lundi 16 novembre 2009

EFT pour un ado en colère

Un exemple d'EFT "par procuration" qui marche très bien avec une personne en colère ou un enfant.

Il est parfois difficile d'aider son enfant, ado ou jeune adulte, lorsqu'il ne demande pas d'aide. Dans ce cas, faire le "surrogate tapping", c'est-à-dire tapoter sur soi-même pour aider quelqu'un à distance, peut grandement aider à soulager la personne.

Gary Craig dit : "Regardez comment Nancy Morris travaille avec "Helen" pour soulager les problèmes de son fils dûs à sa naissance traumatique. Vous y verrez une inspiration et des procédures de qualité. Si vous vous inquiétez au sujet de la permission de faire le tapotage par procuration, voyez mes autres articles sur le sujet."

Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/Anger-management/anger-relief-surrogate-EFT.htm**

De Nancy Morris, EFTCert-I :

"Quand Helen m'a contactée, son message était comme suit : "Je voudrais de l'aide concernant la possibilité de faire le tapping par procuration pour mon fils, Bill. Il a eu une naissance traumatique, il a des problèmes de colère et de rage depuis le début. C'est un garçon merveilleux, avec de grands principes et un intellect étonnant, mais la colère et les problèmes de personnalité qui y sont associés détruisent sa vie. Je voudrais essayer de le persuader d'essayer l'EFT par lui-même, mais je crois que ce serait sans effet. Pourriez-vous me guider dans cet effort ?"

"Etant donné cette attitude aimante et ce point de vue clair concernant son fils, j'étais ravie de travailler avec Helen. Nous avons eu 2 rendez-vous par téléphone, que j'ai détaillés ci-dessous.
"Pendant le premier rendez-vous, Helen m'a donné des exemples clairs du comportement autodestructeur de Bill. Il provoque tout le monde, il essaie d'attirer l'attention en faisant scandale, il prend la mouche et se met en colère pour la moindre chose. Hélen m'a redit qu'elle s'inquiétait pour sa sécurité parce qu'il déclenche les agressions à son encontre dans son entourage. Elle voudrait qu'il se sente bien dans sa peau.
"Ayant exposé cela, Helen a dit qu'elle regrettait énormément de n'avoir pas pu le protéger quand il était petit. Il avait eu une naissance traumatique, et avait dû passer par de nombreuses procédures médicales immédiatement après l'accouchement. Hélen pouvait ressentir cette culpabilité au niveau de son estomac, de sa poitrine et de sa gorge. Nous avons fait l'EFT pour Helen comme suit :

"- Même si j'ai déçu Bill, je m'aime et je me pardonne."

D'autres aspects sont sortis, pour lesquels Helen se sentait coupable parce qu'elle ne prenait pas assez de temps pour lui sur son travail lorsqu'il était bébé, parce que Bill était un enfant qui n'avait pas été prévu et qu'elle était trop âgée pour avoir un bébé, parce qu'elle était trop fatiguée. L'intensité d'Helen était au niveau 8 sur l'échelle de 0 à 10. Nous avons encore fait du tapotage sur tous ces aspects, toujours en se focalisant sur le fait de se pardonner à soi-même, et son intensité est descendue de 8 à 4 puis à 1et demi et finalement à zéro.
Maintenant que Helen se sentait parfaitement claire, nous nous sommes concentrées sur le tapotage par procuration pour le compte de Bill. Nous avons commencé par :

"- Même si je suis Bill et j'ai toute cette colère, je m'aime et je m'accepte (nous avons prononcé cela tout haut et avec force).
"- Même si je suis Bill et je me sens en colère presque tout le temps...
"- Même si je suis Bill et j'ai toute cette colère, je préfère me sentir en paix et calme.

Puis nous avons tapoté sur les points EFT tout en répétant les phrases suivantes :
"- Cette colère - cette colère - c'est juste sous la surface - il faut que je me protège - je m'aime et je m'accepte - j'ai besoin de colère pour me garder en sécurité moi-même - j'aime et j'accepte la manière dont je me suis protégé - je préférerais être calme et en paix, mais alors comment est-ce que je me sentirais ? - me sentir en sécurité et paisible en même temps quoi qu'il arrive - je m'aime et je m'accepte tel que je suis.

Quand j'ai demandé à Helen d'où elle pensait que venait la colère de Bill, si elle pouvait s'imaginer être Bill tel qu'il se sentait quand il était un petit garçon, elle m'a dit qu'il aurait voulu être la priorité de ses parents et qu'il savait que ce n'était pas le cas. Nous étions d'accord sur le fait que cela pouvait mettre un enfant en colère, même si ses parents avaient de bonnes raisons pour cela parce qu'ils devaient travailler. Alors nous avons tapoté pour ce qui suit :
"- Même si je suis Bill et j'aurais dû passer avant tout le reste, ça ne s'est pas passé comme ça, et je l'accepte."
"- Même si je suis Bill et j'aurais dû passer avant tout le reste, et que je suis en colère parce que ça ne s'est pas passé comme ça... (tapoter comme si nous sommes le tout petit Bill)."
"- Même si je suis Bill et j'aimerais avoir pu passer en premier avant tout le reste, ça n'est pas toujours arrivé et je l'accepte."

Puis nous avons tapoté avec les phrases de rappel suivantes :
"- J'aurais dû passer en premier - si seulement j'étais passé en premier - si seulement mes parents avaient pu me donner leur attention tout le temps - si seulement ma mère avait pu rester à la maison avec moi - je voulais passer en premier avant tout le reste - je m'aime et je m'accepte."

