samedi 17 novembre 2012

EFT soulage le trauma et un paralytique marche !

On ne sait pas très bien pourquoi ni comment de graves traumatismes d'enfance peuvent se manifester physiquement à l'âge adulte, mais ici, avec l'EFT, un paralytique marche !

Gary Craig, fondateur de la méthode EFT, nous présente ainsi l'étude de cas suivante.

"Wow! C'est presque un titre biblique, hein? Néanmoins, c'est ce qui s'est passé dans le bureau de David Peppiatt, praticien EFT en Nouvelle-Zélande. Les traumatismes d'enfance importants subis par le client de David l'avaient conduits à marcher avec des béquilles (même si c'était imputé à un accident de voiture) et le soulagement du traumatisme de base a permis au client de se mettre à marcher sans béquilles. Ce genre de cas n'est pas rare, en fait. Beaucoup de gens ont eu des expériences similaires. Dans les cassettes audio du cours EFT (ancienne version, indisponible, NDT) on peut entendre que Bruce, victime de la sclérose en plaques, sort de son fauteuil roulant et marche tandis que sa femme proclame: "C'est un miracle!"
"David raconte ci-dessous l'histoire à sa manière très vivante. S'il vous plaît, notez le talent artistique et le travail de détective du praticien EFT pour arriver à découvrir le noeud caché à la base de cette histoire.
"Bonne journée ! Gary."

Traduction de la page de l'ancien site de Gary Craig emofree.com : **http://www.emofree.com/Trauma/crippled.htm?WT.mc_id=N_Jan19_Tip9**

Par David Peppiatt :

J'ai vu quelques résultats vraiment étonnants suite au traitement par l'EFT, mais aujourd'hui, j'ai été témoin de quelque chose de tout à fait extraordinaire... J'ai vu un infirme se lever de sa chaise et traverser en diagonale mon bureau de 8 pieds sur 6, sans utiliser ses béquilles ! Il aurait voulu ensuite faire le chemin inverse, mais l'événement l'a fait s'effondrer dans de grands éclats de larmes de joie.

PROFIL
Le client (nous l'appellerons John) a 52 ans. Il est porteur d'un terrible fardeau émotionnel. A cours des 7 dernières années il a été forcé de se déplacer uniquement à l'aide de béquilles. Pour se déplacer d'un endroit à l'autre, il se lève en mettant les pieds à plat sur le sol, il pose le bout de ses béquilles en avant, puis il balance son corps tout entier en faisant un arc court. Ensuite, il répète ce processus jusqu'à ce qu'il arrive à destination.
Son enfance, de sa naissance à sa 18ème année, a été la plus effrayante série d'abus physiques et émotionnels que j'aie vue dans ma pratique. Des expériences si terribles que la seule mention de sa mère ou de sa soeur lui faisait venir les larmes aux yeux.
Ensuite, à l'âge de vingt ans, il a eu un accident assez grave mais sans trop de conséquences, car il a pu continuer à marcher pendant de nombreuses années. (Par la suite, il a dit que son état était dû à cet accident). A cette époque, John était engagé dans une relation désastreuse (et abusive) avec une femme qui a éloigné de lui son fils (le fils de John, NDT).
Par la suite, John a essayé plusieurs autres relations qui ont toutes été des échecs. Il vit maintenant seul et évite toute circonstance où une relation pourrait être créée.

