lundi 21 décembre 2015

Le Tapping du Schtroumpf grognon

MOI J'AIME PAS LES FETES !

... dit le Schtroumpf Grognon.
Certaines personnes sont stressées par l'arrivée des fêtes. Elles aimeraient rester cloitrées chez elles avec un bon films et ne pas être obligées de recevoir ou de rendre visite en ces périodes où l'on reprend contact avec des gens qu'on ne voit pas souvent.

Les fêtes, ça peut ramener de mauvais souvenirs d'enfance. Un noël s'est mal passé... Il y a eu un grave problème familial un jour de l'an... Alors on n'aime pas les fêtes.

Ou alors on craint la foule. Tous ces gens à qui il faut trouver quelque chose à dire parce que c'est la fête et que ça se fait.

Ou bien on se retrouve toute seule à tout faire dans la cuisine pendant que tout le monde s'amuse et qu'on a déjà passé trois jours à tout préparer. Résultat : "Je hais Noël et ma belle-famille". C'est vrai quoi, à quoi ça sert ? "Tout ce travail, et en cinq minutes c'est déjà mangé et personne ne m'en a laissé, l'année prochaine je les achèterai à l'hypermarché, les truffes pralinées."

Parfois, on ne sait même plus pourquoi, c'est enfoui sous la mémoire et on n'a pas accès.
Tout ça c'est de la bonne inspiration pour faire le tapping EFT.

Alors voici ma recette pour arriver à se sentir mieux pendant la période des fêtes.

EFT pour l'allergie aux fêtes

Le Tapping du Schtroumf Grognon

Si vous avez oublié où se trouvent les points, consultez le tableau sur cette page : "EFT le détail des points d'acupuncture".

EVALUATION 1
Vous vous souvenez de cette fameuse histoire de l'échelle de 0 à 10 ? A quel niveau de cette échelle sentez-vous que vous détestez les fêtes ? 10 est le maximum d'aversion (vous allez rester au lit avec l'oreiller sur la tête) et à 0, vous y allez avec joie. (Relisez le texte sous l'onglet "Tester EFT" dans le menu en haut de cette page pour apprendre à utiliser l'échelle de 0 à 10 et pourquoi le faire).
Notez votre niveau de l'instant sur un papier. Nous y reviendrons.

PREMIER TOUR
Sur le point Karaté, tapotez en disant trois fois :
 - "Même si je n'aime pas les fêtes, que ça me stresse et que j'aimerais supprimer ces jours-là du calendrier, je m'aime et je m'accepte en totalité".
- "Même si je n'aime pas les fêtes et que je n'aime pas être au milieu de tous ces gens, je choisis de les accepter tels qu'ils sont pour une journée et je m'accepte aussi avec toutes mes petites difficultés en société."
- "Même si je n'aime pas les fêtes parce que je déteste ces moments où tout le monde fait semblant d'être heureux ... etc. ...
(vous pouvez rajouter vos pires commentaires personnels sur la situation) ... , je suis quand même quelqu'un de bien."
(Le mieux, c'est que vous construisiez vous-même votre propre "phrase de départ" à partir de chaque élément de votre ressenti dans l'instant.)

Puis tapotez sur chacun des points de la série courte, en disant :
 Intérieur du sourcil : "Je n'aime pas les fêtes".
Coin externe de l'oeil : "J'aime pas les fêtes et ça m'énerve, na!"
Sous l'oeil : "Les fêtes ça m'angoisse"
sous le nez : "J'ai peur des jours de fête".
Menton : "Je n'aime pas les fêtes et je ne sais pas pourquoi."
Clavicule : "Les fêtes, ça n'est pas heureux."
Sous le bras : "C'est juste pour faire dépenser de l'argent."
Sommet de la tête : "Pourquoi célébrer des événements parce que c'est marqué dans le calendrier ?"

