vendredi 26 février 2010

EFT TUTORIAL : les méthodes des experts pour se transformer soi-même

Comment les "EFT masters" formés personnellement par Gary Craig voient la pratique de leur profession - et les conseils qu'ils donnent pour se transformer soi-même en utilisant EFT au quotidien.

Avec des exemples concernant les phobies et les croyances limitatives

Traduction de la page en anglais :
**http://www.emofree.com/tutorial/tutorjten.htm**

Gary Craig écrit :

"Le psychologue australien Steve Wells a écrit une série en 4 parties qui mérite une place de choix dans ce didacticiel. Il met l'accent sur de nombreuses caractéristiques importantes de la méthode EFT ainsi que sur la manière d'en obtenir le maximum."

Première partie : Objectif libération totale, rien de moins

S'il ya une chose qui me préoccupe, c'est que beaucoup de gens approchent l'EFT avec une compréhension limitée de son potentiel, et ont donc une limitation des avantages qu'ils peuvent en obtenir. Dans cet article, je voudrais examiner cette question ... et vous encourager à élargir votre vision de la libération que vous pouvez obtenir en utilisant ces merveilleuses techniques.
Je pense que nous ne devrions accepter rien de moins que la complète libération. Je dis cela non seulement par rapport à la façon de progresser à travers chaque problème sur lequel nous travaillons, mais aussi par rapport au nombre et au type de problèmes que nous choisissons d'aborder et par rapport aux objectifs que nous nous fixons dans la vie.

Je pense que nous limitons notre libération lorsque:
1. Nous ne considérons pas que nous pouvons utiliser l'EFT sur tous les problèmes que nous avons.
2. Nous ne continuons pas le processus jusqu'à ce que absolument toute l'intensité qui demeure soit entièrement dégagée.
3. Nous ne testons pas nos changements dans le monde réel ... ou nous ne nous assurons pas que nous avons testé toutes les provocations possibles pouvant entraîner le retour du problème.
4. Nous n'utilisons EFT que d'une manière corrective pour éliminer les problèmes existants, plutôt que de l'utiliser pour nous aider à créer un avenir nouveau et atteindre nos objectifs ultimes.

Certains supposent que, parce qu'ils ont observé l'utilisation d'EFT pour guérir les peurs et les phobies, EFT ne peut être utilisé que pour les peurs et les phobies. D'autres obtiennent un soulagement avec EFT pour un problème précis, mais ne réalisent pas qu'ils peuvent aussi l'appliquer à d'autres problèmes.
J'ai travaillé avec une cliente qui a réussi à se dégager d'une phobie en utilisant EFT. Cette même cliente m'a contacté 3 mois plus tard pour un autre problème qu'elle voulait travailler. "Avez-vous envisager d'utiliser l'EFT sur ce problème? " lui ai-je demandé. "Oh!" répondit-elle, "Je suppose que j'aurais pu le faire. Je n'y ai pas pensé". "OK", ai-je dit, "Pourquoi ne le feriez-vous pas maintenant chez vous, et ensuite vous me téléphoneriez pour me faire savoir comment vous vous en sortez?" Devinez quoi? Elle a découvert qu'elle pouvait régler ce problème elle-même. J'ai depuis lors donné le même bon conseil à d'autres clients avec des résultats similaires.

Un exemple d'obstination dans un cas de rhume des foins


Combien de fois avons-nous d'autres problèmes dans notre vie sur lequels nous pourrions appliquer EFT, mais nous ne pensons pas à le faire ? Faisons comme Gary le recommande : essayons-le sur tout ce qui se présente à nous. Nous pourrions avoir de belles surprises. Vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut réaliser.
Dans combien de problèmes restons-nous plongés alors que nous pourrions réellement les traiter ? Et combien de fois avons-nous travaillé sur un problème pendant un certain temps avec un certain succès, mais pour ensuite laisser le problème se réinstaller dans notre vie?

