jeudi 14 janvier 2010

EFT et rangez-moi ce désordre !

Mettre de l'ordre dans sa maison et dans sa tête : clarté et confiance en soi - c'est parfois difficile.

Il y a des "désordres pathologiques" : EFT est la solution.

C'est à la demande d'un lecteur qui m'avait laissé un commentaire sur un article précédent concernant ce sujet, que j'ai traduit ce compte-rendu très long. Voyez comment la praticienne EFT traite le problème de façon très détaillée et en prenant le temps qu'il faut à chaque étape.

Lindsay Kenny traite ici, parmi toutes les difficultés liées à la procrastination, un problème de désordre avec accumulation pathologique, en extirpant tous les noeuds sous-jacents. Elle nous donne également un exemple de sa technique personnelle basée sur ce qu'elle appelle "l'Affirmation de la Vérité Ultime" de la personne.

Traduction de la page en anglais :
http://www.emofree.com/Articles2/clutter-clarity-confidence-eft.htm

Compte-rendu par Lindsay Kenny, EFTCert-Honors :

"Les problèmes de désordre (et/ou accumulation de choses) dans la maison, dans la voiture et au bureau sont des problèmes courants de nos jours parce que nous sommes très occupés. Le vrai désordre, néanmoins - et je veux parler ici d'un environnement vraiment sale et en désordre - est en réalité un symptôme de quelque chose d'autre qu'une vie très occupée.

Causes de la procrastination

"- La plupart du temps le désordre est un problème de contrôle. En refusant de laisser partir les choses, d'une certaine manière, on sent qu'on est aux commandes de sa vie. Même s'il semble qu'on soit complètement hors contrôle, le fait de s'accrocher à ses choses donne une sensation d'être en contrôle. C'est la même chose que pour les anorexiques vis-à-vis de la nourriture, c'est leur capacité d'au moins pouvoir contrôler leur poids.

"- Une autre raison commune pour le désordre est la peur. La peur de perdre, du rejet, de l'échec, et de perdre le contrôle, voilà certaines des peurs les plus universelles. Mais toutes ces peurs et problèmes ne sont que des symptômes. Sous ces symptômes de désordre ou d'accumulation d'objets, il y a une cause ou un problème central.

"Le désordre et l'accumulation d'objets sont souvent déclenchés par un événement, ou une série d'événements qui ont laissé à la victime un sentiment de traumatisme, de peur et d'impuissance.

"Le fait de s'accrocher à des choses donne aux gens un sens d'être aux commandes, de décider et d'au moins contrôler une portion de leur vie.
Déterminez l'événementqui a commencé ce sentiment de perte du pouvoir, ou de perte de contrôle, et neutralisez-le. Vous êtes alors à mi-chemin de l'élimination du désordre.

Désordre et accumulation à un point pathologique

Permettez-moi de définir que je crois qu'il y a trois niveaux de désordre/accumulation :

Niveau 1 -- Manque d'ordre et d'organisation dans la maison. Il y a des choses qui traînent sur presque toutes les surfaces.

Niveau 2 -- Le niveau ci-dessus, plus :
Un bureau désordonné sur le lieu de travail, une voiture pleine de désordre ; et souvent (mais pas toujours) une apparence personnelle désordonnée. Refus de jeter les vieilles choses inutiles.
Manque de motivation ou de capacité de ranger les vêtements ou les choses, de nettoyer derrière soi ou derrière les autres. Les ordures traînent, la désorganisation est partout.

Niveau 3 -- Les deux niveaux ci-dessus, plus :
Des élements d'accumulation et de saleté à un point pathologique (c'est-à-dire une situation insalubre qui crée un risque pour la santé.)
Chaos organisationnel. Accumulation de vaisselle sale dans l'évier, vêtements sales partout... Accumulation d'ordures (dans des sacs ou telles quelles) par terre, sur les meubles, dans le garage, dans la voiture.
Il y a souvent des excréments animaux sur le sol ou les meubles.
Tout cela accompagné du sentiment d'être “paralysé” par l'incapacité de faire quoi que ce soit pour gérer la situation.

