lundi 14 décembre 2009

EFT j'ai pas envie de faire le tapping, na !

Quand on n'a pas envie de faire le tapping : comment vaincre sa résistance à pratiquer régulièrement entre des séances de thérapie individuelle ou après un stage EFT ?

Lena Chen nous donne un de ses "trucs".

Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/Articles2/eft-resistance-lena.htm**

Lettre de Lena Chen à Gary Craig :

"Pour quelqu'un comme moi qui avais un grave problème de trac, maintenant grâce à EFT c'est un vrai plaisir pour moi lorsque régulièrement je fais partager mon enthousiasme pour la méthode EFT à des groupes durant mes séminaires. Il n'y a rien d'aussi excitant qu'un groupe de "nouveaux" enthousiastes ! (note : je leur dis dès le départ que ce que je leur enseigne dans ma classe est ma propre version de la méthode EFT, et qu'ils doivent aller sur le site emofree.com pour parfaire leur apprentissage de la version originale).
J'ai l'habitude de faire des ateliers en séances de deux heures séparées au moins d'une semaine parce que j'aime que mes étudiant pratiquent la méthode chez eux, puis reviennent faire partager leur expérience à l'ensemble; ensuite, je peux dissiper tous les doutes qu'ils peuvent avoir sur l'utilisation d'EFT.
Ainsi que je m'y attends, dans la deuxième séance il y en a généralement quelques-uns qui avouent qu'ils n'ont pas du tout pratiqué chez eux. Mon intention, durant mes ateliers, n'est pas seulement de faire partager ma propre utilisation d'EFT, mais aussi d'inspirer et de motiver les participants à VOULOIR utiliser régulièrement la méthode EFT une fois l'atelier terminé. C'est pourquoi je leur demande de faire la liste de toutes leurs raisons de ne pas vouloir utiliser EFT plus souvent (et je leur demande d'être absolument honnête sur ce point !)
Voici quelques raisons typiques (et je suis certaine de ne pas trop vous surprendre !)
- Pas le temps
- Trouve pas de problème sur lequel tapoter
- Trop bizarre
- Trop facile
- Trop fatigant
- Ne sait pas quels mots dire
- Ne comprend pas comment ça marche
- Pas convaincu que ça marche
- Peur d'être jugé par les gens
- Trop paresseux

Au cours de mon dernier atelier, j'ai demandé aux participants de se noter sur la phrase suivante : "Je suis certain que j'utiliserai EFT plus régulièrement après ce cours" sur l'échelle de 0 à 10, 10 signifiant qu'ils ressentaient cette phrase comme étant "100% vraie". Notez que j'avais utilisé les mots "plus régulièrement", au lieu de dire seulement qu'ils allaient l'utiliser, car comme vous le savez très bien, c'est grâce à une augmentation de la pratique qu'on fait plus souvent l'expérience du succès, et que c'est seulement ce succès qui peut motiver quelqu'un à l'utiliser encore plus.
Plus de la moitié d'entre eux s'étaient notés à moins de 5, ce qui n'était pas surprenant, surtout à cause de la longue liste de phrases négatives que nous avions alignées sur le tableau blanc. J'avais fait cela exprès pour déclencher toutes les causes possibles de résistance à faire l'EFT, alors ils étaient bien chauffés et prêts pour le tapping.
Je leur ai demandé de choisir la raison qui selon eux s'appliquait le mieux à leur cas individuel, et je leur ai donné les instructions suivantes.
"Imaginez que cette raison, pour laquelle vous ne faites pas l'EFT plus régulièrement, se trouve quelque part à l'intérieur de votre corps. Devinez simplement dans quelle partie de votre corps se trouve ce blocage à l'utilisation de la méthode... (pause pour leur donner du temps). Donnez un chiffre à cette intensité. (pause). Maintenant, si ce blocage avait une couleur, quelle serait-elle ? (pause). Et si ce blocage avait une forme, quelle serait-elle? (pause). Si vous êtes coincé sur l'une de ces questions, devinez simplement... et donnez-vous la permission de vous tromper..."
(Je trouve cette dernière phrase très utile car nous bloquons si souvent notre intuition parce que nous avons peur de nous tromper).

Puis, j'ai conduit le groupe entier à faire la méthode EFT sur ce blocage dans leur esprit.
- "Même si j'ai ce blocage qui m'empêche de faire l'EFT plus régulièrement..."
- "Même si j'ai ce blocage, je choisis de faire céder toute résistance à l'intérieur de moi."
- "Même si j'ai ce blocage, ce n'est pas grave, je l'accepte, et je choisis d'être guéri à tous les niveaux de mon être."

Quand j'ai demandé s'ils remarquaient une différence dans la manière dont leur blocage leur apparaissait, 14 personnes sur 19 ont levé la main.

Après plusieurs séquences de tapotage, je leur ai donné les mêmes instructions à nouveau, excepté un léger changement : "Si j'ai ENCORE un blocage qui m'empêche de faire l'EFT, où est-ce qu'il pourrait être dans mon corps ?..."

Après encore deux séquences de tapotage, tous mes participants avaient levé la main au moins une fois, indiquant qu'ils avaient remarqué un changement dans la couleur/forme de leur blocage.
Quand je leur ai demandé de se noter à nouveau sur la même phrase, 90% ont mis au moins 7, et seulement 3 participants ont mis 5 ou 6 (et malgré tout je m'aime et je m'accepte complètement et profondément pour cela) ce qui était une différence importante par rapport à là où ils en étaient au début !
C'est l'exercice le plus efficace que j'aie utilisé jusqu'ici pendant mes atelier, pour réduire la résistance à faire l'EFT régulièrement, par rapport à d'autres fois où je conduisais le groupe à utiliser des phrases de départ pour chacune des raisons de la liste ci-dessus. Je devine que c'est parce que, lorsque nous faisons le tapotage en groupe, chaque participant est focalisé sur sa plus forte résistance personnelle envers la méthode EFT. Cela aide aussi d'incorporer des techniques de PNL probablement, car cela semble moins menaçant lorsqu'on regarde le problème en tant qu'objet coloré à l'intérieur du corps.

J'espère que ce compte-rendu sera utile à ceux qui travaillent avec des clients ou qui enseignent l'EFT à des groupes, quand la résistance à l'EFT semble bloquer l'autre personne et l'empêcher de bénéficier pleinement de ce cadeau merveilleux. Continuons donc de répandre l'EFT partout pour que de plus en plus de gens puissent retrouver leur capacité à se guérir eux-mêmes !
Affectueusement,

Lena Chen

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.