jeudi 9 mai 2013

EFT Manger pour étouffer l'émotion

Qu'y a-t-il derrière la compulsion de manger des choses qui font grossir, sans pouvoir s'arrêter ?Avec le Tapping EFT, on va "peler l'oignon" jusqu'à atteindre la couche centrale qui manipule tout le reste : ici, étouffer l'émotion pour ne pas basculer dans un souvenir traumatisant.

Dans les cas de poids excessif, lorsqu'il faut supprimer certaines habitudes nuisibles dans le régime alimentaire afin de mincir, l'EFT peut fonctionner exactement comme pour la cigarette : on tapote sur l'odeur, sur le côté rassurant et immédiatement disponible, sur l'utilisation du produit pour se masquer ses émotions. Ici, il s'agit d'un goût immodéré pour les chips.

Traduction de la page du site emofree.com d Gary Craig (ancienne version) :
**http://www.emofree.com/Addictions/30poundweightloss.htm**

Gary Craig nous présente ainsi ce cas :
"Le Dr Carol Look est une spécialiste de la perte de poids et des toxicomanies (les deux ont des bases similaires). Dans cet article, Carol décrit les progrès de "Mary" lorsqu'elle se met à perdre 20 kilos avec succès. Non seulement Carol met l'accent sur l'utilisation d'exercices d'EFT à la maison par sa cliente, mais elle s'attaque aussi aux pilotes émotionnels qui sous-tendent la surcharge pondérale de Marie. A un certain moment, elle dit : "Elle n'avait pas seulement travaillé sur la réduction des symptômes, mais avait fait des changements sur un niveau très profond, bien entendu". Vous devriez trouver cet exemple instructif. Bien à vous, Gary - PS : Carol Look a aussi écrit toute une série d'articles sur l'amincissement dans notre site web."

Par le Dr Carol Look :

"Mary" m'a contactée avant la conférence récente sur la Psychologies Energétique pour me dire qu'elle avait perdu plus de 20 kilos depuis qu'elle avait assisté à mon cours d'EFT sur l'amincissement lors de cette même conférence de l'année précédente. Elle a accepté d'être "interviewée" afin que je rajoute un article à cette liste d'email pour vous faire partager son succès.
Elle avait assisté à ma classe d'amincissement parce qu'elle avait vu son propre poids grimper au cours de la dernière décennie, et qu'elle était aux prises avec un grave problème de manque d'énergie. La vanité était un facteur dans son choix, certes, mais elle était beaucoup plus motivée par l'amélioration de son état de santé et l'augmentation de sa vitalité.
Elle s'était portée volontaire dans mon cours pour utiliser l'EFT afin de réduire sa dépendance à certains aliments qui lui déclenchaient une suralimentation compulsive, ou qui étaient tout simplement considérés comme malsains. Les chips étaient sa principale faiblesse. Heureusement, j'en avais apporté un sac pour le cours, en tant qu'accessoire pour cette démonstration. En même temps que les autres volontaires, Mary avait tapoté sur les phrases suivantes :
- "Même si j'ai cette envie terrible de manger ma nourriture préférée, je m'accepte profondément et complètement."
- "Même si je ne peux pas résister à mes chips, je m'accepte profondément..."
Nous avons tapotés sur un certain nombre de séquences jusqu'à ce que l'envie réelle soit réduite, jusqu'au point où même l'odeur des chips ne lui plaisait plus. "Ils sentent trop le gras maintenant", a-t-elle dit, alors qu'auparavant cette odeur était enivrante pour elle. D'habitude, les chips avaient un "pouvoir" sur elle (selon ses propres termes), de sorte qu'elle se sentait surprise et heureuse d'être libre de cette obsession et de ce désir pendant la démonstration de la méthode EFT.

J'ai ensuite fait la chasse aux sentiments et thèmes émotionnels sous-jacents, qui sont les principaux promoteurs de la conduite addictive. Mary avait peur de se sentir privée si elle cessait de manger les aliments dont elle avait besoin et qu'elle aimait. Nous avons tapoté comme suit pour tous les participants :
- "Même si j'ai peur de me sentir privée, et même si je ne veux renoncer à rien, je m'accepte profondément et complètement."
Beaucoup d'autres personnes dans le public ont fait état de sentiments de perte graves qui avaient fait surface tandis que nous tapotions avec la pensée de renoncer à leur propre substance addictive, alors nous avons tapoté sur plusieurs séquences pour ces sentiments et émotions :
- "Même si je ressens du chagrin quand je pense à perdre du poids, et quand je pense à renoncer à mes aliments préférés..."