"Dans cet article je veux surtout parler des niveaux 2 et 3.

"J'ai choisi le cas de "Janice", un cas typique de désordre/accumulation.

"Janice est venue me voir avec un problème de Niveau 3. Bien que son apparence ait été relativement propre, elle m'a assuré que son habitation était dans un état de saleté dépassée. Des boites, des piles de magazines et de journaux, et un tas de bric-à-brac s'entassaient le long des murs et partout sur le sol, de sorte qu'elle devait passer par un étroit chemin pour atteindre sa chambre ou sa cuisine. Elle m'a dit qu'on ne pouvait plus voir son sofa, ses fauteuils ni sa télé, et encore moins sa table de cuisine. Il y avait de la crotte de chien par terre, dans la baignoire d'appoint et même sur son lit. Un perroquet en liberté semait son guano partout. Elle m'a dit que l'odeur en entrant était "effrayante".

"Il s'agissait clairement d'un cas dépassant le problème du simple désordre. Cela faisait penser à ce programme de télé dans lequel on avait enlevé trois tonnes d'ordures de la maison d'une femme, puis cette maison avait été nettoyée et désinfectée, pour constater six semaines plus tard que ce logement était en train de redevenir la bauge qu'il était auparavant. Pourquoi ? Parce que la vraie raison de ce désordre n'avait pas été traitée.

Une cause traumatique
"En ce qui concerne Janice, l'âge des magazines (datant des années 80) a été un indice pour moi. Je lui ai demandé ce qui s'était passé vingt ans auparavant. Elle n'a eu aucun problème pour se souvenir. Un conducteur ivre avait tué sa seule enfant, une petite fille adorée de 11 ans. Janice était encore complètement détruite et en état de choc lorsque trois semaines plus tard, l'homme qui avait été pendant 15 ans son mari bien-aimé avait disparu dans le glissement de terrain qui avait emporté leur maison et tout ce que Janice possédait. Les photos, les héritages de famille et les trésors personnels étaient perdus avec les êtres qu'elle chérissait le plus. Sa vie avait été complètement bouleversée en quelques secondes.

"A partir de ce moment-là, Janice avait été paralysée par le chagrin, la tristesse et une sensation d'abandon. Elle était devenue peureuse et hyper-vigilante pour tout. Elle ne voulait pas vivre, et pourtant avait la terreur de mourir.

"Janice avait commencé à avoir peur de faire un mouvement, de jeter quelque chose, d'aller à un endroit, de faire quoi que ce soit. Sa thésaurisation du peu de choses qu'elle avait récupérées ou remplacées peu à peu avait pris la direction d'une tendance à l'accumulation désordonnée. Cela n'avait pas été intentionnel. C'est inconsciemment qu'elle avait développé une telle peur de perdre, que le contrôle sur son environnement était devenu sa manière de maîtriser (et de protéger) sa vie même.

Première partie : traitement de la cause

"Sachant cela, nous avons commencé par traiter son deuil et le traumatisme de la perte de son mari et de sa fille. Elle disait qu'elle l'avait "géré" au cours de plusieurs années de thérapie. Mais je savais que c'était douteux, en voyant les résultats dans sa vie.

"Nous avons commencé par traiter l'inversion psychologique en travaillant sur le Point Karaté avec la phrase de départ :

"- Même si je ne veux pas laisser partir mon chagrin et me libérer du traumatisme de la perte de ma famille et de ma maison..." (Mon commentaire pour les nouveaux venus dans ce blog : on ajoute le positif "je m'aime et je m'accepte complètement".)

"Puis nous avons créé la phrase de départ suivante pour travailler sur le Point Douloureux de la poitrine :

"- Même si je suis toujours en train de faire le deuil de la perte de ma petite fille et de mon mari..." (idem)

"Nous avons fait ensuite plusieurs séquences de tapotage sur la série des points, avec les "rappels" suivant :

"- deuil... chagrin... vide... tristesse... colère... j'ai peur... je suis si seule".