SEANCES
En incluant la séance de ce soir, j'ai passé six heures avec John, au cours de trois séances. J'ai creusé et j'ai cherché dans tous les sens et, bien sûr, beaucoup de ses angoisses ont été calmées. Mais il continue à se déplacer avec des béquilles.
Ce soir, nous avons fait une petite pause café au cours de la séance (j'avais été avec des clients en permanence depuis 8 heures sans prendre de repos, et lui aussi se sentait un peu épuisé, alors une pause était la bienvenue pour tous les deux).
Nous nous sommes assis et nous avons bavardé sur tout un tas de choses sans lien avec son état. Le principal sujet était le vol (avion, planeur, vol à voile ? Non précisé. NDT), car nous partageons une passion pour ce sport.
Soudain, il a commencé à me parler d'un ami qui avait été très violemment agressé la semaine précédente. Il en parlait et tout à coup il a dit, comme sans le faire exprès :
- "Au moins, pour cette raison c'est une bonne chose d'être un infirme, personne ne veut vous frapper."
Pendant quelques secondes je suis resté assis là, alors qu'un frisson géant commençait à monter le long de mon dos puis emplissait tout mon corps.
Est-ce que je ne venais pas d'entendre justement les mots qui permettaient d'ouvrir LA porte ?
Une fois de plus, j'ai laissé mon intuition prendre le contrôle des opérations et nous avons travaillé là-dessus. Pour des raisons que je ne peux pas expliquer, j'ai choisi de m'éloigner de la norme établie.

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : Le modèle de création de phrases ci-dessous est conforme à ce que nous utilisons dans nos cours avancés.

DAVID CONTINUE. Je lui ai donné à répéter la phrase de départ suivante :
- "Si j'avais été infirme ma mère ne m'aurait jamais battu quand j'étais petit. Et je me pardonne absolument et complètement d'être un infirme maintenant."
John a réussi à le dire jusqu'à "quand j'étais petit", puis il est entré dans une réaction cathartique massive.
"Bon sang, mais c'est bien sûr ! C'est ça ! ai-je pensé. Je l'ai, la cause de son truc ! S'il avait été un enfant infirme, sa mère ne l'aurait pas battu !"
J'ai fait 7 séquences complètes. Et à chaque tour, je travaillais les 7 premiers points avec :
- "Je n'ai plus besoin de me protéger contre elle maintenant. Elle est morte. Elle ne peut plus me blesser. Je n'en ai plus besoin. Je suis en sécurité. Je n'ai pas besoin de cette protection par l'infirmité. Je suis en sécurité en n'étant pas infirme."

Ensuite, j'ai utilisé des variations sur ce thème en tapotant sur le point Karaté, puis nous avons verrouillé le résultat positif en faisant la gamme des 9 actions sur le point du dessus de la main (voir mes schémas dans la page "Apprendre EFT", NDT).

Puis je suis passé à une autre phrase de départ en utilisant une méthode similaire. Le cerveau de cet homme avait tout arrangé pour qu'il devienne infirme afin de se protéger de souvenirs traumatiques qui, en fait, sont aussi réel aujourd'hui que le jour ils se sont produits.
A la fin, quand je me suis trouvé enfin à court d'idées, j'ai demandé à John comment il se sentait. Il a froncé les sourcils et a dit:
- "Je ne sais pas. Je me sens un peu bizarre. Je me sens comme si j'étais vide et plein en même temps, et j'ai ce terrible besoin de rire."
- "Avez-vous une idée de ce qui vous fait rire ?" ai-je demandé.
- "Ouais, je le sais. C'est vous. J'ai dépensé des dizaines de milliers de dollars avec toutes sortes de thérapeutes et de psychologues, mais je suis là, assis dans une chambre avec un mec qui me fait dire des choses stupides en tapotant sur moi comme les chamans indiens dans certains pays d'Amérique et..."
Et là, il s'est effrondré en larmes et a pleuré pendant environ cinq minutes.

Grands dieux, j'utilise tellement de boites de kleenex par jour que j'ai l'impression d'être le roi des pleurs d'Auckland. Si j'essorais tous ces mouchoirs en papier je pourrais remplacer l'approvisionnement en eau de la nation.
Enfin, il s'est calmé et et a dit :
- "Vous êtes la seule personne qui aie jamais réellement pris la peine de m'écouter. Et vous êtes sûrement la seule personne qui m'aie compris... Comment se fait-il que vous y arriviez alors que les autres n'ont rien pu faire ?" J'ai répondu :
- "Eh ! bien, mon bonhomme, j'ai fait cinquante ans de vie. Mes 12 premières années ont été presque aussi mauvaises que les vôtres, alors je sais un peu d'où vous venez. En dehors de cela, je ne sais pas vraiment, mais j'ai l'impression que j'ai un peu reçu un don... Mais ça fait bizarre de dire ça alors on n'ira pas plus loin cette piste. Maintenant, juste pour rire, quoi... J'ai un terrible sens de l'humour, John, alors... Auriez-vous l'obligeance de vous lever et de venir vers moi ? Si vous tombez, c'est cool. Vous tombez, je rigole et je vous ramasse. Vous payer ma facture et on est quitte. Okay ? "

