mardi 19 janvier 2010

EFT pour enfants perturbés par les images des médias

Un praticien EFT australien soulage ses enfants qui ont vu à la télé l'effondrement des tours du World Trade Center

Comment réagissent les vôtres aux images du tremblement de terre de Haïti ?

Les enfants voient tout de nos jours. Certains enregistrent un traumatisme comme s'ils avaient été présents sur les lieux. Les images mouvantes sur les écrans ont une puissance qu'on aurait tort de sous-estimer. Dans une émission de télévision américaine en 2009 l'actrice Whoopi Goldberg a déclaré qu'elle avait contracté une phobie des voyages en avion après avoir vu un film-catastrophe.

Après les événements du World Trade Center, Gary Craig écrit ce qui suit.

"Seulement quelques semaines se sont passées depuis l'attaque terroriste du 11 septembre 2001, et comme on s'y attendait, le fait de montrer et re-montrer l'effondrement des tours à la télévision a laissé son empreinte traumatique sur le psychisme de milliers de citoyens dans le monde. Les enfants sont particulièrement sensibles à une telle agression émotionnelle. A moins de mettre en place les processus nécessaires pour les libérer, ils vont porter ce poids pour le reste de leur vie.

"En Australie, Steve Wells a vu ces effets sur ses propres enfants. Il nous emmène ici à travers une adroite utilisation d'EFT pour leur compte. Ceux d'entre nous qui ont des enfants, petits-enfants, neveux etc. feraient bien d'appliquer EFT immédiatement sur ces jeunes. Car même si ces derniers ne montrent pas de signe extérieur de traumatisme, c'est néanmoins une bonne idée de faire EFT avec eux - une petite assurance qui peut garantir une vie entière de liberté." Gary Craig

Traduction de la page en anglais du site de Gary Craig :
http://www.emofree.com/children/sep11trauma.htm

Compte-rendu de Steve Wells :

"Papa, ça tombe ! Ma maison tombe !" Ce sont les mots que ma fille a commencé à crier le matin de son troisième anniversaire. Quelques instants auparavant, elle s'amusait avec ses jouet, pleine d'entrain, puis soudainement elle a commencé à hurler. Je me suis précipité pour la prendre dans mes bras. En un quart de seconde j'ai fait le lien avec la catastrophe du World Trade Center (je pensais avoir réussi à l'écarter de ces images perturbantes, mais il était évident qu'à un certain moment, pendant les premiers jours où les médias avaient couvert l'événement 24 heures sur 24, elle avait réussi à en voir suffisamment).

"Je lui ai demandé : "Pensais-tu que notre maison puisse tomber comme ces gratte-ciels l'ont fait ?" - "Oui" a-t-elle crié. Tout en continuant de la tenir j'ai commencé à tapoter légèrement les points d'acupressure sur son visage. En quelques secondes, elle s'est sentie mieux et a commencé à sourire. Bientôt, elle était prête à retourner à ses jouets. J'ai pensé que le sujet était clos...

"Une semaine après cet événement, mon fils de 7 ans, qui avait un virus et une montée de température, a crié pendant la nuit : "Papa, j'ai besoin de tapotage !"

"En entrant dans sa chambre, je ne pouvais pas m'empêcher de sourire. Voici un garçon qui, pendant les deux premières années de mon utilisation d'EFT, marmonnait très souvent "ça ne va pas marcher !" à chaque fois que je suggérais le tapotage. Ceux qui ont suivi nos progrès pendant toutes ces années savent que le résultat typique, c'est que, lorsque j'insistais et que je faisais le tapotage sur lui en dépit de ses protestations, cela marchait invariablement. Maintenant, il connaît la puissance de cette technique. Il ne paraît plus avoir autant d'anxiété qu'autrefois, et ne m'appelle plus aussi fréquemment. Et il apprend maintenant à faire le tapping pour lui-même, bien qu'il ait toujours besoin d'aide pour des problèmes difficiles. Et le cas présent s'avérait particulièrement difficile.

"Quand je lui ai demandé ce qui n'allait pas, il m'a dit que quelqu'un avait mis d'énormes blocs de pierre sur lui et qu'il se sentait écrasé sous eux. Il a dit que le fait d'être couché dans son lit était comme d'être couché sur de l'acier en étant écrasé sous ces blocs. J'ai à nouveau fait le lien mentalement avec la catastrophe du WTC et pendant une seconde je me suis demandé d'où pouvaient lui venir ces pensées. Néanmoins, je l'ai rapidement re-concentré sur ses propres expériences et, en frottant son point sensible de la poitrine (voir les points de tapotage en cliquant sur le lien dans la colonne de droite) j'ai dit :

"- Même si ces énormes blocs de pierre sont en train de t'écraser, tu es toujours un bon garçon et je t'aime".

"J'ai appris qu'il est vraiment très important de ne pas négativer l'expérience d'une personne quand on fait l'EFT, et je n'éprouve plus le besoin de reformuler sur les modèles "même si tu as l'impression que..." ou "même si tu crois que..." J'ai de bien meilleurs résultats en traitant la forme la plus forte du problème telle qu'elle est exprimée par la personne - ou, comme dans le cas de ce genre de "rêve", par son inconscient.