J'ai donné à Mary le choix de garder le sac de chips ou de le rendre. Elle a été très surprise par la facilité de sa décision de me rendre les chips.
Elle m'a dit qu'elle avait été une mangeuse purement émotionnelle et qu'elle utilisait la nourriture pour engourdir ses émotions d'anxiété, de stress, de solitude et de chagrin. En outre, elle a révélé qu'elle mangeait en excès aussi quand elle se sentait joyeuse ou dans une ambiance de fête. "Je mangeais pour étouffer toute émotion que je ne voulais pas ressentir."

Puis une autre personne parmi les volontaires a identifié devant tous les participants la croyance ou état émotionnel suivant : "Ma sœur et moi nous sommes énormes et nous ne serons jamais assez pour ma mère." Mary s'est sentie en résonance avec cette émotion et elle a tapoté pour réduire les émotions liées à ce problème, ainsi que pour autre chose qu'elle soupçonnait, à savoir qu'elle se servait de son poids excessif comme d'une protection...
- "Même si je ne me sens pas en sécurité sans ces kilos en trop, je m'accepte profondément et complètement..."
- "Même si je ne serai jamais assez, même s'il n'y en avait jamais assez, et qu'il n'y en aurait probablement jamais assez... Je choisis de me sentir satisfaite de toute façon."

Mary est retournée chez elle après la conférence en se sentant motivée et en contrôle à nouveau. Elle a commencé un nouveau programme de régime ainsi qu'un programme d'exercices physiques et tapoté tous les jours comme je le lui avais recommandé. Elle faisait le tapping à la maison, dans sa voiture, sur son lieu de travail, etc. Et elle a réalisé soudain qu'elle n'était plus obligée de manger en excès pour tranquilliser ses états émotionnels tout au long de la journée. Elle ne s'arrêtait plus au cours de ses trajets pour acheter des snacks et de la nourriture rapide. Elle a dit "Au lieu de cela, je m'arrêtais, je reconnaissais l'émotion que je ressentais, et ensuite je faisais le tapping dessus."

À la fin septembre (4 mois), elle avait perdu 20 kilos. Je lui ai demandé ce qui s'était passé entre le mois de septembre et ma conférence de cette année qui se tient en mai. Elle m'a dit que trois événements extrêmement stressant étaient intervenus, interrompant sa progression et créant un plateau. Sa mère avait été agressée, ce qui bien sûr est bouleversant et effrayant, puis son père est décédé en octobre après une longue maladie stressante. En outre, Mary, s'était sentie menacée par des bouleversements profonds et de l'insécurité à son travail.
Même si elle avait complètement arrêté de faire le tapping EFT entre octobre et mars, elle ne retournait pas à des pensées obsédantes ni à des comportements compulsifs concernant la nourriture et elle avait réussi à maintenir son amincissement de 20 kilos.
Cette information était l'élément critique lui permettant de savoir à quel point elle avait changé. Elle avait non seulement travaillé sur la réduction des symptômes, mais avait aussi fait des changements à un niveau très profond, bien évidemment. En mars, après 5 mois pendant lesquels elle reconnaissait son chagrin et le prenait en compte, elle a recommencé le tapotage de nouveau et a perdu 6 autres kilos avant de revenir en mai à la Conférence sur l'Energie mentionnée ci-dessus.

Mais le plus grand changement de Marie, en dehors de la différence évidente dans sa taille, était une amélioration spectaculaire de son énergie. Elle a appréciait sa vitalité, se sentait en forme et avait l'air beaucoup mieux aussi. Je l'ai interrogée au sujet de son impression de "contrôle" en ce qui concernait la nourriture. Elle a dit qu'elle pourrait choisir de manger "juste une chip" - c'est quelque chose qui aurait été impensable pour elle avant de faire l'EFT. Elle a dit "que ça lui donnait l'impression d'un miracle", de perdre autant de poids et de se sentir tellement mieux.
"J'ai appris ce qu'est la faim réelle. L'EFT m'a permis de déblayer de émotions qui ne m'apportaient rien... et m'a aidé aussi à revenir à mes outils spirituels."
Merci, Marie, pour votre persévérance et pour cette histoire.

Dr Carol Look

**********

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.