"Ce processus a amené beaucoup de larmes, ce qui l'a surprise. (Note : une séquence est le fait de tapoter sur tous les points des méridiens, tout en utilisant un "rappel" court, ou en donnant libre cours à ses sentiments et émotions. On commence par les sourcis et on termine au sommet de la tête.)

"A la troisième séquence, nous avons donné la parole à ses sentiments avec des phrases telles que :

"- C'était tellement injuste... Ils me manquent tellement... C'est de ma faute quelque part... Comment ont-ils pu m'abandonner comme ça ?... Pourquoi moi... J'ai encore si mal... Ma vie ne vaut pas la peine d'être vécue..."

"Après quelques séquences comme ça pour donner libre cours à ses émotions, l'intensité est tombée à 6 (sur l'échelle de 0 à 10, 10 étant le maximum d'émotion négative).

"Puis nous avons fait encore d'autres séquences en ajoutant des phrases positives telles que :

"- Je veux laisser partir tout ça... Je veux avancer... Je suis prête à sortir de mon deuil... Je suis prête à honorer leurs vies en vivant la mienne pleinement... Bob et Mélanie n'auraient pas voulu me voir vivre comme cela."

"Quand l'intensité est arrivée à 2, nous avons changé et pris la technique du choix, en choisissant de laisser partir les émotions négatives concernant la perte de sa famille, et en choisissant de vivre sa vie pleinement. Elle répondait très bien et elle a atteint un zéro en intensité à la fin de ce processus (la première séquence avec "ce reste de problème", la deuxième séquence avec des affirmations positives et en choisissant de laisser partir tout ça, et la troisième séquence en alternant des phrases négatives et positives à chaque point d'acupressure).

"Puis je lui ai demander d'essayer vraiment de se remettre dans une émotion de chagrin pour la perte de ses bien-aimés. Mais elle ne pouvait plus. En fait, elle a même ri en se souvenant de quelque chose de drôle que sa fille avait dit.

"Maintenant que la cause de son désordre avait été mise en repos, nous pouvions avancer vers la solution du symptôme, le désordre avec accumulation. Comme toujours, j'ai utilisé ma technique de "l'Affirmation de la Vérité Ultime" afin de travailler en direction d'une issue positive. J'aurais pu commencer tout ce processus de cette manière aussi, mais le problème de deuil sous-jacent était si apparent que je voulais éliminer cela d'abord.

Deuxième partie : le problème de désordre avec accumulation
Technique : Affirmation de la Vérité Ultime

"Après avoir géré la cause du problème de désordre de Janice - la perte de sa famille et de sa maison - nous sommes passées au traitement du désordre lui-même, en utilisant ce que j'appelle "Affirmation de la Vérité Ultime".

"D'abord, j'ai demandé à Janice quelle serait l'affirmation de base définissant le but qu'elle voudrait atteindre. C'était : "Je vis dans un environnement propre et ordonné".

"Nous avons alors énuméré les raisons pour lesquelles elle voulait que cette phrase soit vraie. "Je pourrais facilement trouver les choses... Je pourrais inviter des gens chez moi sans honte... Je me sentirais en bonne santé, en sécurité et confortable dans une maison, une voiture et un bureau propres... Ma vie serait plus facile et plus simple".

"Ensuite, nous avons ajouté quelques phrases positives à l'Affirmation de la Vérité Ultime, qui a fini par être ceci : "Je mène une vie facile, confortable et en sécurité dans un environnement sain, propre et en ordre."

"Puis je lui ai demandé de décrire comment elle se sentirait lorsque cette affirmation deviendrait vraie. "Je me sentirais libre et fière de moi... J'aurais la clarté !... Je me sentirais bien en ce qui me concerne et j'aurais plus de confiance en moi... Je me sentirais merveilleusement bien et si heureuse... Je me sentirais beaucoup plus légère... !"

