dimanche 16 novembre 2008

EFT : TECHNIQUE DU FILM

Pour traiter les mauvais souvenirs qui nous hantent : la Technique du Film EFT


RAPPEL DE L'UTILISATION DE L'EFT
EFT consiste en une utilisation facile et non-médicale de l'acupuncture, c'est-à-dire sans aiguilles, en tapotant avec les doigts certains points du visage, de la poitrine et des mains - tout en étant focalisé sur une émotion ou un problème spécifique dont on désire se débarrasser.
On peut l'utiliser sur soi-même ou sur une autre personne de ses relations amicales ou familiales et même à un niveau professionnel. Dans le monde anglosaxons, de nombreux praticiens de la relation d'aide ont intégré EFT avec succès parmi leur arsenal thérapeutique. 

On repère d'abord une série de points qui sont le départ des principaux méridiens d'énergie du corps (en référence à la Médecine Chinoise traditionnelle). Voir les explications et schémas sous "EFT c'est quoi" et "EFT comment".
On commence par énoncer le problème sur lequel on va travailler, en le polarisant avec une affirmation la plus positive possible au sujet de soi-même. Cette polarisation négatif-positif dès le début est très importante.
Exemple : "Même si j'ai cette boule dans la gorge à chaque fois que je dois parler en public, je m'aime et je m'accepte infiniment et profondément."
On va répéter cette phrase trois fois en tapotant très légèrement un point sur le côté de la main appelé "point karaté".
Puis on va travailler l'aspect "négatif" en stimulant les points d'acupuncture choisis en répétant des mots qui désignent avec précision le problème à traiter, par exemple : "Cette boule dans la gorge" - "ça m'étrangle" - "parler en public" - "je déteste parler en public" - "ça me serre la gorge"... etc.
On va utiliser tout le grand art possible à la disposition du thérapeute pour focaliser la personne qui travaille sur tous les aspects de la question. Et si la personne soudain a un flash : "ça me rappelle la fois où ...", on a là un "événement spécifique" sur lequel on va pouvoir appliquer la TECHNIQUE DU FILM.
La précision dans la définition et l'énonciation du problème à traiter est très importante.
La définition du degré d'intensité dans l'émotion est importante aussi. C'est pourquoi on utilise une échelle d'évaluation de 0 à 10, 10 représentant l'intensité maximum d'émotion.
Il est tout aussi important que la personne que l'on fait travailler - je l'appelle ici "client" par référence à la terminologie anglo-saxonne car je traduis ces textes de l'anglais, mais ça peut être aussi un amis qu'on essaye d'aider - dise tout ce qui lui passe par la tête au moment où elle fait cet exercice, car ces détails qui vont lui revenir représentent des "aspects" nouveaux du problème. Différents "aspects" peuvent surgir par rapport à un même "événement spécifique" et ils doivent être traités au fur et à mesure.

La "technique du film", qui est l'outil favori de Gary Craig, le fondateur de la méthode EFT, permet de travailler sur des "mauvais souvenirs" qui peuvent aller du simple conditionnement à "rater" ou à "éviter" quelque chose, à des expériences traumatiques graves.

Dans le site d'origine de Gary Craig, emofree.com, il existe un tutoriel extrêmement détaillé, en anglais. J'en traduis ici la page :
**http://www.emofree.com/tutorial/tutorcthree.htm**

TUTORIEL n° 3 - LA TECHNIQUE DU FILM : UN OUTIL POUR LA PRECISION


Gary Craig écrit :

"La dernière fois, j'ai mis l'accent sur l'importance de choisir des événements précis plutôt que des problèmes globaux. C'est souvent cela qui fait la différence entre l'échec apparent et le succès éclatant. Même si ce concept semble facile à comprendre, les nouveaux praticiens ont souvent des difficultés à le mettre en pratique.
"Par bonheur, il existe un outil qui simplifie cette tâche importante. Je l'appelle "la technique du film" et elle est clairement démontrée dans notre vidéo "6 jours dans le service des Vétérans" avec Rich et Robert. (3ème vidéo du Cours EFT sur DVD en anglais).
"En gros, si le client peut réaliser un film mental de l'événement, alors il est automatiquement précis. Un film a un début précis et une fin précise dans le temps. Il comporte une intrigue précise et des personnages précis. Il contient des mots précis, des actions précises, et génère des sentiments précis. En fait, si le client ne peut construire un film précis avec son problème, alors le problème est exprimé de façon trop globale.

"En voici un exemple. Supposez que le client décrive son problème ainsi : "Mon père m'a toujours maltraité". C'est trop global, bien entendu, car il peut y avoir de nombreuses manières de maltraiter (qui sont autant d'événements). Si vous demander au client de créer un film précis avec cette maltraitance, VOUS LES DIRIGEZ DANS LE SENS D'UN EVENEMENT PRECIS. De temps en temps, le client fera une vague généralisation de son problème, au lieu d'en faire un film précis. Dans ce cas, vous devez le guider dans la bonne direction.
"Pour vous donner quelques lignes directrices pour vous faire entrer dans cette technique du film, je vous soumets les procédures suivantes que j'ai raffinées au cours du temps...

