j'ai utilisé cette technique - je peux vous dire que ma vie a changé si radicalement que je n'en reviens pas - mon état d'esprit est tellement génial que je m'en aperçois! Après presque 40 ans de dépression, c'est incroyable.
Donc -
Je suis une artiste américaine vivant en Nouvelle Zélande, actuellement dans la situation d'Artiste Résidente auprès de la galerie d'art du musée local. J'ai passé toute ma vie dans le domaine artistique et j'ai poussé mon travail en sculpture et en peinture au point de pouvoir finalement exprimer ce que je ressens à travers ces arts. Je suis également coach de vie et j'ai étudié tous les domaines de la religion, de l'ésotérisme et de la guérison alternative (rebirth, régression dans les vies passées, hypnothérapie, rêve druidique, "channeling", chirurgie des guérisseurs philippins, Huna hawaïen et autres études ethniques, reconditionnement holographique, équilibration du cerveau et intégration neurale, PNL, le cours Avatar...) ainsi que d'autres techniques de communication et de médiation.
Je mentionne tout cela afin de dire que, sur toute ma vie, étant donné les disciplines et modalités variées que j'ai étudiées, ésotériques ou non, j'ai constaté que l'EFT est la seule technique grâce à laquelle j'ai pu obtenir le maximum de résultats dans le laps de temps le plus court. Je suis stupéfaite.

Alors, j'ai pensé que je devais vous écrire et vous raconter quelques avancées étonnantes que j'ai pu réaliser au cours des 3 semaines passées.
1- J'avais eu les expériences les plus horribles chez le dentiste - depuis le choc d'avoir une dent extraite qui n'était pas la bonne, jusqu'à plusieurs canaux radiculaires traités en même temps sans que la novocaïne fasse de l'effet, en passant par une expérience de viol dans le fauteuil lorsque j'étais adolescente. Il va sans dire que c'était pour moi une épreuve terrible chaque fois que je devais aller chez le dentiste pour quoi que ce soit.
Il y a deux ans j'avais perdu 2 plombages - et ce n'est que la semaine dernière que j'ai pu m'en occuper. C'est pour vous dire à quel point c'était difficile - je ne voulais simplement PAS y aller.
La veille du rendez-vous, je ne pouvais pas dormir. J'étais dans mon lit, transpirant, le coeur battant, incapable de respirer - dans un tel état de panique, en fait, que j'avais oublié l'EFT, lequel j'avais pourtant assidûment appliqué à tous les autres aspects de ma vie pendant 3 semaines depuis que j'en avais entendu parler.

Finalement, à 3 heures du matin, mon esprit s'est suffisamment dégagé pour que je me souvienne de l'EFT, et j'ai fait environ 5 séquences de "Même si..." :
- "... Je ne peux pas me souvenir de ce qu'il faut dire..."
- "... Je ne sais pas quoi dire".
- "... Je suis en pleine panique".
- "... Je ne peux pas dormir".
- "... Je ne suis jamais en sécurité dans le monde".

Après cette dernière formulation, qui me semblait être le fond du problème, j'ai dormi profondément et je me suis réveillée à 8 heures sans la moindre impression d'avoir perdu des heures de sommeil et beaucoup d'énergie dans la panique.
Tout s'est bien passé jusqu'à ce qu'apparaisse la Grande Aiguille. Alors, mon coeur s'est emballé, est sorti de ma bouche et est parti dans la rue, avec ma tête courant après lui. J'étais devenue un bloc de gélatine molle et tremblante dans le fauteuil, incapable de penser et presque sur le point de mourir. Tout mon être savait qu'il y avait là un homme qui était en train de me traumatiser et de m'agresser, et que j'étais coincée dans ce fauteuil. Ma bouche restait ouverte sur un hoquet comprimé dans l'arrière-gorge. Mes mains cramponnaient les bras du fauteuil tellement fort que j'ai été surprise de ne pas les avoir cassés.
MAIS - cette fois, je me suis souvenue qu'il y avait quelque chose que je pouvais faire, même si c'était tout ce que je savais - une fois encore, je ne pouvais pas me souvenir de ce qu'il fallait dire ou faire, et j'ai fait comme j'ai pu avec ce qui me restait de ma capacité de penser jusqu'à ce que, finalement, en désespoir de cause, je dise très fort (intérieurement, je veux dire) "Je ne peux pas me souvenir de ce qu'il faut dire, alors FAITES-LE."