Sourcil : "C'est ridicule".
Coin de l'oeil : "Et il y aura encore tous ces trucs à manger qui rendent malade."
Sous l'oeil : "Et puis voir tous ces gens..."
Sous le nez : "J'aime pas les fêtes"
Menton : "J'aime pas les fêtes et je sais pourquoi."
Clavicule : "J'aime pas les fêtes et tout ce tralala à préparer."
Sous le bras : "J'aime pas les fêtes parce que .................. " (énoncez chaque chose que vous n'aimez pas dans une fête et faites le tapping sur une série de points pour chacune)
Sommet de la tête : "J'aime pas les fêtes parce que ça me rappelle ............ " (la première chose qui vous vient à l'esprit.)

[SI VOUS VOUS RAPPELEZ SOUDAIN UN EPISODE DE VOTRE VIE QUE VOUS AVIEZ OUBLIE, ne le lâchez pas.  S'il s'agit d'un épisode traumatique, reportez-vous à mon post sur "la technique du film sur un souvenir d'enfance avec Gwyneth Moss"  Ou alors, vous pouvez continuer comme suit et seulement éloigner la chose de vous en la réservant pour une prochaine séance avec votre thérapeute.
[Sourcil : "Je n'aime pas les fêtes parce qu'il y a eu cette chose.
[Coin de l'oeil : "Cette chose difficile à se rappeler."
[Sous l'oeil : "Cette chose où je me suis senti ..." (détaillez tout le ressenti et faites une série de points sur chaque émotion)
[Sous le nez : "Cette chose ... c'était il y a longtemps."
[Menton : "Cette chose... C'est passé maintenant."
[Clavicule : "Cette chose est très loin de moi."
[Sommet de la tête : "J'aime pas les fêtes parce que ça me rappelle cette chose très lointaine, mais je choisis maintenant de profiter de la bonne ambiance que tout le monde apporte dans les fêtes."]

DEUXIEME TOUR
Faisons une deuxième séquence de tapping en recommençant au point karaté. (vous pouvez changer les phrases en fonction de ce que le premier tour a donné.)
Point Karaté : 
- Même si je n'aime pas les fêtes, je choisis maintenant de voir le bon côté des choses et d'en profiter pour m'amuser.
- Même si je n'aime pas les fêtes et que je n'ai pas envie de rencontrer les gens, je choisis de faire comme si au moins pendant cette soirée obligatoire.
- Même si je n'aime pas les fêtes, il y a autour de moi des gens qui les aiment, alors je pourrais faire en sorte de les imiter même si je n'aime pas ça.
..

Série courte des points :
Sourcil : "Je n'ai pas envie de rencontrer ... (NOM)... et encore moins ... (NOM) ..."
Coin de l'oeil : "J'ai peur de me retrouver au millieu de tous ces gens."
Sous l'oeil : "Je refuse toujours toutes les invitations."
Sous le nez : "Je n'invite personne. Qui aimerait me rencontrer ?"
Menton : "Je ne veux pas de cadeaux".
Clavicule : "C'est stressant les cadeaux, il faut les rendre et je ne sais jamais quoi offrir aux gens."
Sous le bras : "Je n'aime pas les repas de fêtes".
Sommet de la tête : "Je suis sûr(e) que je vais être malade si je mange hors de chez moi".

Sourcil : "J'ai peur de rencontrer des gens chez cette personne qui m'a invité(e)"
Coin de l'oeil : "J'irai car je suis obligé(e) socialement (pour mon travail) mais je déteste ça."
Sous l'oeil : "Je n'aime pas ça mais je choisis de faire bonne figure"
Sous le nez : "Je ne sais pas comment m'habiller"
Menton : "J'ai toujours l'impression de ne pas être dans la note générale au milieu d'une réception."
Clavicule : "Je ne me sens pas à ma place."
Sous le bras : "Et si ça pouvait changer ?"
Sommet de la tête : "Et si ça commençait à être moins angoissant, l'idée d'aller à cette fête ?"

