vendredi 8 août 2008

EFT Se lancer avec ses amis

Trois cas de phobies traitées avec l'EFT, entre amis.

Traduction de la page :

**http://www.emofree.com/Fear/ladder-fear.htm**
dans le site de Gary Craig emofree.com


Cet article est pour les nouveaux venus à l'EFT qui doutent encore du potentiel de l'application simple de la Recette de Base. Elle est ici employée par André Fillion du Canada, dans 3 cas différents de phobies qui limitent la vie de tant de personnes, avec des résultats impressionnants. Je vous prie de noter que certaines phobies sont tellement complexes qu'elle demandent plus de sophistication avec EFT que la seule Recette de Base. néanmoins, comme vous le verrez, la Recette de Base est très souple et peut souvent marcher là où rien ne l'a fait.

"Cher Gary,
"Je ne suis pas du tout un expert de l'EFT, je suis seulement un familier de la Recette de Base. Même avec mes capacités limitées, j'ai pourtant été capable d'aider plusieurs personnes avec des phobies, et les résultats ont été superbes. Je voulais déjà soumettre un article au site EFT il y a plusieurs mois, mais je voulais d'abord être sûr que le résultat du traitement était durable avant de l'envoyer... Il l'est!
"J'ai utilisé EFT dans mon travail pour "débloquer" des problèmes émotionnels qui m'empêchaient d'être efficace, et depuis, j'ai augmenté de 200% mes ventes et ma productivité. J'ai aidé des amis à dépasser plusieurs phobies comme la peur des hauteurs, de prendre l'avion, des serpents et des araignées, des chats et des échelles. Cela prend quelques secondes (ou minutes), en fonction de la gravité du cas, pour les éliminer complètement.



"Peur des échelles : Alors que j'étais encore en train d'apprendre la technique, je l'ai essayée sur mon partenaire et sur moi-même. Mon partenaire ouvrait de grands yeux car pour lui c'était un truc insensé et ridicule. C'est un douteur. Il est ingénieur et si on ne lui fournit pas une explication scientifique pour un truc, il ne va même pas remarquer son existence.
Alors je l'ai mis à l'épreuve. Mon partenaire a peur de tout. D'abord, il n'a jamais été capable de dépasser le second barreau d'une échelle - jamais - sans ressentir le vertige et la nausée. Alors, indigné, et pour prouver que j'avais raison, j'ai appliqué notre échelle extensible au mur de la maison (jusque là, j'étais le seul à l'utiliser) et je lui ai dit : "D'accord, alors grimpe." Il m'a regardé comme si j'étais fou - et un peu cruel - jusqu'à ce que j'aie fait le tapping pour lui et en moins de deux minutes il était en haut et regardait par la fenêtre du deuxième étage. Il était complètement stupéfait. C'était il y a deux ans, et depuis, il n'a plus du tout ressenti cette terreur des hauteur qui l'avait gêné toute sa vie. Et je ne suis plus obligé de laver les vitres moi-même.

"Peur de voler : Quelques jours après l'histoire de l'échelle, mon partenaire devait prendre un petit avion entre Ottawa et Toronto (une heure environ). Il avait pris des avions de ligne toute sa vie sans peur, mais jamais un petit appareil à hélices et à 20 places comme celui-là.
Quand il s'est assis à l'avant de l'avion, il a commencé à ressentir la nausée et le vertige parce que, de son siège, il pouvait voir, à travers la vitre du cockpit, d'autres petits avions semblables prendre leur envol en oscillant quelque peu. Il a failli décider de descendre, mais il était trop tard, l'avion roulait déjà. Il a saisi un sac en plastique, puis s'est souvenu de l'EFT.
Il n'avait pas vraiment fait attention lorsque je lui avais administré "ce truc insensé", alors il s'est seulement mis à tapoter sur tous les points dont il pouvait se souvenir. Il était assis près du président de la compagnie, lequel n'avait aucune idée de ce qu'il faisait, mais Will n'en avait cure : il fallait qu'il tapote ou qu'il vomisse. Quand il a eu terminé deux séquences complètes, pour autant qu'il se souvenait de ce qu'il fallait faire, il était devenu calme, relaxé, et en fait commençait à prendre plaisir à regarder hors du cockpit. Le vol s'est très bien passé, et pour le retour dans la même journée il n'a pas eu besoin de refaire le tapping. Depuis, il n'a plus eu aucun problème.
"Bon, ça c'était deux cas pour une seule personne. Alors un autre cas :

"Peur des chats : Nous avons eu des amis à dîner il ya plusieurs mois et l'un de nos invités a amené quelqu'un que nous ne connaissions pas. Ils sont arrivés, se sont installés dans le salon tandis que je versais le vin dans une autre pièce. C'est alors que j'ai entendu un grand cri (j'ai cru que c'était une femme), puis une porte claquée. Apparemment, l'un de mes chats avait sauté dans la pièce et ce nouvel ami avait paniqué, avait crié et s'était précipité à la porte. Il avait apparemment une telle phobie des chats qu'il ne pouvait pas être dans la même maison que l'un de ces animaux, ni surtout dans la même pièce.
"Je suis sorti sur le perron et je lui ai parlé; il tremblait, les yeux humides, et était très nettement gêné. Il m'a demander de retourner dans la maison et de lui rapporter son manteau parce qu'il ne pouvait simplement pas rester.

