mercredi 22 octobre 2008

EFT et l'envie de grignoter

De même qu'il est essentiel pour notre santé d'arrêter de fumer, il peut être essentiel pour certaines personnes de dominer leur envie de grignoter entre les repas, lorsqu'un problème de surpoids ou de diabète est en jeu. 
Mais tout le monde sait que c'est très difficile ... sauf si l'on utilise l'EFT !

Méthode :
Identifiez la chose qui vous pousse le plus au grignotage : biscuits, chocolat, confiture, bonbons, crèmes glacées, chips... Vous devez l'avoir devant vous, mais sans vous jeter dessus tout de suite. L'odeur, le toucher, la couleur vous donnent cette envie : estimez-la sur l'échelle de 0 à 10 puis commencez le tapping selon la méthode décrite dans le manuel de base gratuit. (trouvez-le dans la page http://www.technique-eft.com/ ).

- Sur le point karaté, répéter trois fois en tapotant : "Même si j'ai cette furieuse envie de manger ce ..., je m'aime je m'accepte en totalité avec mes petites habitudes..." Vous pouvez changer la phrase selon ce qui vous convient le mieux, du moment qu'il y ait d'un côté ce que vous n'aimez pas et voulez supprimer, et de l'autre une affirmation totalement positive de vous-même.

Puis faites le tapping avec "cette envie de dévorer ce..." - "ce goût exagéré pour ce..." sur chacun des points d'acupuncture - ou toute autre formulation de ce type qui vous vient à l'esprit et qui vous paraît plus adéquate.

Cette technique est l'un des points forts du premier stage de découverte de l'EFT. Faites l'expérience, et vous serez aussi surpris que je l'ai été en voyant que je n'avais plus du tout envie de manger la tablette de chocolat que j'avais choisie pour cible... je l'ai même jetée à la poubelle à la pause. Incroyable !

Si vous voulez maigrir, ou si votre santé vous interdit le sucre, cette technique est fondamentale pour calmer l'impression de privation et de manque. Ciblez sur ce que vous avez le plus de difficulté à supprimer dans votre régime.

Et si vous avez essayé et que vous avez l'impression que "ça ne marche pas", c'est qu'une émotion sous-jacente ou un souvenir particulier bloquent le processus... Ecoutez votre intuition, et même si ça vous paraît ridicule tapotez pour ce qui vous vient à l'esprit, comme dans l'exemple suivant tiré de la base de données en anglais du site de Gary Craig, fondateur de la méthode :

Traduction du site emofree.com :


Gary Craig, fondateur de la méthode EFT, présente le cas suivant :
"Le praticien EFT allemand Horst Benesch n'arrivait pas à aider une cliente à dépasser son envie de biscuits (alors qu'habituellement c'est très facile) jusqu'à ce que son insistance à poser des questions l'amène à découvrir le noeud du problème. Une fois démantelé ce problème central avec l'EFT, l'envie de biscuits a disparu. C'est un concept important que les praticiens sérieux doivent comprendre. Bien à vous, Gary 

De Horst Benesch, psychothérapeute :

"Dans un atelier EFT récent, j'avais placé des biscuits au centre des tables et j'avais demandé si quelqu'un avait une envie irrésistible de les manger. Une dame de 42 ans m'a répondu qu'elle ne pouvait pas imaginer de finir la soirée sans avoir mangé l'un de ces biscuits couverts de sucre. Je lui ai demandé d'en humer et goûter un. Son envie est montée à 7 sur l'échelle de 0 à 10.

"Nous avons tapoté pour l'envie, aucun changement. Toujours 7. Nous avons utilisé le point douloureux, avec plus d'emphase : pas de changement. Je l'ai laissée en mordre un petit morceau et je lui ai demandé de dire ce qu'elle ressentait. Elle a décrit une sensation plaisante de quelque chose de fondant dans la bouche. Nous avons tapoté :
- "Même si j'aime cette agréable sensation de fondant dans la bouche...". Aucun changement, toujours à 7 sur 10.

"Je lui ai demandé de décrire ce fondant plus exactement, et ce qu'elle ressentait. Elle a dit : "Doux, chaud et sucré." Et elle a ajouté : "c'est parce que ma mère ne m'a jamais nourrie au sein." J'ai voulu accrocher sur ce point, mais elle a refusé, disant que c'était une plaisanterie. Néanmoins je lui ai demandé si c'était vrai. Elle a admis que sa mère ne l'avait jamais nourrie au sein.
"Je lui ai dit de prendre cette "plaisanterie" au sérieux, parce que c'était peut-être le moyen par lequel son inconscient lui jouait un tour. On a tapoté avec :
- "Même si ma mère ne m'a jamais nourrie au sein, et même si j'ai besoin de cette sensation chaude, douce et sucrée dans ma bouche..."

"Après toute une séquence complète de la recette de base, je l'ai laissée goûter au biscuit encore. Elle a été étonnée, et a dit qu'elle ne voulait plus manger ce biscuit. Par défi, j'ai sans arrêt poussé des biscuits en face d'elle pentant tout le reste de la soirée. Mais elle ne ressentait plus le moindre désir de les manger.

"A la fin de cette session de groupe, je lui ai demandé de goûter encore un biscuit. Elle n'aimait plus cela : c'était trop sucré.
"Je dois encore l'appeler pour le suivi."

(Page traduite de l'anglais :
**http://www.emofree.com/addictions/cookie-craving.htm** )


****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.