"En reprenant toutes ses phrases en direction de son but de base, son Affirmation de Vérité Ultime a ressemblé à ceci : "Je me sens merveilleusement bien, légère et en sécurité, vivant dans un environnement sain, net et hygiénique. Ma vie est confortable, facile et libre grâce à mon style de vie propre, bien organisé et bien ordonné. J'ai retrouvé la clarté et la confiance, je suis heureuse et fière d'inviter des gens dans ma belle maison sans désordre."

"Non seulement Janice pouvait vivre avec cette affirmation mais elle l'adorait ! Elle était très enthousiasmée par la possibilité d'arriver à la réaliser. Sur l'échelle de 0 à 10, avec 10 signifiant qu'elle ressentait et possédait pleinement cette affirmation, elle était à 5.

"Elle avait maintenant deux inquiétures majeures. La première était de se demander comment faire pour arriver à tout dégager et à nettoyer l'incroyable chaos dans lequel elle vivait. La seconde était la peur. Elle avait peur de laisser partir des choses (contrôle), et que si elle jetait quelque chose elle pouvait en avoir besoin plus tard (perte de contrôle), et elle avait même peur de ne jamais pouvoir même commencer ce nettoyage, sans parler de finir. D'une certaine manière, en s'accrochant à ses peurs, à ses problèmes de contrôle, et à son fatras en désordre, c'était pour elle une manière de s'accrocher à sa famille !

"Puis nous avons laissé de côté son "Affirmation de Vérité Ultime" afin de travailler sur l'obstacle de ses peurs qui l'en séparait. Nous avons mis toutes ces peurs ensemble, auxquelles Janice à attribué un 7 (sur l'échelle de 0 à 10).

"Nous avons alors fait une "inversion de neutralisation" -j'appelle "inversion" une "résistance inconsciente au changement" - en disant :

"- Même si je ne veux pas laisser partir mes peurs... Même si ces peurs me conservent en sécurité, ou m'empêchent d'échouer... Elle font partie de mon identité...
"- Même si je ne mérite pas de laisser partir ces peurs... Parce que je ne veux pas vraiment avoir un environnement propre et ordonné... Ces peurs font en sorte que ça n'arrive jamais..."

"Le seul fait de faire l'Inversion a donné un certain soulagement à Janice, ce qui l'a surprise. Puis nous avons tapoté pour faire partir les peurs :

"- Même si j'ai ces peurs au sujet du fait de laisser partir ma saleté, mes crottes et mon plan sordide..."

"J'ai constaté qu'en travaillant sur quelque chose qu'on veut éliminer, on a plus d'impact quand on les peint de la pire manière. En utilisant des mots chargés comme "sordide", "crottes" au lieu de seulement dire "désordre", on a plus de punch. Neanmoins, si vous travaillez un trauma ou un problème d'abus ce n'est pas une bonne idée d'être aussi graphique.

"Après avoir dit la phrase de départ, nous avons fait quelques séquences en alternant les peurs :

"- Cette peur de laisser aller... Cette peur d'échouer... Cette peur d'avoir besoin de quelque chose que j'aurais jeté à la poubelle...

"Sur la deuxième séquence et les suivantes, nous avons ajouté des mots pour donner voix à ses peurs :

"- Et si je jette quelque chose et qu'ensuite j'en ai besoin ?... Et si je ne peux même pas commencer ? ... Je me sentirais encore plus en situation d'échec... Comment est-ce que je vais pouvoir faire tout ça ?... Je vais me sentir complètement hors contrôle et démunie... Je ne peux pas faire ça... J'ai besoin de mes affaires... je veux les garder."

"Après une ou deux séquences, je suis passée à une manière de ridiculiser en disant :

"- J'ai besoins de mon mode de vie sordide... J'adore la saleté... Cela sent si bon chez moi... Les crottes sont mes amies... Je n'ai pas vraiment besoin de trouver mon chat... J'ai besoin de ces peurs... Elles m'aident à conserver mon désordre et ma saleté... Elles sont mes amies... Je ne veux pas laisser partir les peurs, ni la saleté... Oh! si, je veux les laisser partir.. Non je ne veux pas ... Si; je veux les lâcher... Je suis fatiguée de vivre de cette manière... Je veux un environnement propre et sain... Non, j'aime les ordures... Non je ne les aime pas !... Je veux éliminer ces peurs et cette saleté pour pouvoir être à nouveau en bonne santé..."