"Je me suis assis sur les marches avec lui et nous avons parlé de sa phobie pendant quelques minutes, et rien que d'en parler lui causait une panique. J'ai demandé s'il voulait bien essayer "ce truc étrange", ce traitement par le tapping, et je lui ai assuré que quelque soit le résultat, personne ne le forcerait à rester pour faire face à ses peurs, et que si ça ne marchait pas il n'y aurait aucun mal, et que je serais alors très content d'aller lui chercher son manteau.
"Comme il était d'accord, j'ai fait la Recette de Base sur lui et il a commencé à se sentir mieux (son intensité est descendue de 9 à 4), alors j'ai fait une autre séquence complète et sa peur a presque disparu (elle est descendue à 1). Je l'ai emmené sur la pelouse et lui ai demandé de regarder par la fenêtre dans la salle à manger, là où se trouvait l'un de mes chats (qui dort toujours sur l'une des chaises) et de me dire comment il se sentait. Il a regardé le chat et a été stupéfait de ne pas se sentir immédiatement anxieux (auparavant il ne pouvait même pas regarder un chat à la télévision. Les pubs des pâtées pour chats le faisaient fuir la pièce).

"Je lui ai demandé s'il était d'accord pour que j'appelle le chat en grattant la vitre, mais je l'ai averti que le chat risquait de venir à la fenêtre pour voir ce qui se passait. Il a dit qu'il était d'accord, alors j'ai appelé le chat qui est venu. L'ami n'a pas bougé. Le chat a sauté sur l'appui de la fenêtre et l'ami ne bougeait toujours pas. Alors je lui ai demandé s'il voulait bien poser la main sur la vitre, en l'avertissant que le chat, qui n'était pas très malin, voudrait renifler sa main à travers le verre. Il a donc "touché" le chat en toute sécurité à travers la fenêtre, et n'a ressenti aucune anxiété - oh ! enfin, c'était seulement 2. Alors j'ai refait le tapping pour ramener ça à zéro tandis qu'il continuait à "toucher" le chat.
"Ensuite, je lui ai demandé s'il se sentait prêt à voir un chat sans la protection d'une vitre. (Pendant ce temps-là, mon partenaire qui savait ce que je faisais avait emmené tous les hôtes de l'autre côté de la maison, sur la cour, pour ne pas gêner notre invité). Il a dit qu'il était d'accord pour essayer, alors, nous sommes rentrés dans la maison. Dans le foyer, je lui ai demandé comment il se sentait et il a dit qu'il se sentait à 3 ou 4, alors j'ai refait le tapping pour que cela descende à zéro. (C'était un sujet facile !)

"Je lui ai dit de me dire s'il avait le moindre reste d'anxiété, et je l'ai assuré qu'il pouvait ressortir de la maison n'importe quand (en fait, j'avais laissé la porte d'entrée ouverte pour qu'il puisse sortir immédiatement). Nous sommes entrés très lentement dans le salon et là, couché dans son panier, il y avait notre très gentil chat Simon, qui, seulement 8 ou 10 minutes auparavant, avait provoqué sa fuite hors de la maison. Il a regardé le chat, et le chat l'a regardé. Puis il m'a regardé et a dit : "J'ai envie de dire : 'Et alors, c'est un chat', et je ne peux pas y croire".
"Alors, je lui ai demandé s'il voulait bien se rapprocher (et je lui ai rappelé que la porte de devant était toujours grande ouverte). Il a marché droit sur le panier et s'est accroupi. Je lui ai demandé qu'elle était son intensité, il m'a dit : "Peut-être 1". "Voulez-vous que je fasse le tapping pour le faire partir?" ai-je dit. Il a répondu qu'il se sentait bien et voulait toucher le chat, alors j'ai tendu le bras et j'ai touché le dos de Simon. Celui-ci a immédiatement roulé sur le dos pour offrir son ventre à la caresse, comme il fait toujours. Notre invité a alors gratté le ventre du chat. C'était magnifique de les voir tous les deux aussi contents.

"Je lui ai alors demandé s'il voulait prendre Simon dans ses bras, il a été d'accord. J'ai pris Simon pour lui montrer comment tenir un chat, et il l'a pratiquement enlevé de mes bras et a commencé à le caresser en lui parlant - alors que dix minutes auparavant la "bête" l'avait plongé dans la plus intense panique.
"Je lui ai dit que s'il approchait son nez de celui de Simon, le chat lui ferait un bisou. Sans hésitation il l'a fait, et Simon lui a léché le nez. Notre invité était radieux, ses yeux brillaient et il me regardait, étonné. Il m'a remercié de l'avoir aidé à se débarrasser de cette chose qui lui avait causé tant de chagrin toute sa vie.
"Toujours en tenant Simon, il est sorti pour rejoindre nos hôtes et leur raconter l'événement des quinze dernières minutes. Il n'était plus gêné ni honteux : sa phobie était partie, et il était soulagé "au-delà de ses espérances".
"Après dîner, il s'est assis dans le salon pour le café avec Simon couché près de lui sur le fauteuil et un autre chat vautré sur le dossier au-dessus de sa tête.

"Epilogue:
"Après cet épisode, nous sommes devenus bons amis, je lui ai donné une copie des DVD de Gary et maintenant il parle de l'EFT à tout le monde. Il a même organisé une sorte de "séminaire" à son bureau, et a donné des copies des DVD à ses partenaires trop stressés et à d'autres membres de son équipe, après quoi il a remarqué qu'une sorte de calme était intervenu dans sa société.
"Il m'a appelé quelques semaines après le fameux dîner pour me demander de l'accompagner au refuge animalier afin de prendre un chat. C'était il y a trois mois, et maintenant il a trois chats qui dorment sur son lit avec lui. Absolument remarquable.
"On ne peut pas nier que l'EFT "marche". Comment ça marche, ça n'a presque rien à voir. La chose importante c'est que cela marche."

André Fillion

************

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.