Prenez mon rhume des foins, par exemple. J'ai découvert ce qui s'était passé. La première année, j'ai appris l'EFT je l'ai appliqué avec diligence - ainsi que plusieurs autres techniques énergétiques - à mes symptômes de rhume des foins. Par exemple : "Même si j'ai cette congestion" / "Même si j'ai ce mal aux yeux" / etc. Et mes symptômes se sont réduits de plus de 90%.
Mais au cours de chacune des deux années suivantes, je commençais le processus trop tard et je n'étais pas assez précis ou insistant avec mon tapotage - et donc la méthode avait peu ou pas d'effet sur mes symptômes - sauf sur la douleur des yeux qui a toujours bien répondu. Cette dernière année, j'ai décidé de faire EFT très tôt et de commencer le tapotage avant même le début de la saison du rhume des foins. Dès les premiers signes de symptômes et pendant toute la saison des pollens j'ai appliqué EFT régulièrement tous les jours. En conséquence, j'ai réussi à traverser toute la saison sans dommages ... alors qu'elle a été enregistrée comme la pire année pour l'allergie aux pollens ... je n'ai pratiquement eu aucun symptôme.

Cette expérience m'a appris la valeur de l'insistance pour des problèmes de ce genre. En appliquant la méthode suffisamment souvent, on peut obtienir la disparition complète des symptômes, lesquels peuvent même ne jamais réapparaître. J'ai été témoin de cela avec de nombreux clients qui ont assidûment appliqué la technique à leurs problèmes physiques pendant un temps assez long. Leur exemple me donne maintenant l'inspiration de continuer jusqu'à ce que je me sois complètement libéré de tout symptôme.
Dans la suite de cet article, je vais examiner d'autres questions que nous devons aborder dans notre quête de la libération totale. Dans la deuxième partie, j'étudierai la nécessité d'aborder tous les aspects d'un problème jusqu'à ce que nous soyons totalement libérés de toute intensité émotionnelle nocive. Ensuite, j'examinerai les croyances entravantes qui peuvent nous empêcher de parvenir à cette libération totale. La dernière partie décrira comment on peut passer de l'optique d'élimination d'un problème à une optique de création d'un futur positif, ce qui nous permettra de débloquer davantage la puissance de ces techniques.

Steve Wells

Deuxième partie : Ne pas s'arrêter avant le succès total

Tester la guérison en situation réelle

Lorsque nous travaillons sur un problème particulier, nous devrions continuer jusqu'à ce que nous soyons totalement libres. Il ne faut pas supposer que le traitement est terminé dès que nous pouvons y penser d'une certaine manière sans en être affecté. Il faut faire toutes les sortes de tests possibles ... et surtout, si possible, tester dans la réalité.
J'ai appris à devenir plus prudent lorsqu'il s'agit de supposer que les problèmes sont entièrement résolus, et je teste et re-teste les transformations que moi et mes clients avons obtenues en utilisant EFT. Il est important de tester complètement ... pour voir si il ne reste pas encore une certaine façon de cerner le problème, s'il ne reste pas une certaine manifestation ou une certaine partie du problème qui peuvent encore causer un bouleversement émotionnel. Si oui, il faut continuer le travail.

Pour une phobie des oiseaux

J'ai d'abord constaté la véritable importance des aspects en faisant une démonstration publique de l'EFT peu après avoir appris ces techniques. Une femme avait une phobie des oiseaux, et grâce à EFT elle a pu passer d'une situation de peur absolue à la possibilité de penser à un oiseau sans l'ombre d'une crainte. Pour une raison quelconque, l'image d'un vol de nombeux oiseaux m'est venue à l'esprit tout en parlant avec elle et je lui ai demandé : "Et si c'était tout une troupe d'oiseaux?" Immédiatement elle fait un bond en arrière et sa peur est remontée à un niveau encore plus élevé qu'auparavant. Une fois que le traitement de cet aspect de sa crainte a été parfaitement accompli, elle a pu aller à l'extérieur à la recherche d'oiseaux (elle en a compté 24). Je l'ai revue quelques mois plus tard et elle m'a informé qu'elle s'était promenée dans la volière du zoo sans aucun problème.
Dans nos traitements de groupe pour les personnes souffrant de phobies, nous avons travaillé avec des gens qui avaient peur des petits animaux. Tout le monde dans le groupe a fait des séquences d'EFT à l'unisson, chacun se concentrant sur son problème particulier. Au cours de ce processus, j'ai été stupéfait par la façon le modèle décrite ci-dessous se reproduisant.

