mercredi 21 octobre 2009

EFT : CE QUE LA DOULEUR VEUT VOUS DIRE

Une technique pour écouter son corps douloureux

Traduction de la page de l'ancien site emofree.com de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/Pain-management/pain-aching-body-angie.htm*

Angie Muccillo qui vit en Australie nous donne ici une idée lumineuse. L'idée de base est d'écouter ce que dit son corps d'une façon unique à travers la douleur, pour comprendre les vraies problèmes qui la sous-tendent. Ensuite, on peut faire l'EFT (et mettre en place les changements de vie qui s'imposent) pour être soulagé.

Compte-rendu envoyé par Angie Muccillo, EFT-CC :

Si votre épaule douloureuse pouvait parler qu'est-ce qu'elle vous dirait ?

Vous vous plaignez des plaintes de votre corps - cette maudite épaule, ce satané genou, ces cervicales de malheur - mais que faites-vous pour donner une chance à votre corps de faire entendre ses plaintes contre vous ? Je me demande ce qu'il aurait à dire.

Le but de l'exercice suivant est de donner aux parties de votre corps qui vous font mal l'occasion d'exprimer leur point de vue, leur douleur et leur peine tout en vous fournissant une chance d'écouter vraiment et d'en prendre note. Dans cet exercice, vous allez faire attention à ces parties hurlantes de votre corps. C'est un exercice d'in-tuition pour apprendre de l'intérieur. Il s'agit de se mettre en résonance avec son corps et d'apprendre de quoi il a besoin en écoutant comment il se sent.

En communiquant avec votre corps de cette manière, vous pouvez rétablir ou renforcer votre lien avec lui. Quelquefois, nous passons tellement de temps à nous plaindre de notre douleur (que ce soit en silence ou à haute voix) que nous oublions de nous arrêter pour écouter le message dans la douleur. Une fois que nous avons compris que notre épaule est en colère contre nous, par exemple, nous pouvons nous libérer en faisant l'EFT.

Voyons ce qu'une épaule typique aurait à dire. Si vous avez quelque plainte concernant votre épaule soyez gentil(le) avec elle, et faites le tapping avec moi. Tapotez simplement les points en continu tout en lisant la suite de cet article. Vous pouvez en tirer les bénéfices partagés. Allons-y. Le bureau des plaintes est ouvert et l'épaule est vraiment en colère !

Un message de votre épaule

Hé, c'est moi, ton épaule ! Oui, ça y est, tu me remets ? C'est sympa de se faire entendre A LA FIN ! Par où est-ce que je commence ? J'ai essayé bien des fois d'attirer ton attention mais à chaque fois tu n'écoutes pas. Je t'ai envoyé des messages et des signaux de douleur répétés mais tu ignores tous mes avertissements et tu continues ton boulot en dépit du bon sens. Qu'est-ce que ça veut dire ? Je ne comprends pas pourquoi je dois devenir rouge et en colère pour que tu m'entendes. C'est seulement à ce moment-là que tu me reconnais, et là, tout ce que j'obtiens c'est une condamnation. "Cette maudite épaule !", tu dis. J'ai envie de me voûter encore plus à chaque fois que tu abuses de moi. Comment tu crois que je me sens ?


"Tu te plains de moi, alors tu sais quoi ? Moi aussi j'ai quelques plaintes à ton sujet. J'ai porté tes charges et tes fardeaux toutes ces années, et qu'est-ce que j'ai en échange, comme remerciements ? RIEN DU TOUT ! Honnêtement j'en ai marre et je suis en rogne contre toi et tes mauvais traitements. Cela fait tellement longtemps que je te supporte, mais maintenant je craque de partout et je m'effondre sous la pression. Tout ce que je veux c'est de savoir que je fais du bon travail. Un tout petit peu de reconnaissance, ça me ferait du bien. Une attention positive pour changer, c'est ce que je pourrais hautement apprécier.


