dimanche 27 juin 2010

EFT, dépression grave et problèmes sous-jacents

La dépressions et ses problèmes associés, par une psychothérapeute de formation traditionnelle qui a découvert l'EFT et changé son approche en conséquence.

Présentation par Gary Craig:
"J'ai toujours eu beaucoup de plaisir à lire les texte de Sonia Novinski, l'une de nos praticiennes EFT les plus engagées au Brésil. Son insistance et son habileté professionnelle (qui transparaît malgré ses difficultés avec la langue anglaise) sont une source d'inspiration et d'enseignement. Elle partage avec nous ici son travail sur un cas de dépression.
Ce travail traite de NOMBREUX problèmes sous-jacents et Sonia a été assez gentille pour nous en faire la liste. Dans ce cas précis, on ne sait pas si le progrès a été fait grâce l'EFT, grâce aux médicaments que la cliente prenait, ou par la conjonction des deux. Sonia pense que l'EFT a eu un rôle majeur pour les raisons qu'elle souligne. Quelle que soit la raison, néanmoins, la cliente a obtenu un soulagement évident et nous avons le privilège de lire l'approche instructive de Sonia sur ce cas."

Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/depression/underlying.htm**

Message de Sonia Novinsky :

Depression.
Cliente : Cibèle (nom d'emprunt).
Elle est la seconde génération d'une famille d'immigrants juifs venus de Pologne avant la guerre. Le père est toujours absent. La mère critique sans cesse et envahit son espace, très déconnectée des besoins de sa fille.
Elle s'est mariée quand elle avait 33 ans à un immigrant russe juif très traumatisés par les effets de la seconde guerre mondiale sur sa famille. Il a presque 10 ans de plus qu'elle et son père à lui était un soldat juif dans l'armée russe.
Elle souffre de dépression depuis 1978 (depuis l'âge de 20 ans).
Elle a maintenant 42 ans. Elle a fait des années de psychothérapie et pris beaucoup de médicaments pour la dépression. Elle a commencé sa psychothérapie avec moi en 1996, avant que je découvre l'EFT. Son estime d'elle-même était très basse. Son mari se conduisait avec elle exactement comme sa mère : aucun soutien et des critiques incessantes.
A la fin de 1999 elle est entrée dans une nouvelle crise de dépression et je l'ai traitée principalement avec l'EFT.

Situation qui a déclenché la crise :
Le mari, Greg (nom d'emprunt) a cessé de gagner de l'argent (il travaillait dans un magasin avec son propre père) et Cibèle doit apporter tout l'argent nécessaire à la famille, tout en prenant soin de leurs deux jeunes enfants et de tout le ménage. Il ne lui est d'aucune aide et réclame beaucoup pour lui-même. En plus de cela, il est très anxieux et violent. Il crie en présence des deux petites filles et il les bats. Il lui jette des objets à la figure (des verres par exemple), il installe des systèmes pour espionner ses coups de téléphone, dit qu'il va tuer sa mère à elle (il déteste sa belle-famille). D'une certaine manière,il est complètement fou. Les enfants commencent à montrer des signes de problèmes psychologiques. Il la dénigre en leur présence.
Elle est devenue très désemparée et est entrée en dépression profonde.
Elle est une excellente professionnelle dans son métier d'illustratrice graphique autonome, mais ne peut plus travailler, se sent coupable et a peur de ne plus avoir d'argent pour nourrir ses enfants, etc.
Tous les matins elle est désespérée et n'arrive plus à sortir du lit. Elle pleure et prend toute la culpabilité sur elle-même. Elle veut mourir pour échapper à la situation, à laquelle elle ne voit aucune issue. Il lui semble que sa dépression ne finira jamais.
Elle a essayé le Prozac. Cela n'a pas marché et elle a essayé le Tovlon. Je lui ai suggéré une thérapie de couple lorsqu'elle est venue me consulter, mais elle n'a pas accepté.