Là, Gary, J'ai vu la colère dans ses yeux, puis il a dit :
- "Espèce de salaud!"
Mais il s'est hissé de la chaise et, en l'espace de deux minutes, il a marché à travers la pièce, sans ses béquilles ! Émotionnel ou physique.
Dans 6 semaines, je vous parie que je le fais danser dans les bals ! J'ajouterai, si je peux me permettre, que c'est de votre faute si cet homme peut recommencer à marcher maintenant !

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : C'est un genre de culpabilité que j'accepte avec joie.

DAVID CONTINUE. Vous voyez, les clés du Saint-Graal sont souvent si bien camouflées qu'il faut seulement continuer à creuser jusqu'à les trouver. Mais quand on y arrive enfin, alors là ! ...

J'ai fait une autre séance aujourd'hui, une cliente avec qui j'avais dansé pendant quelques heures et dégagé quelques trucs de surface. Aujourd'hui, nous avons parlé d'un avortement qu'elle avait eu, et j'ai pensé que peut-être c'était la clé, mais non, l'avortement, comme événement spécifique, n'était pas la clé.
Au fur et à mesure où la séance a évolué, elle m'a demandé si je pensais que l'âme entrait dans un corps à sa conception ou à un autre moment pendant la gestation. Mon intuition a cliqué à nouveau et j'ai réalisé ce que c'était cela, son problème. Je lui ai fait dire :
- "Même si j'ai refusé la vie à mon bébé ..."
Boum ! Elle n'a pas pu aller plus loin, alors on a fait 3 séquences là-dessus.
Quand nous avons eu terminé, sa dystonie avait disparu (des tremblements ressemblant à la maladie de Parkinson), sa peur de l'obscurité était partie, son cou pouvait bouger sans lui faire mal, la douleur dans sa poitrine avait disparu et sa peau était toute détendue.

Comme John, elle a déclaré :
- "Personne d'autre ne m'a jamais comprise, et pourtant vous faites ce truc bizarre et vous me comprenez. Pourquoi ? Comment est-ce que vous saviez que j'ai assassiné mon bébé?"
Et on a recommencé. Cette fois, c'était :
- "Même si je pense que j'ai assassiné mon bébé", etc
À la fin de la séance, la cliente marchait presque à 10cm du sol, libérée de son fardeau terrible.

Trouvez la vraie cible et l'EFT va tuer la douleur à chaque fois. Le truc est de trouver la véritable cible.

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : Oui ! C'est cela mon expérience aussi. Être un détective de ce genre est ce qui sépare les EFT masters des psy ordinaires.

DAVID CONTINUE : Gary, je suis en séance sept jours sur sept, et plus de dix heures par jour, mais je ne me sens jamais fatigué, (oh ! peut-être un peu), je ne me sens jamais accablé, je suis tellement euphorique parce que je sais que chaque client en sortant de chez moi se sentira un véritable être humain.
Et quelle est l'origine de tout ça ? La maltraitance des enfants ! La maltraitance des enfants ! La maltraitance des enfants ! Il faut absolument rompre ce mauvais cycle.

Bonne journée

David Peppiatt (Nouvelle Zélande)

**********

mercredi 14 novembre 2012

EFT, chagrin d'amour et insomnie


En travaillant avec l'EFT sur le problème du présent - ici, un chagrin d'amour - on peut soulager des difficultés liées à des problèmes anciens. 