"MAIS tu continues à dire "oui" quand tu penses "non", ça me rend malade. J'aimerais bien que tu te tiennes à ton "non" quand c'est non, ça serait un bon changement. Mais parce que tu dis tout le temps "oui" mollement tu est toujours en train d'en faire trop, de travailler trop tard et trop dur, et ça ne te fait même pas plaisir la plupart du temps. Ensuite, tu dis que c'est de ma faute et tu te plains sans cesse du fait que je te dérange avec ma douleur, que je suis une emmerdeuse de première quand je t'empêche de faire ce qu'il faut que tu fasses. Et chaque fois que j'entends ça, ça me met encore plus en tension de voir que tu ne sais pas dire non à quelque chose que tu ne veux pas faire, ou pas être, ou pas avoir. J'en ai marre d'être sans cesse ligotée comme ça !


"Si tu insistes pour continuer à porter toutes ces charges, et que tu n'apprends pas à dire non quand tu voudrais dire non, alors il va falloir encore que ce soit moi qui le dise à ta place en lançant une bonne inflammation accompagnée de signaux de douleur de la catégorie supérieure. Je pourrais même me geler complètement un de ces jours, hein ? Paralysie complète, tu serais obligé d'arrêter toutes tes activités. Je sais que ça peut paraître un peu dur mais ainsi tu écouterais enfin mon message qui dit que je suis surbookée et surfatiguée et que j'ai besoin de vacances ! Voilà, je te mets le marché en main. Et dès que tu te reposes et que tu me permets de faire de même, je t'envoie plein de ces bonnes endorphines que tu aimes tant. Marché conclu ?"

Pas à pas, comment écrire votre propre scénario et noter les plaintes qui vous concernent

Etape 1. Choisissez un problème physique quelconque, et demandez-lui de vous adresser ses propres plaintes.

Etape 2. Invitez votre corps douloureux à s'exprimer. Demandez à la plainte la plus forte de s'avancer, et traitez-la en premier.

Etape 3. Focalisez-vous sur la zone de votre corps que vous voudriez guérir - épaule, cou, dos, ventre... - et demandez-lui de vous exprimer de quelle manière elle se sent. Encouragez cette partie du corps à vous exprimer toutes ses plaintes et à vous dire tout ce qui la gène, de façon ouverte et honnête, et sans rien retenir. Ecoutez avec soi et écrivez tout ce qu'elle vous dit, prenez note de chaque plainte, de chaque requête non prise en compte, de chaque sentiment de gêne. Soyez au service de votre corps dans cet instant. Votre travail est simplement de noter. Autorisez-vous à faire preuve de créativité dans ce processus.

Etape 4. Quand vous avez terminé d'écrire, lisez votre texte tout haut, et faites le tapping en même temps, soit en tapotant sans arrêt sur les points, soit en massant le point douloureux. Faites cela tout en lisant jusqu'au bout, puis utiliser une phrase de rappel pour chaque point de l'EFT, comme par exemple : "cette plainte de mon/ma ... (nom de la partie du corps)".

Etape 5. Ecrivez votre réponse aux plaintes de votre corps, sous la forme d'un Plan de Soins Personnels. C'est votre chance de répondre aux plaintes de votre corps. Vous écrivez à cette partie de vous qui se plaint, ou vous énoncez simplement vos intentions de vous occuper de ses inquiétudes. Vous pouvez vouloir commencer en acceptant de reconnaître les plaintes de cette partie de vous, et en lui montrant de l'empathie pour ce qu'elle endure. Vous pouvez ensuite expliquer ce que vous avez l'intention de faire (des actions concrètes) pour régler ces problèmes. Par exemple, un Plan de Soins Personnels pour l'épaule ci-dessus pourrait par exemple ressembler à la lettre ci-dessous.

(Faites également le tapping tout en lisant pour obtenir les bénéfices partagés.)

"Chère Epaule,
"Oui je te reçois cinq sur cinq maintenant et tu vois que je me suis arrêté et que j'ai pris du temps sur ma journée surchargée pour noter de ce que tu ressens au sujet de tout ça. Je sais que ce n'est pas facile de vivre avec moi depuis quelque temps, mais les choses vont changer maintenant. Même si dans le passé j'ai été coupable de ne pas t'écouter, à partir de maintenant je jure que je vais me mettre en résonance pour savoir comment tu te sens et pour faire ce qui est nécessaire. Dès que je recevrai un signal de douleur provenant de toi, je promets que je m'arrêterai et que je regarderai ce que je fais en trop et qui te surcharge. Je jure que je prendrai soin de toi, que je te respecterai, que je t'enverrai des louanges et des appréciations pour tout ton dur travail.