Sourcil : "J'aime pas les fêtes mais je me soigne."
Coin de l'oeil : "J'aime pas les fêtes mais ça commence à aller mieux."
Sous l'oeil : "J'aime pas les fêtes, mais pourquoi ne pas me relaxer ?"
Sous le nez : "Finalement, une fête ça peut être sympa."
Menton : "Si je me relaxe, je peux avoir moins peur des fêtes."
Clavicule : "Même si je me sens mal à l'aise, je peux me relaxer et me sentir mieux".
Sommet de la tête : "Je choisis d'essayer d'être moi-même et de voir les aspects positifs de la situation."

EVALUATION 2
Reprenons notre échelle de 0 à 10. Après ces deux séquences de tapping, à quel niveau vous trouvez-vous ? Notez-le à côté du premier chiffre. Vous étiez peut-être à 9 ou 10, et maintenant vous êtes à 5 ou 6. Il y a eu un progrès, mais il faut continuer.
Refaites le tapping de la deuxième séquence (deuxième tour) ci-dessus en recommençant à partir du tapping sur le point karaté.

Vous êtes descendu à 2 ? Alors c'est magnifique. Continuez avec le troisième tour de tapping pour vous sentir tout à fait bien pendant cette période de festivités.

TROISIEME TOUR
CHOISIR DE VOUS AMUSER

Pourquoi ne pas choisir de prendre plaisir à la fête ? Comment ? Vous ne savez pas comment faire et ça ne vous est jamais arrivé ?
Sur le point karaté en répétant 3 fois la même phrase ou bien les 3 phrases suivantes :
- "Même si je ne sais pas comment m'amuser dans une fête, que je ne suis plus un gamin (une gamine) et que ce n'est pas mon genre, je choisis d'essayer de me sentir bien et je m'aime et je m'accepte en totalité."
- "Même si j'ai peur de me laisser aller à m'amuser au milieu de tous ces gens et que je me demande ce qu'ils vont penser de moi, je choisis d'essayer d'être moi-même pour une fois et je m'accepte comme je suis."
- " Même si je ne sais pas comment m'amuser et que j'ai peur d'être ridicule, qu'on me regarde comme une bête curieuse et que j'aie envie de m'enfuir, je choisis de m'autoriser à me sentir bien pour une fois.

Série courte des points :
Sourcil : "C'est un jour de fête."
Coin de l'oeil : "Bon, je sais, je n'aime pas ça, mais..."
Sous l'oeil : "Pourtant, ça pourrait avoir un côté marrant..."
Sous le nez : "Je pourrais choisir de me sentir moins stressé(e)"
Menton : "Pourquoi ne pas me détendre un peu ?"
Clavicule : "Pourquoi ne pas voir que le côté drôle et sympa ?"
Sous le bras : "C'est un jour de vacances où les gens s'embrassent."
Sommet de la tête : "C'est drôle, non ?"

Sourcil : "C'est une fête"
Coin de l'oeil : "C'est pour se sentir heureux".
Sous l'oeil : "Pourquoi je ne me sentirais pas heureux(se) moi aussi ?"
Sous le nez : "Je choisis de me sentir heureux (se)."
Menton : "Juste pour cette fois."
Clavicule : "Je peux me sentir heureux(se) malgré le côté obligatoire de la situation ."
Sous le bras : "Je peux me sentir heureux(se) malgré tous ces gens qui m'entourent". : "Je vais faire comme si personne ne me regardait et je vais me sentir heureux(se)."
Sommet de la tête : "Ils ne verront rien !"

Sourcil : "C'est la fête et je commence à me sentir mieux."
Coin de l'oeil : "C'est la fête et j'ai choisi de me sentir heureux(se)"
Sous l'oeil : "C'est la fête et c'est très bien comme ça."
Sous le nez : "C'est la fête et je vais faire comme si tout allait bien."
Menton : "C'est la fête et je choisis d'être bien dans ma peau."
Clavicule : "C'est la fête et tout va bien dans ma tête."
Sous le bras : "C'est la fête, je me détends et tout va bien."
Sommet de la tête : "C'est la fête et j'adore ça !"




Alors laissez-moi vous schtroumpfer de

JOYEUSES FETES

Et amusez-vous bien.


Pivoine

*


Retour à la page d'accueil

*




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.