Gary Craig, fondateur de l'EFT, présente ainsi ce cas :
"La rupture d'une relation amoureuse donne souvent lieu à des formes intenses de souffrance et d'obsession connues sous le nom de "chagrin d'amour". La personne qui en est atteinte a l'impression qu'elle "ne s'en remettra jamais" et que tout simplement elle "ne peut pas vivre sans lui / elle." La rupture est perçue comme une perte majeure, laquelle a souvent de nombreux aspects ou racines.
"Toutefois, dans l'étude de cas ci-dessous, le Dr Carol Look présente un travail intensif réalisé sur le chagrin d'amour, dont les différents aspects peuvent apporter de nombreux résultats positifs, parfois inattendus.
"Bien à vous. Gary"

Traduction de l'un des articles de cette page du site de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/Cases/lovepain.htm**

Carol Look écrit :

J'ai récemment travaillé avec un jeune homme que nous appellerons "Alan". Il se sentait très déprimé à la suite d'une récente rupture avec une femme à laquelle il avait été fiancé en vue du mariage.
Alan m'a d'abord contacté en disant qu'il voulait se débarrasser d'un problème sérieux d'insomnie. C'est plus tard qu'il l'a révélé qu'il pensait que ses problèmes de sommeil pouvaient avoir un lien avec sa récente rupture.
Mis à part l'insomnie, Alan se décrivait comme impuissant à maîtriser son désir obsessionnel de regarder la télévision. Il évitait d'aller se coucher la nuit et passait son temps à écouter des cassettes de musique que sa petite amie lui avait données.
Les émotions qu'il présentait étaient notamment le sentiment d'avoir été blessé, la souffrance profonde, le sentiment d'être rejeté, l'apitoiement sur soi, la solitude, le désespoir, le manque et la culpabilité.

Première séance

Nous avons tapoté ensemble pour tous les problèmes et émotions ci-dessus. Je les ai appelés ainsi : "peur de dormir", "peur d'aller au lit seul", "cette solitude", "ce sentiment de rejet profond et douloureux", "cette tristesse parce qu'elle m'a quitté", etc.
Nous avons aussi utilisé les phrases de départ suivantes :
- "Même si je ne peux pas m'empêcher de penser à elle..."
- "Même si je ne peux pas arrêter d'écouter sa musique..."
- "Même si je ressens une profonde douleur à cause de cette perte..."
Nous avons tapoté sur de nombreuses séquences au cours de cette première séance, en essayant de toucher toutes les facettes (aspects) des conséquences de la rupture.

Séance de suivi

Trois semaines plus tard, Alan est revenu pour une séance de suivi et il m'a décrit ses progrès comme suit.
Tout d'abord, Alan m'a dit qu'il se sentait si bien qu'il ne pouvait pas y croire. Il a décrit son corps comme physiquement plus léger et plus libre et que dans son souvenir il ne l'avait jamais senti comme ça. Il a dit qu'il n'avait jamais cru à l'expression qui dit que "les gens transportent des bagages du passé", mais que maintenant, il comprenait exactement ce que cela voulait dire et qu'il sentait qu'il s'était débarrassé de ses propres bagages.
Il m'a dit :
- "Je me suis retrouvé capable de marcher dans la rue avec un sourire sur le visage sans aucune raison valable !"
Alan a décrit comment son insomnie était complètement "guérie". Maintenant, son sommeil lui semble beaucoup plus profond et il se réveille rafraîchi chaque matin, quel que soit le moment où il sort de son lit.
En outre, ses amis lui renvoient des commentaires qui sont très révélateurs. Ils lui disent qu'ils ne pouvaient pas croire qu'il soit capable d'avoir une conversation à propos d'elle sans être bouleversé. Ils ont remarqué qu'il paraissait différent maintenant, et il a trouvé ça profondément satisfaisant.
Lui-même a également remarqué qu'il ne "voyait" plus son ex au milieu de la foule chaque fois qu'il sortait dans la rue et qu'il croisait une femme lui ressemblant.
Il a même réussi un test-surprise : il marchait dans la rue quand une femme est passée, portant le même parfum spécial qu'il avait offert à sa petite amie. Il m'a indiqué qu'il avait pu trouver la fragrance agréable (en disant : "après tout, c'est une bonne eau de Cologne") au lieu de "devenir fou" comme auparavant. Cela lui a fait un choc.
De même, il est maintenant capable d'écouter "leur chanson" sans sombrer dans un désordre émotionnel.
Alan a cessé d'appeler son ex-petite amie au téléphone. Maintenant, il se sent bien par rapport au fait que chacun d'eux puisse vivre sa vie sans l'autre.
Il m'a dit qu'il était capable de prendre du recul, reconnaissant qu'il a beaucoup appris à la fois de sa petite amie et de l'intensité de cette relation. (Ce sont des changements cognitifs qui n'étaient pas à sa portée auparavant.)
Alan a décidé de ne pas jeter tous ses cadeaux, cartes de voeux et photographies à la poubelle. Au lieu de cela, il les a placés plus loin de sa vue. D'habitude, il conservait la photo de sa fiancée dans le tiroir de son bureau sur son lieu de travail, pour pouvoir la regarder à tout moment quand il se sentait obsédé par elle et par la douleur de sa perte.
Alan s'est senti profondément reconnaissant et maintenant, le fait de vivre seul le laisse dans un état de calme.
Carol Look, PhD
***********