Pour la phobie des petits animaux et des araignées

Je fais une séquence d'EFT et ensuite je vérifie l'intensité ressentie lorsque les gens pensent à l'animal qu'ils craignent. En faisant le tour du groupe, on a souvent quelqu'un qui dit par exemple : "Cela ne me touche plus du tout d'y penser maintenant. Je crois que je suis guéri!" Ma réponse est de tester cette hypothèse et de demander aux participants de refaire une recherche sur n'importe quel aspect du problème qui les bouleversait jusque là. Dans un certain nombre de cas, la personne répond qu'elle ne trouve rien d'autre, et qu'elle ne peut pas faire remonter son niveau d'intensité.
Cependant, tout en continuant le travail avec le groupe, il y a soudain une autre personne qui dit quelque chose comme : "Je me sentais très bien, problème réglé, puis j'ai commencé à penser à une araignée posée sur moi et maintenant c'est reparti pire qu'avant!" À ce moment, la personne précédente s'inquiète et s'écrie : "Oh non!" parce que le problème de l'autre personne l'a remise en contact avec un aspect différent de sa peur.

Nous avons eu des exemples de problèmes face à des choses comme les pattes poilues des araignées, la queue de la souris et la manière dont la souris se déplace en bondissant très vite dans tous les sens. Dans chaque cas, une personne du groupe qui jusque là pensait avoir partiellement ou intégralement réglé son problème a été mise en contact avec un autre aspect qui la dérangeait vraiment, lorsque ces problèmes ont été soulevés par quelqu'un d'autre dans le groupe. J'ai constaté la valeur du travail en groupe pour aider les gens à obtenir une guérison plus complète grâce à la révélation d'aspects spécifiques à travailler.

Depuis ce temps, j'ai également mené des vérifications plus approfondies avec les clients pour m'assurer que tous les aspects du problème auxquels on pouvait éventuellement penser ensemble, avaient été traités. J'aime bien aussi, si possible, avoir la preuve dans le monde réel que le changement va durer. Et même alors, je ne suis pas totalement convaincu.
Quand la personne est sur le lieu de son problème, je tiens à l'inciter à manipuler la situation d'autant de façons qu'il est possible de le faire, pour essayer de trouver quelque chose qui la restimule. Si rien ne le fait, alors là je suis plus convaincu. Cependant, je crois qu'il est toujours important de réaliser que d'autres aspects peuvent être mis à jour. Il ne s'agit pas d'un échec de la technique ... c'est juste une autre partie du problème qui requiert un traitement. Traitez-le et élargissez plus encore le domaine de votre liberté.

Mon opinion est que la plupart des traitements que j'ai menés pendant mes premières années de l'utilisation des techniques EFT n'ont peut-être pas été des guérisons aussi complètes que je le pensais. Et maintenant, j'encourage mes clients ... de même que je vous encourage ici - à optez pour le changement complet. Cherchez activement pour découvrir les choses qui vous dérangent afin de les traiter toutes.

Choisissez la libération complète. N'acceptez rien de moins.

Steve Wells

Troisième Partie : Vers la libération émotionnelle totale

Une question qui me taraude, c'est l'hypothèse selon laquelle il est suffisant de ramener l'intensité d'un problème à un niveau gérable. Cela peut sembler très libératoire, losqu'un problème intense que nous ressentions précédemment à 10 (sur l'échelle de 0 à 10) est tombé à 2.
Toutefois, un petit inconvénient qui reste peut s'avérer tout aussi problématique à long terme qu'un gros inconvénient. Une fois que nous avons atteint un faible niveau d'intensité du problème, il ne faut pas en rester là en limitant nos possibilités de réussite. Il faut régler tout cela en visant rien moins que la libération complète.

Pour une agoraphobie

J'ai travaillé avec une cliente agoraphobe qui ne pouvait pas entrer dans les magasins d'épicerie. Nous avons travaillé à mon bureau pour ramener la peur à zéro et ensuite nous avons pris sa voiture pour aller dans un centre commercial. En chemin, j'ai continué à vérifier comment elle se sentait et elle me disait qu'elle se sentait bien. Dans le parking du centre commercial, j'ai demandé une fois de plus comment elle se sentait.
Elle a dit encore une fois qu'elle se sentait bien. Comme je suis prudent, je l'ai à nouveau remise en cause. Elle a indiqué que la peur n'était qu'à un niveau 2 ou 3 environ sur une échelle de 10 points. Elle a estimé que c'était assez bien ... un niveau très gérable.