* D'abord, demandez au client : "Si c'était un film, il durerait combien de temps ?" Typiquement, il me donne une réponse qui peut se mesurer en minutes. C'est l'indication d'un film précis bien sûr. Par contre, s'il répond "plusieurs jours", vous pouvez supposer qu'il est trop vague.

* Ensuite, demandez au client "Quel en serait le titre ?" Ceci aussi tend vers la précision. Dans la plupart des cas, il vous donnera un titre précis, tel que "Dispute dans la cuisine", ou "Mon accident dans la voiture de maman". S'il vous donne un titre plus général, ne manquez pas de vérifier son degré de précision.

* Ensuite, demandez lui de faire se dérouler le film dans sa tête, et d'évaluer l'intensité que cela provoque en lui MAINTENANT (au moment où il l'imagine) sur l'échelle de 0 à 10. Vous pouvez aussi lui demander de DEVINER quel serait son intensité SI il l'imaginait fortement. Je trouve généralement qu'ils devinent de façon tout à fait juste ET que le fait de deviner tend à éviter au client une douleur émotionnelle.

* Ensuite, faites plusieurs séquences d'EFT avec "ce film de _________ " pour enlever le plus gros de cette intensité.


* Puis demandez-lui de vous raconter verbalement le film, en commençant par un segment facile à discuter, MAIS D'ARRETER DES QU'IL A UNE MONTEE D'INTENSITE D'EMOTION.
Il vous faudra généralement souligner l'importance d'arrêter à ce moment, parce que la plupart des clients sont conditionnés à croire que, pour se débarrasser de leur problème, ils doivent faire les braves et ressentir la douleur tout en la traversant. C'est une ancienne manière de penser. Avec EFT, ces moments d'arrêts fournissent une occasion de faire le tapping.

* Ensuite, utilisez EFT à chaque moment d'arrêt, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune intensité causée par ce segment (ou aspect) du film.

* Puis demandez au client de faire se dérouler à nouveau le film dans leur esprit, dans tous ses détails, et de vous dire si une quelconque intensité remonte.


* Enfin, refaite l'EFT sur toute intensité qui reste, et faites-lui dérouler encore le film. Continuez à faire ce cycle film/EFT, jusqu'à ce que le film ne contienne plus aucune charge émotionnelle.

"Lorsqu'elle est bien menée, cette procédure doit nettement éliminer un arbre négatif dans la forêt émotionnelle du client. Ensuite, vous pouvez enlever un autre arbre... puis un autre... et un autre... jusqu'à ce que 5 ou 10 d'entre eux aient été sérieusement déracinés. Comme la plupart de ces arbres ont des points communs entre eux, il se produit généralement un "effet de généralisation" qui s'étend à la forêt entière, faisant tomber le reste des arbres. Ainsi, le problème du client : "Mon père m'a toujours maltraité", même soutenu par des centaines d'événements (ou arbres) qui y contribuent, est souvent traité après que 5 à 10 événements précis aient été neutralisés.

"Ainsi que je l'indique plus haut, la "technique du film" ainsi que "l'effet de généralisation" sont démontrés en détail dans la vidéo "6 jours dans le service des Vétérans". Les étudiants assidus voudront regarder cette vidéo de nombreuses fois (surtout la partie concernant Rich). Elle contient de nombreux exemples de formulations et permettra à presque tout le monde d'augmenter son aptitude à utiliser l'EFT. Gary Craig"

(FIN de la traduction de l'article n°3 du Tutoriel dans le site de Gary Craig emofree.com)

*

Pour utilisation professionnelle de la TECHNIQUE DU FILM, on peut lire ma traduction de l'article "Papa bat Maman" que j'ai posté il y a quelques jours et qui est la retranscription mot à mot d'une séance d'une heure d'EFT entre Gary Craig et une de ses clientes, "Grace". En étudiant ce texte, on en apprend beaucoup sur l'utilisation de l'EFT. (Dans la rubrique EFT Pros Dossier Cas Lourds)
Pour s'aider soi-même, on utilise la "technique du film" dans le cadre de la PROCEDURE DE PACIFICATION PERSONNELLE. On fait la liste de tous les événements dérangeants, petits ou grands, qu'on a eus dans sa vie depuis sa naissance. Ensuite, chaque matin on en choisit 5 et on applique la "technique du film" sur chacun d'eux.

*
NOUVELLES VIDEOS EFT (en anglais pour l'instant)
LA VIDEO DES VETERANS DE GUERRE du site THE TAPPING SOLUTION
Une vidéo tournée avec des Vétérans de l'armée américaine dont la vie était brisée par les souvenirs terribles d'événements auxquels ils avaient dû participer. Ces cas de Syndrôme de Stress Post-Traumatique on été soulagés avec l'EFT en appliquant la "technique du film" et ses dérivés.
Désolée c'est en anglais et il n'y a pas encore de sous-titres français. Je mets quand même le lien pour ceux qui comprennent l'anglais.
http://thetappingsolution.com/cmd.php?af=960493
Dans le même site aussi : THE RWANDA VIDEO, des praticiens EFT sont allés au Rwanda travailler avec des adolescents victimes de traumatismes graves pendant la guerre.


*********

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.