EFT guérit les chagrins d'amour


Quand on est trahi par un être aimé, on peut passer par des étapes émotionnelles violentes. En utilisant l'EFT on peut retrouver rapidement son état normal pour faire face à la situation.

Attention, voici un cas de guérison instantanée !

[Si vous êtes un nouveau venu sur ce blog et que vous ne connaissez-pas l'EFT, lisez d'abord la page ci-dessus "Apprendre EFT" pour pouvoir comprendre les notions qui seront abordées sans explications dans le texte qui suit.]

Gary Craig écrit dans cette page de son ancien site emofree.com :
"L'EFT est un outil essentiel pour traiter toutes sortes de problèmes liés aux relations amoureuses. Dans cet article détaillé, envoyé par le Dr. Raul Vergini, MD, une femme est sous l'effet d'un "chagrin d'amour" violent parce que son petit ami a une liaison.
"Notez avec quelle facilité son état émotionnel intense est soulagé. Elle dit : "Oh mon Dieu, qu'est-ce que vous m'avez fait ? Il y a seulement une minute je pleurais et je voulais que Roby me revienne, alors que maintenant, je m'en moque et je pense que je peux facilement vivre sans lui ! Et je haïssais cette femme, tandis que maintenant je me sens pleine de compassion pour elle ! Ce n'est pas moi ! je suis heureuse maintenant ! Qu'est-ce qui se passe ? C'est incroyable ! "
"Le Dr Vergini nous prend étape par étape le processus, y compris les conversations et de la langue, de sorte que nous pouvons apprendre à partir des détails. S'il vous plaît noter qu'il aborde le problème en utilisant l'EFT sur ses malaises physiques plutôt que d'aller de front avec son intensité émotionnelle. Il s'agit souvent d'une approche utile et donne souvent le soulagement client sans angoisse émotionnelle. Superbe travail par le Dr Vergini.
"Bien à vous. Gary".

Traduction de la page en anglais :
**http://www.emofree.com/love-relationship-pain.htm**

