dimanche 7 février 2010

EFT pour sortir de la dépression

La compassion envers soi-même pour sortir de la dépression grâce à l'EFT

Note : Si vous venez d'arriver dans ce blog, peut-être ne savez-vous pas ce qu'est EFT. Reportez-vous à la rubrique "EFT c'est quoi?" (page de droite). La méthode EFT peut être décrite comme une manière de gérer ses émotions en stimulant avec les doigts une série de points d'acupressure sur le visage, le haut du corps et la main. Des praticiens dans le monde entier ont développé des procédures très diverses à partir de cette technique, et ce sont leurs histoires de cas que je traduis ici pour un public français, car on les trouve en anglais dans le site emofree.com du fondateur, Gary Craig.

La procédure décrite ici s'adresse plus particulièrement aux professionnels qui utilisent EFT pour leurs clients, mais elle peut aussi donner des idées très intéressantes aux débutants qui l'utilisent sur eux-mêmes. Néanmoins, ces derniers doivent rester prudents.
Gary Craig recommande toujours aux débutants avec EFT de "rester sur un terrain qu'ils connaissent bien" et de ne pas s'aventurer à traiter des problèmes lourds sans une sérieuse expérience professionnelle. Si vous sentez que les problèmes décrits dans cet article pourraient vous concerner, adressez-vous à un psychothérapeute expérimenté ou prenez conseil de votre médecin.

Gary Craig écrit : "Zoé Zimmermann a fait passer son client d'un abysse émotionnel à un bien meilleur sentiment de bien-être. Elle développe ses idées sur de nombreux points utiles. J'ai ajouté un commentaire à la fin concernant l'utilisation complémentaire des événements spécifiques."
Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/Articles2/self-compassion-zoe.htm?WT.seg_1=N_May30_Feature3**

Par Zoe Zimmermann :

"EFT peut être très efficace pour résoudre des problèmes liés à la famille d'origine, qui peuvent profondément affecter nos relations d'adultes. J'ai vérifié que les modèles familiaux négatifs influencent la manière dont, en tant qu'adulte, nous nous échangeons au travail, avec le conjoint et les amis, ainsi qu'avec nos enfants, et ces modèles négatifs jouent beaucoup dans la manière dont nous pouvons (ou non) avoir du succès et être heureux dans notre vie.
"J'ai travaillé avec "Jim" sur des difficultés qu'il rencontrait dans ses relations amoureuses. Ses problèmes venaient de ce qui s'était passé avec sa mère quand il était bébé. Dans la théorie de la Famille d'Origine, Jim jouerait le rôle du "rejeté". Rien de ce qu'il était et faisait n'entrait dans les idées de sa mère concernant ce qu'un enfant devrait être, et sa mère lui disait régulièrement qu'il était bon à rien, qu'il ne s'accordait pas avec le reste de la famille, etc.
"Dès son plus jeune âge, il s'était senti complètement seul et effrayé. Ensuite, il était devenu coléreux, et plus tard encore il était devenu froid avec les autres et il se détestait lui-même, sentant qu'intérieurement il était "mauvais". Il avait rencontré de grandes difficultés dans ses relations amoureuses, alternant le sentiment d'être abandonné avec un sentiment et une attitude de froideur et de fermeture vis-à-vis de sa partenaire; également, il était déconnecté de lui-même et se haïssait.

"Voici comment nous avons travaillé sur tout cela. Nous avons travaillé avec un certain nombre d'incidents spécifiques, ainsi qu'avec des sessions de dynamique familiale. A chaque fois, après la phrase de départ "même si", nous tapotions sur des phrases de rappel similaires. Quelquefois, quand les choses devenaient très intenses, je faisais le tapotage sur lui et je répétais les phrases au lieu que ce soit lui qui les dise. Voici quelques exemples de nos sessions:
"- Même si je me sens si seul, et même si j'aurais pu être plus heureux, je m'accepte complètement et profondément et je reste bien ici avec moi-même."
"- Même si j'ai un vide à l'intérieur de moi, et que c'est toujours là, et que j'ai peur d'entrer dans ce vide, j'aime cela en moi-même, et je reste bien ici avec moi-même."

"En général, Jim se sentait isolé et complètement différent des autres. Après un certain nombre de séquences de tapotage, Jim a senti qu'il était bien ici avec lui-même et s'est entendu dire silencieusement qu'il n'était pas seul.
"- Même si je me sens instable, et que la vie n'a pas de sens, et que je perds ma connexion à la vie, j'accepte complètement et profondément tout ce qui me concerne moi-même."
"- Même si je me sens désespéré et déconnecté...
"- Même si je suis tellement en colère ...
(Ces deux formulations permettent de se déplacer vers la connexion parce qu'elles contiennent un ressenti, plutôt qu'un sentiment de vide).
"- Même si j'ai le coeur brisé et que je suis sur la corde raide, je m'aime complètement et profondément, et je reste bien ici avec moi-même."
"- Même si mes parents se sont fermés à moi au point qu'à la fin je me suis fermé à moi-même, je m'aime complètement et profondément et je reste bien ici avec moi-même."
"A la fin de cette session, il ressentait de la compassion pour lui-même et pour la femme avec qui il avait eu une relation pendant plusieurs années. Au début d'une dispute avec elle, il était capable de vraiment voir son point de vue, de le dire et de ressentir quand même que son point de vue était aussi "juste".