"En posant ma main sur la poitrine de mon fils, j'ai senti que son petit coeur battait la chamade. J'ai continué à tapoter sur les points tout en lui faisant répéter les mots : "Ces gros blocs de pierre". Trois séquences de tapotage plus tard, les battements du coeur avaient repris un rythme normal et l'enfant se sentait plus détendu. Je lui ai dit qu'il allait beaucoup mieux et je lui ai rappelé qu'il fallait qu'il continue à faire le tapotage lui-même. Nous avons pratiqué ensemble, pendant qu'il tapotait ses propres points en disant les mots. Maintenant il souriait pendant tout le processus. Puis il s'est recouché et s'est endormi.

"La nuit d'après, le virus qui avait infecté le système de mon fils s'était transféré à ma fille (c'est l'une des joies d'être papa) et celle-ci avait de la température. A un moment de la nuit, nous l'avons ramenée avec nous dans notre lit car elle était brûlante de fièvre. C'est alors qu'elle a recommencé à crier : "Papa, ça tombe, ma maison tombe !" en montrant les murs.

"C'est seulement au matin suivant cet événement que je me suis arrêté pour réfléchir sur le calme que j'avais démontré pendant tout ce temps, et combien mon comportement tranquille et réfléchi l'avait en fait aidée à se mettre à tapoter et à se calmer aussi. J'ai mentionné précédemment mon sentiment qu'il est important pour des parents de faire le tapotage sur eux-mêmes pour les problèmes de leurs enfants et pour la manière dont ils sont eux-mêmes affectés par ces problèmes. J'en étais à nouveau convaincu. Comme j'avais précédemment fait pas mal de tapotage sur les problèmes qui dérangeaient ma fille, je me sentais très calme maintenant et capable de gérer la situation.

"J'ai fait une nouvelle séance de tapotage avec ma fille, mais cette fois j'ai continué jusqu'à ce qu'il soit bien clair qu'elle avait dépassé cette expérience. J'ai frotté son point douloureux en répétant les mots, cette fois-ci en me concentrant sur ses émotions :
"- Même si tu as peur, papa t'aime et tu es quand même une bonne petite fille !"
et en tapotant alternativement sur les sentiments et sur les images qui la dérangeaient :
- "Effrayée" - "La maison qui tombe".

"Le processus entier a peut-être pris 5 ou 6 minutes, après quoi elle s'est calmée et s'est endormie. Avions-nous traité tous les aspects ? Je n'en étais pas sûr, mais il était rassurant de savoir que nous avions un outil à notre disposition pour traiter ces problèmes si jamais il resurgissaient.

"Deux nuits plus tard après cette panique de ma fille pendant la nuit, j'ai réfléchi à ma reconnaissance pour le fait d'avoir à ma disposition une technique aussi performante que l'EFT pour aider ma famille et moi-même à gérer ce type de problèmes, surtout dans cette époque difficile.

"J'ai réfléchi au fait que, deux jours seulement après la catastrophe du World Trade Center, j'avais été capable de prendre l'avion jusqu'à l'autre côté du pays et d'éliminer toute anxiété qui pouvait surgir à l'idée de ce vol, au point que je ne m'en étais souvenu qu'après être arrivé à mon point de destination. Et même quand, une fois parti, ma compagnie aérienne s'est arrêtée de fonctionner et que je me suis trouvé coincé dans une ville à 3000 kilomètres de la maison avec la perspective de devoir y rester pour quelque temps, cela ne m'a pas dérangé le moins du monde. Et maintenant, tout en observant l'anxiété autour de moi, et en ayant des tonnes de raisons de m'inquiéter aussi, je suis toujours capable de fonctionner avec un calme relatif, de pratiquer des opérations difficiles sur le plan de mes affaires et de prendre des décisions financières.

"Je pense que nous avons plus que jamais besoin de la méthode EFT maintenant, ainsi que des autres méthodes de thérapie énergétique, et qu'il est urgent que ces techniques soient diffusées aussi largement que possible dans le monde entier. Je crois que ce que nous éprouvons est une anxiété globale planétaire telle que cette génération n'en a jamais connue. Je pense que le meilleur endroit pour commencer cela est dans notre propre maison pour la plupart d'entre nous, avec notre famille et nos amis, et avec soi-même.

"Que vous pensiez ou non avoir été personnellement traumatisé par les événements du 11 septembre ou par d'autres catastrophes qui ont suivi, je vous encourage à vous traiter vous même avec EFT et à traiter toutes les personnes de votre famille. Tant que vous êtes ici, travaillez sur votre anxiété concernant le futur et sur "ce qui pourrait arriver", puisque inévitablement il y aura des choses difficiles. Alors, vous deviendrez capable d'avancer sans peur et de continuer à vivre votre vie."
(...)

Steve Wells, EFT master, Australie (2001)

**********
MON COMMENTAIRE : Je me suis abstenue de traduire les deux dernières phrases du texte de Steve Wells car le paragraphe qui les précède se suffit à lui-même. Il y a des noms "propres" qui sont en fait des "gros mots" à ne pas répéter.
**** *

Retour au Message du Jour ACCUEIL
* *****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.