Le Dr Raul Vergini écrit :
"Hier, j'ai reçu une femme de 52 ans qui soufrait d'un "chagrin d'amour". Elle était dans tous ses états parce que son nouveau petit ami, "Roby", la trompait avec une autre femme. Elle avait passé les quatre derniers mois dans la souffrance et la dépression. Elle pleurait, ne mangeait plus, lui faisait des scènes, etc.
Lorsque je l'ai vue, elle avait de la difficulté à parler de son problème sans pleurer. Elle répétait sans cesse qu'elle voulait que Roby lui revienne et qu'elle avait utilisé toutes ses "armes" pour cela. Elle disait qu'elle avait rencontré l'autre femme mais avait évité de lui faire une scène.
Quand je lui ai demandé d'évaluer ses sentiments négatifs de colère, de culpabilité, de jalousie, d'abandon, de souffrance d'avoir été trahie, elle s'est sentie dans la confusion et a été incapable de me donner un chiffre sur l'échelle de 0 à 10. Alors je lui ai demandé :
"Que ressentez-vous quand vous souffrez à cause de cette situation ? Est-ce que vous ressentez quelque chose de physique aussi ? Comme de la lourdeur, une douleur, des palpitations, etc. ?"
Elle m'a répondu :
- "Oui, je ressens un poids, une lourdeur ici, dans ma poitrine."
Je lui ai demandé :
- "Et qu'elle en est l'intensité sur l'échelle de 0 à 10 en ce moment ?"
Elle a dit :
- "C'est environ 5 ou 6 maintenant, mais hier c'était plus fort."
Alors je me suis dit : "On va commencer avec cette douleur physique et ensuite on verra comment continuer." Alors on a fait une séquence courte avec cette phrase de départ :
- "Même si j'ai cette lourdeur dans ma poitrine..."
Et la lourdeur est descendue à 0. Alors elle m'a dit :
- "Maintenant, je sens qu'il y a comme un noeud ou une grosseur ici, dans ma poitrine, qui me donne de la difficulté pour avaler. Ce n'était pas présent auparavant, mais je le remarque maintenant que la lourdeur est partie."
Alors nous avons continué avec la phrase de départ suivante :
- "Même si j'ai ce noeud, cette grosseur ici dans la poitrine et que ça m'empêche d'avaler..."
Nous n'avons fait qu'une séquence courte. Et elle a dit :
- "C'est parti". Et elle a souri. J'ai demandé :
- "Qu'est-ce qui est parti ?" Et elle a répondu :
- "Tout ! La grosseur et partie et ma tête est vide." 
J'ai demandé :
- "Vide, est-ce que c'est une impression négative ou positive ?"
Elle a répondu :
- "Positive. Maintenant, ma tête est libre." Et elle s'est mise à rire.
Puis elle a dit :
"Oh mon Dieu, qu'est-ce que vous m'avez fait ? Il y a seulement une minute je pleurais et je voulais que Roby me revienne, alors que maintenant, je m'en moque et je pense que je peux facilement vivre sans lui ! Et je haïssais cette femme, tandis que maintenant je me sens pleine de compassion pour elle ! Ce n'est pas moi ! je suis heureuse maintenant ! Qu'est-ce qui se passe ? C'est incroyable ! "
Elle était joyeuse et le changement intervenu se voyait sur son visage. Elle avait l'air d'avoir rajeuni de cinq ans. Je pense que lorsqu'un patient se met à rire d'un problème qui le faisait pleurer cinq minute avant, un élément fondamental a été dégagé.
Ensuite elle m'a dit qu'elle avait peur que ce nouvel état soit trop bon pour durer, et qu'elle craignait que demain matin, elle ne se réveille à nouveau avec sa vieille tristesse. Nous avons fait une nouvelle séquence pour traiter cette peur.
J'étais moi-même surpris et étonné par ce résultat. Nous n'avions travaillé que sur deux petits ressentis physiques, et cela avait suffi pour faire disparaître toute sa détresse émotionnelle en quelques secondes, comme en appuyant sur un bouton.
L'EFT ne cessera jamais de me surprendre.
Raul Vergini, médecin
Italie
*********

dimanche 11 novembre 2012

EFT pour reprendre du poids


Tout le monde n'a pas besoin de perdre du poids. Pour certaines personnes, même, l'insuffisance pondérale est un problème.

L'EFT peut être très utile pour cela.

Puja Kanth, praticien EFT en Inde, écrit à Gary Craig pour lui présenter un cas de ce genre.
En fait, ce texte contient plusieurs thèmes : le gain de poids, mais aussi la dépendance à l'alcool et à la cigarette ainsi que le sentiment de culpabilité.

Traduction de la page du site emofree.com de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/Articles2/pounds-water.htm**

Lettre de Puja Kanth :

Cher Gary,
EFT est un outil polyvalent qui peut être utilisé pour tout. Je vous présente ci-dessous deux cas qui démontrent bien cela.

PREMIER CAS : insuffisance pondérale.