Je lui ai dit : "Si votre peur est à un niveau 2 ou 3 lorsque vous entrez dans les boutiques et, qu'une fois entrée il se passe quelque chose fait remonter votre peur de 5 points, par exemple, vous serez alors à un niveau 7 ou 8 - ce qui est complètement impossible à gérer. Si, part contre, vous êtes à un niveau zéro lorsque vous entrez dans les magasins et que quelque chose arrive, il est peu probable que votre peur va remonter à un tel niveau ... et si elle augmente de 5 points, alors c'est encore un niveau beaucoup plus facile à gérer, à partir duquel on peut prendre des décisions, contrairement à un niveau de 7 ou 8."

Nous sommes restés assis dans la voiture et nous avons continué à travailler sur des aspects du problème, jusqu'à ce que sa peur soit descendue au niveau zéro. Puis, la personne a été en mesure d'entrer dans la boutique toute seule. En fait, elle a passé tellement de temps là-dedans que je me suis inquiété et que je suis parti à sa recherche, pour découvrir qu'elle était en train de profiter à fond de sa libération.

Se libérer des croyances limitatives concernant la guérison

On peut avoir tendance à supposer qu'on a besoin de conserver certaines émotions intenses, pour une grande variété de raisons. Parmi les exemples typiques, il y a les sentiments de culpabilité, les peurs pour la sécurité, et le sentiment de ne pas mériter, entre autres. Par exemple, beaucoup de gens pensent qu'ils ont besoin de garder certaines de leurs peurs afin de rester en sécurité ... et que s'ils n'ont plus peur ils perdront leur capacité d'être prudents. Il s'agit là d'une fausse croyance qui peut causer des souffrances inutiles.
D'autres personnes entretiennent la croyance sous-jacente qu'ils ne méritent pas de se guérir complètement du problème sur lequel ils travaillent, ou que si cette guérison survenait, ce serait une mauvaise chose pour eux, en quelque sorte.

Pour traiter de tels blocages, il faut d'abord identifier toutes les croyances que vous avez qui peuvent vous faire sentir que vous avez besoin - ou que vous méritez - de conserver certaine partie de votre problème, ou celui-ci dans son entier. Ensuite, il faut insérer ces croyances négatives dans la phrase de départ. Par exemple:
- "Même si je crois que j'ai besoin de conserver une partie de ce problème afin de rester en sécurité, je m'accepte complètement et entièrement."
- "Même si je ne mérite pas de surmonter ce problème... Même si je ne mérite pas de guérir complètement de ce problème..."

Il y a beaucoup d'autres exemples de croyances limitatives qui peuvent être responsables de notre incapacité à obtenir un résultat plus complet. De nombreux auteurs (parmi lesquels le Dr David Lake et moi-même dans notre nouveau livre sur les thérapies énergétiques, ainsi que Fred Gallo dans son livre Psychologie de l'Energie) fournissent des exemples typiques de croyances limitatives sur lesquelles travailler.
Cependant, la manière la plus simple d'avancer est de vous demander quelles sont les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas dépasser complètement votre problème ... ou pourquoi ce ne serait pas "bon" pour vous, ou pas "bien", de le faire. Les réponses à ces questions révèlent habituellement vos croyances sous-jacentes et vous pouvez ensuite appliquer le processus de l'EFT sur celles-ci. Après avoir fait cela, vous pourriez constater qu'en faisant à nouveau le tapotage sur le problème en question, vous obtenez de meilleurs résultats.

Steve Wells

Quatrième partie : Pour une nouvelle vision de l'avenir

Je pense que ce n'est pas seulement pour résoudre des problèmes que nous avons commencé ce travail. Je pense plutôt que nous devons examiner ce que nous voulons réellement obtenir dans notre vie ... et ensuite regarder comment nous pouvons utiliser les techniques EFT pour nous faciliter l'accès à quelque chose de plus positif dans notre façon d'être.
Je m'intéresse au concept de changement générateur plutôt qu'au changement réparateur. Il s'agit de créer de petits changements qui se renforcent mutuellement de façon exponentielle jusqu'à ce que notre vie tout entière est soit transformée.
Je pense qu'en prenant en considération les questions qui suivent on peut se brancher sur une toute nouvelle orientation pour l'utilisation des techniques EFT:

- Qu'est-ce qu'il serait bon pour moi de créer dans ma vie ?
- Qu'est-ce qu'il serait intéressant pour moi de faire pour le reste de ma vie ?
- Qu'est-ce que j'aimerais faire ? Qu'est-ce qu'il serait amusant pour moi de faire ?
- Quel genre de personne est-ce que j'aimerais devenir en finale ?