"Oui tu m'as supporté pendant tout ce temps et maintenant je prends le temps de te montrer mon appréciation. Est-ce que ça t'irait, si je t'obtenais un massage tous les quinze jours (ou chaque semaine si tu te plains trop fort) ? Je vais suivre ton conseil et apprendre comment dire non quand je veux dire non. "Même si je suis coupable d'avoir dit oui quand je voulais dire non, je choisis de dire non quand je pense non à l'avenir." Je vais analyser de très près tout ce que je prends en charge pour voir si c'est vraiment dans mon intérêt. Je te mettrai à la première place et je m'occuperai de remettre ma vie en équilibre pour que tu n'aies plus à travailler si dur. Et tu sais quoi ? Je sors du bureau du boss et j'ai planifié six semaines de vacances pour bientôt. Est-ce que ce n'est pas un super Plan de Soins Personnels, ça ?"

Avez-vous besoin d'une aide supplémentaire pour percevoir ce qui se passe ?

Si vous avez des difficultés à vous syntoniser pour comprendre ce que votre corps veut dire, et que vous ne pouvez pas "entendre" les messages, essayez ces petits trucs de l'EFT :
(Phrases de départ pour le tapping)
- "Même si je n'arrive pas à entendre ce que mon corps veut me dire, je choisis d'écouter le message exprimé derrière la douleur."
- "Même si je ne peux pas entrer en résonance avec ce que mon corps veut me dire, je choisis d'écouter le message caché dans la douleur."
- "Même si je suis tellement déconnecté des besoins de mon corps, je choisis de pratiquer cette écoute et de prendre note de ce que mon corps est en train de me dire."
- "Même si jusqu'à présent j'ai négligé et ignoré les messages de mon corps, je choisis de faire plus attention à partir de maintenant."

Utilisations recommandées

Cette technique peut être utilisée pour gérer la douleur, qu'il s'agisse d'une douleur chronique à long terme ou d'une blessure, d'une maladie, ou d'une douleur post-opératoire.

Plus vous prenez note des plaintes de votre corps, plus vous faites le tapotage EFT sur ces plaintes, moins votre corps se plaindra. Vous pouvez appliquer ce processus à tous vos problèmes physiques, en commençant par ceux qui se plaignent le plus fort.

L'utilisation régulière de cette technique peut mener à une réduction de la douleur. Elle peut aussi être utilisée d'une manière préventive en vous aidant à rester connecté à votre corps et en lui donnant ce dont il a besoin pour sa santé optimale, que ce soit une meilleure nutrition, plus de repos, plus d'exercice ou du temps pour récupérer, se décharger de certaines obligations, diminuer le temps de travail, augmenter le temps de loisirs, augmenter les activités créatives, etc.

Angie Muccillo

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voici un supplément que nous apporte la psychothérapeute Nancy Porter-Steele, PhD


"Hello Gary,

"En relation avec l'excellent article d'Angie Muccillo sur le fait d'écouter son corps, je voudrais présenter quelque chose que j'ai développé et que j'appelle mon "mantra de tout corps".

"On peut utiliser ce mantra tout haut ou tout bas, n'importe quand, et surtout le matin dès qu'on s'assied ou le soir quand on est au lit et que le corps commence à laisser partir les tensions : c'est souvent le moment où l'on perçoit la douleur. Le mantra dit : "Merci mon corps. Merci mon corps. Merci mon corps." Répétez autant de fois que vous voulez.

"S'il y a un endroit particulier du corps qui fait mal, dirigez le mantra vers cette partie. Par exemple : "Merci, mon épaule, pour tout ce que tu fais pour moi. Merci pour tout ce que tu as supporté."

"Je parle à mon corps régulièrement depuis des années, quelquefois pour exprimer mon appréciation, quelquefois pour dire mon regret pour la souffrance que certaines partie de ce corps ont endurée. Ce corps aime ça, beaucoup.

"Je voudrais que tout cela soit utile à d'autres corps.

"Avec tous mes bons voeux,"

Nancy Porter-Steele

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.