Généralement, les gens utilisent l'EFT pour essayer de perdre du poids. Toutefois, l'EFT peut aussi être utilisé pour en reprendre.
Un de mes clients est venu vers moi pour des problèmes de toxicomanie avec l'alcool. Il était également gêné par son corps trop maigre. Il essayait désespérément de gagner du poids. Il avait essayé de nombreuses façons d'en reprendre, mais rien ne marchait. Il croyait qu'il n'y arriverait jamais.
Sa dépendance à l'alcool avait commencé après la mort de son père parce qu'il se sentait très coupable d'avoir été un mauvais fils. La discipline stricte maintenue par son père avait fait qu'il se disputait avec lui sur toutes sortes de questions. Il avait également abusé des drogues quand il était adolescent.
Il buvait 8 bouteilles de bière par jour au moment où il a commencé les séances de thérapie avec moi, et il fumait un paquet de cigarettes par jour.
Son estime de lui-même était extrêmement faible et il n'arrivait plus du tout à socialiser. Il travaillé chez lui, ce qui impliquait beaucoup de stress. Il était paranoïaque et sa confiance en lui-même était très faible.
Nous avons fait toutes les séances en ligne sur Skype. Nous avons abordé tous les événements négatifs importants de son passé. Nous avons également abordé les problèmes essentiels concernant la dépendance à l'alcool, les raisons possibles de l'abus des drogues dans le passé, les raisons pour lesquelles il n'avait plus de relations sociales, son estime de soi très faible, les symptômes de sevrage, la trahison d'un ami sur des questions d'argent, etc.

Voici quelques unes des affirmations utilisées.
Culpabilité pour la mort de son père :
- Même si j'ai dû faire face à une discipline stricte à la maison...
- Même si papa était très en colère quand je rentrais tard à la maison...
- Même si j'étais frustré parce que je devais rentrer à la maison avant 8 heures tous les jours...
- Même si je me sens coupable de la mort de mon père...
- Même si je me sens coupable parce que j'ai été un mauvais fils...
Dépendance à l'alcool
- Même si j'ai commencé à boire de l'alcool pour faire face à la culpabilité...
- Même si j'ai pris de l'alcool pour faire face à ma tristesse après la mort de papa...
- Même si je me sens coupable car je continue à boire alors que je n'ai plus à faire face à aucun problème sérieux comme avant lorsque je me sentais coupable... 
(C'est après ce dernier travail que son problème de culpabilité a été complètement résolu, un processus conduit étape par étape.)
- Même si j'ai peur de ma personnalité addictive ...
- Même si je sens que ma personnalité addictive est le chemin de la ruine ...

Trahison
- Même si mon ami m'a trahi dans un escroquerie impliquant beaucoup d'argent...
- Même si j'ai été blessé par le fait qu'il m'avait dupé tout en se disant mon ami...
- Même si je suis en colère à cause de sa trahison...

Son problème d'insuffisance pondérale était liée à la honte de soi et à un problème de mauvaise image de lui-même. Il pensait que tout le monde se moquait de lui à cause de sa maigreur. Il avait peur du regard des autres parce qu'il croyait qu'il y verrait de la moquerie.
J'ai combiné pour lui une psychothérapie de conseils avec l'EFT. Je lui ai expliqué que ce que les autres pensent de lui n'a pas d'importance, et que c'est ce qu'il pense de lui-même qui est important.
"Vous devez choisir ce que vous voulez pour vous-même, sinon d'autres vont le choisir pour vous."

J'ai utilisé un processus en deux étapes d'application de l'EFT. Tout d'abord, nous avons travaillé sur l'acceptation de soi, pour se sentir bien et être à l'aise avec soi-même. Deuxièmement, nous avons appliqué l'EFT pour enlever les blocages empêchant la réalisation de ce qu'il voulait. Ces blocages sont généralement des croyances spécifiques implantées dans l'enfance.