Et ça l'a fait. Quelle que soit la CHOSE, elle l'a fait. En 2 secondes pile, j'étais aussi calme que possible, j'avais retrouvé tous mes esprits, j'étais sereine et calme, et mon coeur était de retour à sa place normale et avec un battement normal. J'étais stupéfaire. A partir de ce moment, le reste de la visite a été très bien, sans aucun trauma, sans douleur ni perception de presque-douleur. Pas du tout.

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : "C'est un exemple parfait de l'EFT fait avec l'intention seulement (sans tapotage). C'est un outil qui peut être utile dans certaines circonstances. Notez ci-dessous le changement cognitif important qui a accompagné cette séquence d'EFT".

ANGELA CONTINUE : Et ce qui était vraiment "cool" c'est que les idées de trauma et d'agression étaient parties, remplacées par un "recadrage" parfait selon lequel "cet homme en fait était en train de me rendre un service."
2- Une autre expérience concerne mes réactions allergique. J'avais eu une crise presque fatale avec des métaux lourds qui avait commencé il y avait 12 ans et qui avait demandé plusieurs années pour être traitée. Le processus de nettoyage était intense et très douloureux, incluant finalement le fait de me purger de toutes les vaccinations et tous les poisons environnementaux auxquels j'avais été exposées au cours des années, ainsi que des métaux (le cadmium principalement - on m'a dit que c'était en tant que fumeur secondaire car mes parents fumaient comme des pompiers). Mes reins en avaient pris un coup, ainsi que mon foie et mes surrénales, et en conséquence, j'avais toujours de terribles démangeaisons si j'absorbais ou même respirais certaines substances ou nourritures (comme les tomates, les pommes de terre, le blé, les parfums modernes, la laque pour les cheveux, les peintures acryliques ou les émanations d'essence).
Cette fois-ci, j'avais mangé un peu de blé contenu dans une soupe qu'une amie avait faite pour moi. Au milieu de la nuit, je m'étais réveillée toute gonflée, la peau brûlante, pleine d'histamine, avec les mains qui me grattaient affreusement. Cela démangeait tellement qu'il FALLAIT que je me gratte ou je devenais folle. Mais ensuite, d'habitude, si je grattais suffisamment pour que ça soulage, ça se mettait à piquer incroyablement et même à saigner, et le lendemain mes mains et/ou mes pieds étaient enflés comme des ballons, inutiles et douloureux pendant au moins 3 jours.

Cette fois-ci, me souvenant de l'expérience chez le dentiste, j'étais prête ! J'ai dit :
- "Même si j'ai cette réaction allergique, je ... etc..."
Et il n'a fallu que 6 séquences pour que je puisse vraiment sentir que le gonflement commençait à diminuer. En tout, j'ai fait 10 séquences, couvrant certaines choses qui restaient, et le gonflement a diminué, la démangeaison a complètement cessé et je me suis rendormie.

3- Aujourd'hui, alors que j'étais en train de passer une couche de peinture brillante sur notre porte d'entrée, j'ai senti que le gonflement et la démangeaison essayaient de revenir, et j'ai immédiatement commencé à faire l'EFT en disant :
- "Même si je suis en train d'utiliser cette peinture acrylique et que j'ai peur d'y réagir, je... "
Et en une minute c'était parti.

Tout ça est tellement fabuleux. Je ne peux pas vous dire les heures que j'ai passées avec des mains et des pieds trop gonflés pour seulement imaginer de m'en servir, sans même vouloir les ressentir. Des heures de larmes, de frustration et de douleur. Le fait d'avoir à éviter mes plats favoris, d'être obligée de demander à mes amis de ne pas utiliser le blé, le sucre, les produits laitiers, etc., dans toute nourriture qu'ils voulaient me servir. Le fait d'avoir à éviter les émanations de produits et les peintures, etc. J'ai même perdu une amie parce que son parfum était si fort qu'il me faisait m'étouffer littéralement dès que j'étais dans son environnement. L'angoisse.
Le fait d'avoir cet outil étonnant à ma disposition ne veut pas dire que je n'ai plus besoin de faire attention, pas du tout. Mais cela signifie que je peux gérer ce qui arrive au jour le jour. La sensation d'impuissance m'a quittée, la dépression de toute ma vie est presque partie, la haine de ma propre vie est partie et un nouvel horizon s'ouvre devant moi alors qu'auparavant il n'y avait que l'obscurité et un futur triste, coléreux et comprimé.