Traitement avec l'EFT :
- Je lui ai demandé de faire la "respiration claviculaire" dans son lit tous les matins (voir description sous "EFT Méthodes").
- Je lui ai demandé aussi de faire l'EFT pour sa faible estime d'elle-même, pour le fait d'être déprimée et de ne pas pouvoir faire les choses qu'elle a besoin de faire, comme de gagner de l'argent, d'être une bonne mère, etc. Après une séance de tapotage sur ces sujets elle arrive à sortir du lit (nous parlons beaucoup au téléphone).
En plus de cela, elle fait l'EFT pendant la journée sur les sujets suivants :

- EFT pour la terreur et le désespoir de mener sa famille à la faillite.
- EFT pour la peur de l'échec dans ce rôle qu'elle a maintenant dans sa famille (le fait d'être la seule à gagner de l'argent).
- EFT pour sa rage contre son mari qui ne l'aide pas et ne reconnaît pas ses efforts.
- EFT pour sa croyances en ses propres limitations l'empêchant de développer ses capacités professionnelles.
- EFT pour sa croyance dans le fait que si elle devient une femme forte tout le monde dans sa famille va essayer de la mettre à l'épreuve pour le vérifier et qu'elle risque de ne pas tenir le coup.
- EFT pour sa croyance dans le fait que tout le monde dans sa famille (mère, frère et mari) va la détruire de toute façon, alors autant rester la victime. C'est son rôle dans cette famille.
- EFT pour sa croyance dans le fait qu'elle ne peut pas être une bonne mère et une bonne maîtresse de maison et qu'elle fait toujours le contraire de ce qu'il faut dans ce domaine.
- EFT pour sa croyance dans le fait qu'elle souffre de dépression chronique et que cela la rend incapable de vivre, de travailler et de jouer son rôle de mère.
- EFT pour sa croyance dans le fait qu'elle n'a aucun droit de tout arrêter pour prendre soin d'elle et de ne rien faire, de se promener, d'aller nager, d'entrer dans une librairie, etc.
- EFT pour sa croyance dans le fait qu'elle ne peut pas mettre de limite à l'attitude intrusive et abusive de son mari parce que si elle le fait elle va le perdre, et qu'elle a besoin d'avoir une famille à elle parce que même si sa vie avec Greg est une chose horrible, c'est mieux que sa vie avec ses propres parents.
- EFT pour la croyance dans le fait que la place de victime est un endroit sûr pour elle.
- EFT pour la croyance qu'elle doit travailler toute seule dans son entreprise (elle est illustratrice en free-lance).
- EFT pour le fait qu'elle se déteste elle-même à cause de sa dépression, de son incapacité, de son angoisse, etc.

Résultats obtenus jusqu'à présent :
Elle se sent beaucoup mieux. Elle a trouvé un partenaire pour partager son travail dans son entreprise. Elle gagne de l'argent à nouveau et paie les factures. Elle se sent plus forte et puissante. Elle a repris du poids (elle était très maigre et faible physiquement). Elle prend toujours le médicament mais je crois que l'EFT a fait la différence, car même en prenant le médicament elle se sentait désespérée le matin, ensuite elle faisait sa séance d'EFT et ce sentiment de désespoir disparaissait. Elle a commencé à s'exprimer d'une manière plus adulte avec son mari, lui demandant quels étaient ses projets pour sa famille et pour lui-même. Elle m'a dit qu'elle fait l'EFT tout au long de la journée, dès que quelque chose de négative lui vient à l'esprit.
D'une certaine manière, maintenant l'EFT fait partie de sa vie. La dépression est terminée. Le médicament a peut-être fait de l'effet, mais pas seul, car elle n'aurait pas pu prendre les décisions qu'elle a prise dans sa famille et dans sa vie professionnelle seulement grâce à ce médicament.

Sonia Novinsky (Brésil)

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.