Certaines des affirmations utilisées pour le gain de poids étaient les suivantes :
- Même si mon poids est insuffisant...
- Même si je crois que je n'arriverai jamais à reprendre du poids...
- Même si je crois que je ne pourrai jamais reprendre du poids parce que j'ai essayé différentes techniques pour le gain de poids et qu'elles ont toutes échoué...
- Même si depuis que je suis tout petit mes parents m'ont dit que je ne pourrai jamais prendre du poids...
- Même si j'ai honte de moi parce que je pense que tout le monde regarde ma maigreur quand je suis à l'extérieur...
- Même si je pense et je ressens que tout le monde me regarde quand je sors, je choisis de cesser de s'inquiéter du fait que le monde entier me regarde.
- Même si j'ai cette image de gens qui regardent mes jambes maigres et qui sont choqués ou qui se moquent de moi, ou qui parlent de moi derrière mon dos...
- Même si j'ai cette image de gens qui me regardent, je choisis de faire changer cette image.
- Même si je ne m'aime pas parce que je suis trop maigre, je choisis d'apprécier ma bonne mine (mon visage).

Résultat : Moins d'un mois après le début du traitement, son poids a augmenté de 2 kg, pour la première fois depuis 2 ans. Il a également abandonné sa dépendance à l'alcool. Il s'est passé 3 semaines depuis, sans rechute. Il ne fume plus que 2 cigarettes par jour et il envisage de cesser complètement. Il arrive à rencontrer des gens en ressentant moins d'anxiété. Et il est capable de faire diminuer son stress lié au travail en faisant l'EFT.
Dans un mois je lui demanderai de me donner un nouveau feedback.

Kanth Puja

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : C'est un très bon résultat. En plus des points visés ci-dessus, vous pouvez augmenter les chances d'une amélioration permanente en utilisant l'EFT pour cibler des événements spécifiques qui se sont déroulés au cours de l'enfance de ce patient, et qui peuvent être sous-jacents à son problème. Cela pourrait être pris en compte dans les futures sessions.

*******************

EFT pour la peur avant un examen médical

Les examens médicaux peuvent susciter la peur pour toutes sortes de raisons plus ou moins irrationnelles.


Kanth Puja, praticien EFT en Inde, à la fin de sa lettre précédente à Gary Craig, ajoute encore un cas qui lui est apporté par une femme qui avait peur avant un examen impliquant la prise d'eau pour des ultrasons.

Suite de la traduction de la page du site emofree.com de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/Articles2/pounds-water.htm**

SECOND CAS : Peur avant un scan par ultrasons

Par Puja Kanth :
Voici un autre cas très court concernant l'utilisation de l'EFT pour arriver à garder l'eau avant un examen médical par ultrasons.
Une de mes clients avait très peur d'aller se soumettre à un scan par ultrasons. Cette peur venait du fait qu'elle sentait qu'il lui était très difficile de garder l'eau nécessaire pour ce type de scan. Elle commençait à paniquer à chaque fois qu'elle devait passer ce type d'examen.
Nous avons fait une session EFT pour résoudre ce problème. Et le lendemain, quand elle est allée à l'hôpital pour ce scan, elle a continué à faire l'EFT mentalement tout en buvant l'eau qu'on lui donnait, en utilisant les affirmations que je lui avais données, qui étaient les suivantes :

- Même si j'ai l'impression d'être déjà pleine d'eau, je choisis de me détendre.
- Même si j'ai peur de ne pas pouvoir retenir l'eau...
- Même si j'ai encore peur, je choisis de me sentir en sécurité en retenant l'eau.

Après quelques séquences de tapotage, elle s'est sentie beaucoup plus détendue. Cependant, dès qu'elle est entrée dans la salle de scan, son angoisse a refait surface. Elle a alors recommencé à faire le tapping mentalement et silencieusement, et en quelques minutes a réussi à se détendre. Sa séance d'ultrasons s'est bien passée et maintenant elle n'a plus peur d'aller à l'hôpital pour d'autres scans.
EFT aide énormément à la réalisation d'une transformation positive et peut être utilisé pour n'importe quoi.
Je pense aussi que la grammaire n'est pas très importante dans l'EFT. Il faut utiliser des phrases et des mots avec lesquels on peut s'identifier, et pas nécessairement des phrases et des mots qui sont grammaticalement corrects.
Merci,

Puja Kanth

*************