"Après avoir pesé les deux aspects du problème, nous avons refait l'estimation par Janice du niveau de sa peur, qui atteignait maintenant une intensité de 3 sur 10.

"Puis nous sommes passées à la Méthode du Choix avec cette phrase de départ :

"- Même si j'ai encore quelques peurs de nettoyer mon environnement, je choisis de les laisser partir..."

"Après avoir fait cela deux ou trois fois nous avons fait les trois séquences suivantes avec la Méthode du Choix.

"- Séquence 1 : Avec seulement le négatif : "Ce reste de peurs de laisser partir le désordre..."


"- Séquence 2 : Seulement avec des phrases positives telles que : "Je choisis d'éliminer ces peurs... Je choisis d'être sans peur par rapport au nettoyage... Je choisis d'avoir une maison propre et en ordre... Je choisis de laisser partir tout ce qui reste de mes peurs concernant cela... Je choisis de me sentir bien en étant sans peur... Je choisis que tout cela soit facile..."


"- Séquence 3 : On alterne le positif et le négatif à chaque point d'acupressure, par exemple avec "Ce reste de peurs... Je choisis de les laisser partir... Ce reste de peurs... Je choisis d'être sans peur."

"Maintenant, les peurs de Janice étaient complètement parties à tous les niveaux, et je l'ai testée pour m'en assurer. C'était vraiment zéro pour Janice. Maintenant, en regardant son "Affirmation de Vérité Personnelle", son estimation montait à 8 (en prenant 10 comme cible). Elle se sentait comme si elle l'avait vraiment atteinte dans son ressenti et dans le fait qu'elle y croyait vraiment... malgré la réalité du désordre catastrophique à la maison. Ce sont ces sentiments positifs qu'on veut obtenir. C'est cela qui vous propulse dans la position où vous voulez être.

"Alors, nous avons utilisé la phrase de départ suivante :

"- Même si j'ai encore quelque doute ou résistance concernant le fait d'avoir vraiment intégré mon Affirmation de Vérité Personnelle, et que je ne sais même pas ce que c'est, je choisis de les laisser partir maintenant. Je choisis d'avoir une maison sans désordre, un environnement propre."

"Puis nous avons fait de légères variations sur ce thème, trois fois :

"- Séquence 1, sur le négatif : "Ce reste de résistance à intégrer mon affirmation".
"- Séquence 2, sur le positif : "Je choisis d'éliminer cette résistance à la propreté".
"- Séquence 3, en alternant les phrases sur les restes de négatifs avec des phrases positives.
"- Séquence 4, seulement le positif, avec des phrases extraites de l'Affirmation de la Vérité Ultime : "Je me sens super bien maintenant que j'ai intégré ma propreté... J'adore avoir une maison propre et sans désordre... Je me sens confiante en moi-même et à l'aise pour inviter des gens chez moi."

"A ce moment, Janice est arrivée à 10. Cela signifiait qu'elle pouvait prononcer son Affirmation de la Vérité Ultime avec une conviction absolue, comme si elle était déjà vraie. Je lui ai demandé de tapoter sur cette phrase tous les jours, juste pour renforcer sa résolution.

Attirer la solution

"C'est là que la plupart des gens disent : "Mais COMMENT est-ce que je vais arriver à le faire ?" Hé! bien, si vous avez vraiment confiance en l'Univers, vous pouvez juste laisser les choses se faire. Vous allez avoir une idée, ou une solution va se présenter. Avec Janice, nous avons fait quelques séquences supplémentaires pour attirer une solution.