A partir du moment où vous vous posez ces questions, il a y avoir des blocages. C'est une bonne chose et c'est l'une des raisons pour lesquelles je crois que nous avons reçu EFT ... pour nous aider à aller au-delà des points où nous sommes coincés. Si nous avons utilisé l'EFT pour résoudre certains problèmes mais que nous n'avons pas élargi nos objectifs toujours plus loin (jusqu'à ce que nous sentions une certaine résistance), je crois que nous n'avons pas vraiment tiré parti de la pleine puissance de ces techniques. Dans ce sens, EFT peut devenir un outil d'évolution personnelle en nous mettant en contact avec nos possibilités humaines et en dégageant la voie pour les atteindre. Quelle méthode utiliser pour cela ?

Une meilleure définition de son identité pour transformer sa vie

J'aime bien commencer par demander aux gens de préciser le genre de personne qu'ils aimeraient être. Si nous travaillons à transformer notre identité, nous pouvons changer notre vie tout entière. Comme le dit Zig Ziglar : "Vous n'obtiendrez jamais de résultat cohérent si vous agissez d'une manière qui est incompatible avec la façon dont vous vous définissez vous-mêmes. "
Récemment, dans une intervention en entreprise, j'ai travaillé avec une dame qui disait qu'elle n'avait pas vraiment d'objectif. Elle disait qu'elle était très satisfaite de sa vie et de sa manière d'être. Je suis toujours aux aguets pour découvrir quelqu'un que je puisse vraiment croire lorsqu'il dit cela. Je suis sûr que c'est une personne qui aura atteint une véritable victoire sur elle-même. Tant que je n'ai pas observé une totale congruence chez la personne qui fait ces déclarations, j'ai tendance à voir ses paroles comme une couverture masquant la peur et un moyen de limiter sa réflexion sur elle-même.

Nous avons examiné sa première déclaration : "Je suis juste une personne ordinaire", comme une croyance courante. Sans m'y opposer ni porter aucun jugement, je lui ai ensuite demandé de considérer la croyance inverse : "Je suis une personne extraordinaire". Je lui ai fait répéter cette deuxième phrase à haute voix: elle a senti que pour elle c'était totalement faux, et même pas souhaitable. Ensuite, je lui ai fait faire trois séquences d'EFT.

La première séquence se concentrait sur les croyances actuelles ("Même si je suis juste une personne ordinaire..."). La deuxième séquences se concentrait sur la conviction opposée ("Même si je suis une personne extraordinaire..."). Et la troisième séquence de tapotage se concentrait sur les deux croyances alternativement ("Je suis une personne ordinaire" / "Je suis une personne extraordinaire").

Après ces trois séquence, la personne a montré un visage considérablement plus épanoui. Auparavant, lorsqu'elle se décrivait comme une personne ordinaire, sa mâchoire était contractée et son visage était sombre. Elle a déclaré avec enthousiasme : "Je crois que je suis vraiment une personne extraordinaire". De plus, sa façon précédente de penser à elle-même et à sa vie ne l'intéressait plus vraiment ... c'était evenu terne et sans attrait pour elle. Sans vie. Cela ne lui semblait plus du tout vrai. Et ses objectifs avaient changé. Elle était maintenant en mesure de regarder dans des directions nouvelles, qu'auparavant elle aurait été incapable de prendre en considération ... et elle se sentait optimiste par rapport au fait de changer sa vie.

Si vous voulez vraiment changer votre vie, pensez à la façon dont vous vous définissez pour vous-même. Réfléchissez à ce que vous aimeriez être. Puis appliquez l'EFT pour les objections ("oui mais...") que vous avez intérieurement face à l'idée d'être cette nouvelle personne MAINTENANT.

Continuez jusqu'à ce que vous obteniez un véritable sentiment de cohérence ("C'est ce que tu es"). Cela déclenche habituellement est un réel sentiment d'enthousiasme et de lilbération de votre potentiel.
Ce n'est là qu'une des nombreuses façons dont nous pouvons utiliser l'EFT pour nous construire un avenir nouveau.

Steve Wells

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.