Quand j'ai commencé à utiliser l'EFt la première fois, mon esprit était tellement embrumé que je ne pouvais même pas me souvenir du protocole à suivre après avoir fait l'opération sur l'inversion psychologique. J'arrivais à la fin, puis j'oubliais ce que j'étais en train de faire. A la fin, je faisais simplement le tapotage sur la poitrine avec la formule "Même si..." (jusqu'à ce que finalement je réalise que je pouvais faire le tapotage pour me souvenir des phrases...).
Cela a été suffisant néanmoins, je suis devenue plus présente, m'occupant de ce qui se passait "maintenant", et cela m'a permis de plonger plus profond dans les "oui-mais". Et cela m'a permis de m'accepter VRAIMENT - vraiment. Telle que je suis maintenant, l'opinion de personne d'autre ne m'importe.
J'ai dû me battre avec ça - je ne voulais pas m'accepter, je ne pouvais pas, je me détestais, je haïssais le fait que je me détestais, etc. - mais à la fin, une vague de quelque chose de léger et de doux m'a traversée et tout ce combat a été terminé. Et tout ce brouillard constant a été remplacé par la clarté. (Rien que cela en soi vaut tout le processus. Après toutes ces années où les gens me disaient qu'il fallait que je prenne des drogue contre la dépression, je peux dire maintenant que je suis bien contente de ne pas l'avoir fait.)

Maintenant, quand j'arrive au bout d'un problème difficile, il y a quelque chose de nouveau qui se produit. En voici une bonne illustration.
Ce soir, je considérais la manière dont je me suis camouflée derrière mes oeuvres d'art depuis mon enfance, et j'ai réalisé que c'était parce que, dans ma famille, je sentais que je n'avais pas d'importance. Je pense que j'ai commencé à me cacher derrière mon art pour me donner quelque chose à faire, quelque chose à quoi j'étais occupée et qui me permettait de dire que j'étais occupée lorsque je voulais qu'on me laisse tranquille (et que j'étais trop blessée pour demander à être prise en compte). Et quelque chose qui me permettait de dire : "Hé ! Regardez ça, est-ce que ça n'est pas bien ? Est-ce que ça ne compte pas pour vous ? Est-ce que vous m'aimez ?"
C'était dur à admettre pour moi-même. Quand j'ai réalisé que je ne comptait pas pour eux, j'ai pleuré et pleuré. Puis j'ai tapoté sur ça - seulement sur la poitrine, pour l'inversion psychologique - je n'arrivais pas à me mettre à faire la séquence complète - mais il ne m'a fallu que deux séries de répétitions de la phrase :
- "Même si c'est désespérant pour moi de réaliser que je j'ai aucune importance pour ma famille..."
pour passer de 10 à 0. A la fin de la séance, j'étais finalement arrivée au point où je pouvais dire : "Hé ! Sans blague, j'ai 56 ans ! Est-ce que j'ai VRAIMENT BESOIN de leur approbation ?"

Maintenant, voici ce qui est nouveau : quand je suis arrivée à zéro, il y avait une telle légèreté, un calme sens de l'espace et des possibilités à l'intérieur de moi et autour de moi, que je suis restée là simplement à le ressentir - c'était une expansion, un sensation de plein, de léger, de NOUVEAU que je n'avais jamais ressentie auparavant. C'est CELA la liberté : une prise de conscience complètement nouvelle de soi-même et des possibilités en soi qui n'avait jamais existé auparavant, jamais été disponible, un état d'esprit tout nouveau.

Je crois qu'il y a du vrai dans ce que Harry Palmer, créateur de la méthode Avatar, a dit : "Toutes les possibilités de réalité existent simultanément. Imaginez ce que nous pouvons être, faire et avoir quand nous réalisons que nous sommes vraiment en train de créer notre réalité, notre expérience, à chaque instant, à chaque choix. Imaginez comme il est facile de glisser d'une réalité à la suivante, juste en faisant le choix de choisir, d'être présent et de dialoguer avec ce qui est en train de se produire à l'intérieur de nous, à ce moment précis où nous avons l'habitude de glisser dans le Vieux Schéma." Fantastique.

EFT est fantastique. Je vous en remercie chaque jour.

Angela Treat Lyon

P.S. Il y a quelques jours j'ai fait une phrase de départ qui incluait la méthode du choix de Pat Carrington :
- "Même si je suis en train d'avoir cette réaction allergique (je ne sais pas à quoi), je m'aime et je m'accepte... et je CHOISIS de vivre la santé radieuse et maximale à partir de maintenant."
Depuis, je n'ai eu aucune éruption ni démangeaison ni les yeux gonflés. Merveilleux.
Maintenant, il me reste à travailler sur le syndrôme de "l'artiste crève-la-faim"...

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.