"Pour cela, alternez les phrases suivantes sur les points d'acupressure :

"- Je demande à l'Univers de nettoyer ce désordre pour moi... Je veux être impliquée et je veux que cela soit FACILE... Je choisis de trouver une manière créative, drôle, d'avoir un environnement propre et en ordre... Je sais que la solution pour une maison saine et en ordre est en train d'arriver... Et je veux m'amuser en y participant... A l'intérieur de moi je sais déjà comment éliminer ce désordre et cette accumulation."

"Soudain, Janice s'est arrêtée et m'a dit : "J'ai un plan!" Et c'en était un bon, et en un rien de temps voici comment elle l'a mis en oeuvre. Elle a recruté trois amis proches qui ne portaient pas de jugement sur elle, et a rassemblé toutes sortes de boites et de sacs. Les ordures ont été mises dans des sacs et sorties de la maison immédiatement. Des sacs de donations ont été remplis avec des choses dont elle n'avait pas besoin mais qui pouvaient servir, et étiquetés pour une organisation charitable. D'autres boites ont été étiquetées "A GARDER", numérotées et enregistrées avec la liste de leur contenu.

"Ses amis ont créé une "Liste Principale" de boites numérotées avec leur contenu, de sorte que Janice puisse retrouver "lacets depuis 1989" par exemple. La plupart des boites étaient rangées dans son garage, de sorte que, le temps venu, Janice pourrait récupérer ce qu'elle voulait vraiment garder et jeter le reste.

Suivi à 3 mois

Trois mois plus tard, j'ai fait un suivi de l'histoire de Janice et, quand nous avons à nouveau parlé, sa maison et sa voiture étaient toujours impeccables. Elle avait aussi embauché une femme de ménage pour l'aider à nettoyer une fois par semaine de façon à n'avoir jamais plus de problème de désordre.

"Je n'ai pas été surprise quand Janice m'a exprimer son soulagement de se sentir tellement mieux, ayant retrouvé sa concentration et sa clarté d'esprit, un niveau d'énergie plus élevé, une plus grande motivation, et d'être légère, confiante en elle-même et heureuse. Elle a dit aussi qu'elle avait beaucoup plus de temps pour faire les choses qu'elle aimait, qu'elle invitait souvent ses amis chez elle, et que sa vie était beaucoup plus facile.

"Avec tous ces aspects positifs pour la motiver, Janice peut mener une vie en ordre. Et vous pouvez le faire aussi !

"Bonne chance et bon tapotage."

Lindsay Kenny, EFTCert - Honors (EFT master)
* *

Retour au Message du Jour ACCUEIL
*

1 commentaire:

  1. je viens chaleureusement vous remercier pour ce témoignage car je vis la meme chose après deuil de mes 2 parents à 10 mois d'intervalle, un harcellement moral au travail avec mise au placard, le départ pour paris de mon doudou puis ma maison entièrement sant toit après un grand coup de vent.

    en ce moment je dois rembourser mensuellement pour encore 3 ans le pret immobilier j'ai commencé les réparations de la maison mais il me manque des sous, je subis un redressement fiscal et il ne me reste pas grand chose sur mon salaire je tiens le coup car j'ia décidé d'accepter le prélèvement des impots car j'ai souhaité depuis deux ans de rembourser cette dette, je trouve des amis pour m'offrir à manger ou des tickets restaurant, je vais à la campagne m'approvisionner à peu de frais et là je continue à me relever
    la procrastination je l'ai vécu j'ai récemment été reçu par un coah qui m'a appris le role du subsconcient et comment pmar des techniques respiratoires éliminer la peur et l'angoisse votre méthode eft me plait elle me permetra de compléter cette démarche de mieux etre que je recherche
    merci encore et faites moi part dès qu'il y a un article sur ce thème je veux m'en sortir je suis prète et c surtout la dernière partie qui me parait décisive qd on fait sa demande à l'univers chapo c génial je vous ferai part de mes progrès je dois reprendre mon boulot je ne souhaite pas que ce témoignage soit publié. MON MAIL miel972@hotmail.fr merci infiniment si je dois vous écrire c quoi vote mail perso

    RépondreSupprimer

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.