Au cours d'une autre séance nous avons tapoté sur :
"- Même si ma mère attaquait le coeur même de mon être...
"- Même si ma mère explosait toute son angoisse sur moi, me détruisant ainsi...
"Sa réponse habituelle avait été de se durcir et de se mettre en colère. Mais maintenant cela avait changé pour :
"- Même si je me sens triste et vulnérable, comme un jeune arbre, j'ai une profonde compassion pour moi-même et je reste bien ici avec mes propres sentiments."

"Du fait que Jim s'était rejeté lui-même aussi complètement, il avait tendance à être très ambivalent sur le fait de rester en contact avec qui que ce soit qui puisse s'attacher profondément à lui. Cela lui faisait intensément peur. Il ressentait que si quelqu'un l'aimait, c'est que cette personne avait quelque chose qui ne tournait pas rond. A la fin de la session, il sentait qu'il avait hâte de montrer à ses amis qui il était et il ressentait ses forces et sa capacité de gérer ses sentiments.

"Dans une nouvelle séance, nous avons discuté du temps où Jim était un bébé, quand sa mère le laissait seul dans son berceau pendant des heures, même s'il avait faim ou avait besoin d'être changé. Il ressentait une telle menace qu'il entrait dans un état de froid, d'engourdissement et de ralentissement. Cet état est un signe de traumatisme. Au cours du temps, c'était devenu sa manière de se protéger lui-même quand il se sentait menacé dans une relation. Le sentiment de menace se déclenchait souvent, même lorsque rien de menaçant ne se passait dans le moment présent.
"- Même si, quand j'étais un bébé, j'ai appris à me fermer quand je sentais une menace pour ma vie, et même si une partie de moi est toujours en train de vivre à partir de ce temps-là, je considère la possibilité que je puisse faire confiance et me déplacer hors de cela pour entrer dans le monde."
"- Même si une partie de moi m'a protégé des menaces en se refermant, j'aime complètement et profondément cette partie de moi. Je la remercie et je la serre dans mes bras avec compassion. Et maintenant je lui donne un rôle différent : m'aider à construire ma carrière et à rester en contact avec mes amis, mes collègues et moi-même."

"Dans une autre séance nous avons discuté le fait que Jim n'avait jamais été pris dans les bras, et que sa mère ne le regardait pas dans les yeux avec amour. Il a réalisé que l'émotion qu'il recevait d'elle était qu'il était un "déchet".
"- Même si on m'a enseigné que j'étais un déchet, et que j'ai toujours supposé que c'était vrai, je m'aime et je m'accepte complètement et profondément et je reste bien ici avec moi-même."

"Jim est alors devenu triste et nauséeux (un signe de traumatisme resurgissant dans le système nerveux). Il l'a remarqué et est resté avec cette émotion tandis que je tapotais sur lui jusqu'à ce que l'émotion reflue et disparaisse. Jim s'était toujours identifié à celui qui est détestable. Il avait cru, à un niveau émotionnel - même s'il n'y croyait pas complètement au niveau intellectuel - que la réaction de sa mère envers lui le concernait, lui. Mais il a commencé à réaliser que ce n'était pas le cas.
"- Même si cela ne me concernait jamais, même si ma mère se sentait seule et profondément malheureuse en elle-même et qu'elle projetait cela sur moi; même si j'ai pris cela en moi-même et que je crois toujours que c'est ce que je suis...
"- Même si je suis dédaigneux envers les personnes qui me sont proches ou que je leur manque de respect; même si je ressens qu'ils sont des déchets parce que je suis un déchet...
"Ici il est devenu triste, rêveur et distant, et pesant (émergence du traumatisme à nouveau).
"- Même si je suis profondément effrayé et que je le dissimule en devenant rêveur, distant et pesant...
"- Même si je veux m'enfuir, et que je veux toujours m'échapper de ce que je ressens...
"A ce moment, son dos s'est verrouillé, à un niveau d'intensité de 10 sur l'échelle de 0 à 10.
"- Même si j'ai peur de me rapprocher, et même si j'ai peur de m'ouvrir..."

"Après la séance de tapotage sur ce sujet précis son dos s'est complètement détendu, à 0 sur l'échelle de 0 à 10.
"Il a commencé à vraiment ressentir ce qu'il était, lui, et il s'est senti libre de tout ce qu'il avait absorbé dans son atmosphère d'enfance. Nous avons également fait une séquence de tapotage sur le fait de pardonner à sa mère, afin qu'il puisse s'en séparer encore mieux et devenir complètement lui-même.
"Après ces séances, il ressentait beaucoup plus de compassion et d'amour envers lui-même, il était capable de se percevoir de façon plus exacte et de rester avec ce qu'il était en train de ressentir au lieu de le mettre à distance en se refermant. Il était de plus en plus capable d'entrer en relation avec ce que sa partenaire et ses amis ressentaient. Il était capable de remarquer quand il se sentait menacé, et de remarquer quand quelque chose de menaçant était en train de survenir. Et plutôt que de se fermer aux autres, il était devenu beaucoup plus capable de leur faire savoir ce qu'il ressentait et pensait.

"COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : Bien joué ! Considérez aussi la possibilité d'aller plus profond en utilisant EFT pour travailler sur des événements spécifiques qui sous-tendent les émotions ainsi décrites. C'est souvent très efficace."

Zoe Zimmerman

*******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.