mercredi 3 mars 2010

EFT TUTORIEL : la Technique de "Raconter l'Histoire"

La technique de "raconter l'histoire, un outil important pour un travail en profondeur


Traduction de la page :
http://www.emofree.com/tutorial/tutorltwelve.htm

Gary Craig, fondateur de la méthode EFT, écrit :

J'ai beaucoup de respect pour les débutants de la méthode EFT qui sont devenus des "tapoteurs mécaniques" parce qu'ils rendent un service précieux aux personnes avec lesquelles ils entrent en contact ainsi qu'à eux-mêmes. Toutefois, il leur reste beaucoup à apprendre et il y a une expérience très riche qui attend ceux qui choisissent de passer de la mécanique à la Maîtrise.

L'un des outils que j'utilise pour la Maîtrise s'appelle la "Technique de Raconter l'Histoire". Je l'utilise depuis des années et on pouvait en voir des exemples vivants dans mon DVD "6 Jours chez les Vétérans" (série "The EFT Course" épuisée).

L'idée est très simple. Demandez simplement à la personne de raconter un événement spécifique (par exemple, un traumatisme, un deuil, une crise de colère, etc) et de s'arrêter pour faire le tapotage à chaque fois que le récit devient émotionnellement intense. Chacun de ces moments d'arrêt constitue un nouvel aspect du problème qui peut mener à des noeuds encore plus profonds. En tant que concept, c'est à peu près aussi simple que ça en a l'air ... ET ... cela permet de découvrir des aspects importants qui autrement auraient demandé un travail de détective très élaboré.

Vous trouverez ci-dessous quelques lignes directrices permettant d'améliorer le processus.

1. Après avoir décrit la "Technique de Raconter l'Histoire" à la personne avec qui vous travaillez, et avant de commencer le processus, demandez-lui comment elle se sent maintenant rien qu'en pensant à raconter l'histoire. Souvent, vous obtiendrez une évaluation d'intensité assez importante à ce stade et vous saurez s'il est utile de faire quelques séquences générales de tapotage EFT pour "émousser" le problème. Par exemple :

"Même si je suis nerveux à l'idée de raconter l'histoire ..."
"Même si j'ai peur de ce qui pourrait arriver si je racontais cette histoire ..."
"Même si je n'aime pas du tout cette histoire ..."
"Même si dès que je commence à raconter l'histoire j'ai le trac ..."

2. Lorsque la personne se sent à l'aise pour commencer à raconter l'histoire (l'intensité ayant pu être ramenée à un bas niveau, entre 0 et 3), on lui demande de commencer son récit à un moment où il ne se passe encore rien de préoccupant. Par exemple, la personne peut raconter qu'elle est en train de déjeuner avec un ami juste avant le moment où elle va avoir un accident de voiture. Cela tend à faciliter son entrée dans l'expérience de la technique.

3. Demander à la personne d'arrêter IMMEDIATEMENT son récit au moment où elle RESSENT une montée d'intensité émotionnelle, quelle qu'elle soit, pour faire EFT sur cette émotion. C'est essentiel pour le succès de cette procédure. La plupart des gens ont été conditionnés par les techniques de psychothérapie conventionnelles à se montrer "courageux", à "ressentir les émotions", "à être brave et à faire face sans faiblir". Ainsi, ils risquent de passer à côté d'un point de tapotage important sans vous le signaler. Vous devez faire comprendre à la personne que si elle ne s'arrête pas pour tapoter, elle rate une occasion de guérison. Répétez-le lui jusqu'à ce qu'elle ait bien saisi. Usez d'une voix forte s'il le faut. Insistez. Rappelez-lui que nous cherchons à obtenir le moins possible de douleur et qu'elle ne gagnera rien à faire la bravache.

4. Demandez ensuite à la personne de recommencer à raconter l'histoire, mais tout en faisant EFT cette fois-ci, et de la recommencer encore et encore jusqu'à pouvoir la raconter tranquillement comme s'il s'agissait d'une journée de shopping.

5. Testez le résultat : demandez à la personne de fermer les yeux et d'IMAGINER l'événement en entier de façon vivante, en exagérant les détails visuels et sonores, les sensations, etc. pour ESSAYER d'avoir une montée émotionnelle. Il ya de grandes chances que la personne ne va pas en avoir, mais s'il y en a une, alors vous avez découvert un nouvel aspect important ou une cause sous-jacente. Utilisez EFT pour tout ce qui peut émerger jusqu'à ce que la personne ne puisse plus ressentir le moindre inconfort à vis-à-vis de l'événement, que ce soit en l'imaginant ou en en parlant.

6. Le test ultime, bien entendu, sera de se rendre physiquement avec la personne sur les lieux où l'événement traumatique s'est déroulé, pour voir si quelque chose de nouveau émerge. S'il y a encore du matériel traumatique non traité, il apparaîtra au cours de la visite "dans le réel".

Cette "Technique de Raconter l'Histoire" a plusieurs avantages.

1. Elle est facile à mettre en oeuvre et, comme la personne qui travaille parle beaucoup au cours du processus, cela lui paraît correspondre à ce qui est souvent considéré comme la "vraie psychothérapie". Ainsi, la perception des "bizarreries d'EFT" est réduite au minimum.
2. L'histoire en elle-même fournit le cadre permettant la découverte des "aspects".
3. On peut l'utiliser soit comme technique principale, soit comme un moyen de tester les résultats.
4. Elle permet d'énoncer le problème d'une manière aussi douce que possible.
5. La personne vous donne des informations conséquentes tout au long du processus, ce qui vous permet de savoir comment vous progressez.

J'espère que vous trouverez ce tutoriel utile.
Amitiés, Gary Craig

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.