A la séquence suivante, j'ai ajouté des phrases concernant l'amour et le pardon :
"- Même si je suis Bill et que j'aurais dû passer en premier, ça ne s'est pas fait, et j'aime et j'accepte mes parents et j'apprécie qu'ils aient pris soin de moi.
"- Même si je suis Bill et que j'aurais dû passer en premier, je pardonne à mes parents.
"- Même si je suis Bill et j'aurais dû passer en premier, ça ne s'est pas toujours fait, j'accepte cela, et je sais que mes parents faisaient du mieux qu'ils mouvaient étant donné ce qu'ils étaient à ce moment-là."

Puis nous avons tapoté avec les phrases de rappel suivantes :
- "Si seulement j'avais pu passer en premier - j'aime ma mère et je lui pardonne - si seulement mes parents m'avaient donné leur attention tout le temps - je comprends leurs difficultés à ce moment-là - si seulement maman avait pu rester à la maison avec moi - c'est ce que tous les enfants veulent et j'accepte le fait que ça ne se soit pas passé pour moi - je voulais passer en premier - je m'aime et je m'accepte - leurs choix n'avaient rien à voir avec ma valeur - je sais qu'ils m'aimaient - je m'aime et je leur pardonne à tous ainsi qu'à moi-même - j'ai de la gratitude pour la façon dont ils m'ont élevé et pour l'amour qu'ils ont pour moi aujourd'hui."

Ceci a terminé notre première session.

Pendant notre second rendez-vous, Helen et moi nous sommes concentrées sur l'identifications des attributs qu'elle voudrait que son fils puisse posséder. Hélen les a énoncé : l'optimisme, réfléchir avant de parler, l'empathie, la compassion, la bonté, la confiance, l'initiative, la capacité de supporter le rejet. Quand je lui ai demandé pourquoi elle voulait qu'il puisse posséder ces éléments, elle a répondu que c'était "pour qu'il se sente plus heureux et en sécurité". Nous avons fait beaucoup de tapotage, toutes les deux, en faisant comme si nous étions Bill, et en faisant évoluer les "sentiments habituels" de Bill vers quelque chose de plus positif. Par exemple :
"- Même si je suis Bill et je me sens plein de tristesse, je m'aime et je m'accepte (nous avons dit cela tout haut et avec force) et je préfère me sentir optimiste." Puis nous avons tapoté en alternant entre "triste" et "optimiste".

Nous avons continué avec des phrases de départ et des phrases de rappel en incluant toutes les émotions et comportements difficiles de Bill (rage, frustration, sarcasme, paresse, procrastination, colère) et en les contrebalançant avec leur opposé. Souvent, en plein milieu du tapotage par procuration, nous disions, comme si nous étions Bill : "Je me demande comment je me sentirais ?" ou bien "Je me demande comment les gens réagiraient envers moi ?" ou bien "Je me demande quelle impression ma vie me donnerait ?"

Un an après environ, j'ai reçu d'Helen la note suivante. (Je l'ai raccourcie et j'ai changé quelques petites choses pour la rendre plus anonyme, mais ce sont ses propres mots néanmoins, et la vie de Bill).
"Bonjour Nancy, je viens d'envoyer un email à un ami au sujet d'EFT et de mon travail avec vous, et de ses résultats. J'ai réalisé que je devrais vous en faire un compte-rendu également. Bill a complètement changé du tout au tout. De sa propre initiative, il a fait les choses suivantes :
- Il s'est inscrit pour des cours d'allemand à un collège local dans la ville où il était allé au collège.
- Il a travaillé à améliorer ses notes.
- Il a acheté un guide d'étude de GMAT qui pesait des kilos et l'a étudié en entier pendant son temps libre.
- Il a obtenu 730 à ce GMAT.
- Il a rempli ses dossiers de demande pour un certain nombre d'universités afin d'être admis à leurs programmes de maîtrise en sciences.
- Il va commencer à étudier une maîtrise en sciences de très haut niveau pendant l'été, et l'école lui a donné une bourse alors qu'il ne l'avait pas demandée.
- Il se nourrit pour sa santé et pour perdre du poids.
- Il fait de l'exercice tous les jours.
- Il est affable et s'est un vrai plaisir quand il est là."

"C'est un changement du tout au tout. Est-ce que ce changement peut être entièrement attribué à l'EFT ? Peut-être pas, et je ne peux certainement pas le prouver. Mais l'EFT en a peut-être bien été le catalyseur, au moins. Je le crois. Quand j'ai commencé à faire la liste des changements spectaculaires dans son comportement, alors que rien n'avait marché pour lui dans le passé, ma croyance dans l'efficacité de l'EFT a été grandement renforcée. Bill s'est vraiment trouvé lui-même. Il est stabilisé, centré, et il a son intégrité. La chose la plus évidente est que cela ne s'est pas fait par un processus de maturation normal, mais par un changement abrupt et soudain dans une direction complètement nouvelle.
"Gary, peut-être que l'EFT est une nouvelle manière "d'envoyer des bonnes énergies" à quelqu'un ou de "prier" pour quelqu'un. Qui sait ? Je suis tellement contente de voir que ça semble marcher !"

Nancy Morris, EFTCert-I

****

1 commentaire:

  1. bonsoir;merci pour cette experience.moi aussi je vis la meme chose avec mes 2 ados;et c'est tres dur;je vis seule avec eux.je pratique ces memes phrases par procuration;j'espere voir la lumiere enfin.merci.catherine de y;

    RépondreSupprimer

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.