mercredi 31 mars 2010

EFT Pour soulager les pensées suicidaires de quelqu'un d'autre

On peut toujours tenter d'aider un proche avec EFT, souvent avec succès, comme ici dans un cas de pensées suicidaires.

Message de Gary Craig :
"Est-ce qu'un non-professionnel qui vient de commencer l'étude de la méthode EFT peut manipuler quelque chose d'aussi grave que des pensées de suicide? Apparemment oui, ainsi que le dr Alexander Lees le raconte dans cette lettre d'un participant à l'un de ses ateliers EFT. Notez comment, en quelques minutes d'EFT, on élimine des pensées de suicide auparavant intenses. Notez également que nous n'incitons pas pour autant les débutants EFT et les non-psychothérapeutes à "s'aventurer hors de leur domaine". Beaucoup de travail peut être accompli avec l'EFT en ce qui concerne les tendances au suicide, mais dans ce genre de cas il est impératif de demander l'aide d'un professionnel de la santé. Bien à vous, Gary Craig"

Par le Dr Alexander R. Lees
"Je vous transmets ci-dessous une lettre que j'ai reçue d'un participant qui a assisté à notre atelier EFT Niveau 2 le mois dernier. Je pense que ce texte pourrait être source d'inspiration pour d'autres débutants et praticiens EFT. Je suis très heureux pour "Tom" et bien qu'il m'ait remercié pour la formation qu'il a reçue lors de l'atelier, je lui ai écrit et je lui ai dit "Merci." Il a été celui qui a saisi l'enseignement de l'atelier et l'a appliqué, et dans des circonstances très difficiles en plus. Tout le bénéfice est à mettre au crédit de Tom et de l'EFT."
Alex
*
Bonjour Alex,

Juste un petit mot pour vous faire connaître l'un des succès que j'ai eu avec l'EFT.
Ma femme est atteinte de la "maladie bipolaire" et elle peut devenir très suicidaire lorsqu'elle est dans une phase de descente. La plupart du temps, ce processus est contrôlé par des médicaments, elle en prend cinq par jour. Le psychiatre lui fait également prendre trois crèmes de traitement hormonal.
Elle est venue vers moi en larmes l'autre soir, disant que c'était tout ce qu'elle pouvait faire pour s'empêcher d'avaler d'un seul coup toutes les drogues du placard. Nous étions tous les deux très inquiets la dernière fois qu'elle a été suicidaire parce que ça a duré pendant trois semaines, et les médecins étaient sur le point de la faire hospitaliser. Heureusement, cela s'est arrêté le jour où elle devait voir le médecin!
Quoi qu'il en soit, j'ai essayé de la faire sortir de cet état, mais cela n'a pas marché, alors je lui ai demandé si elle voulait me laisser pratiquer l'EFT sur elle. Elle a dit OK.
Je lui ai demandé qu'elle était son intensité (de cette envie de suicide), elle m'a dit "10 avec certitude" sur l'échelle de 0 à 10. Je lui ai demandé de me donner une phrase qui décrive comment elle se sentait, et nous avons mis en place cette phrase :
- "Même si je veux avaler toutes les drogues dans le placard parce que je veux en finir ..."

Ensuite, j'ai fait deux séries de tapotage. Je lui ai demandé où elle était et elle a dit que son intensité était maintenant de 7 sur 10.
J'ai fait l'inversion psychologique en disant :
- "Même si je veux encore avaler une partie des drogues dans le placard parce que je veux en finir ..."
Et ensuite j'ai fait deux séquence avec "En finir".
Je lui ai fait prendre deux respirations profondes et ensuite je lui ai demandé où elle en était maintenant. Un drôle d'expression a paru sur son visage et elle a dit: "Je ne sais pas." J'ai dit : "Pas mal".
Toute sa contenance avait changé. Elle a passé une bonne nuit et le lendemain matin je lui ai demandé comment elle allait et elle dit: "Très bien."
C'était il y a une semaine. Quelle différence! Merci pour votre formation.
Tom

***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.