dimanche 29 juillet 2012

EFT pour une fringale pathologique

La Faim Insatiable et Comment s'En Défaire

On peut avoir une faim insatiable pour toutes sortes de raisons, dont certaines sont physiologiques (voyez un médecin s'il vous plaît) et d'autres psychologiques, et c'est là que l'EFT peut intervenir d'une manière magistrale (si vous êtes dans ce cas, voyez un bon praticien expérimenté).
La saison d'été est propice à traiter certains thèmes : perte de poids pour être au top à la plage, décision d'arrêter de fumer qu'on n'a jamais mise en pratique... Le cas suivant fournit de nouvelles "causes" tapies derrière les fringales en tout genre - mais faciles à éliminer avec l'EFT !

Traduction de la page de l'ancien site emofree.com de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/Addictions/morbidly-obese-solomon.htm**

Gary présente ainsi cette étude :
"Voici un cas classique présenté par Carol Salomon qui démontre magnifiquement le lien entre l'obésité et les émotions non résolues. Comme le dit Carol : "Ce que Jean n'obtenait pas de sa famille, elle se le donnait à elle-même sous forme de nourriture. Jean ne pensait pas qu'elle pouvait obtenir de sa famille amour et attention, alors s'était "décidée" pour la nourriture.
"Bien amicalement, Gary"

Par Carol Solomon, Ph.D., PCC :

Cher Gary,

Ma cliente "Jean" (prononcer "Djinn", c'est une femme, NDT) était obèse de façon pathologique et, depuis de nombreuses années, elle était incapable de perdre du poids. Peu importe ce qu'elle essayait, cela ne durait que peu de temps avant que sa manière de se nourrir soit de nouveau hors contrôle. Comme de nombreux clients affligés d'insurmontables problèmes de poids et de nourriture, Jean s'agrippait à de vieilles blessures d'enfance. Quand elle était petite, elle s'était sentie "privée". Sa mère était émotionnellement dans le besoin, tandis que sa sœur, "la belle", obtenait le maximum d'attention. Jean n'obtenait un peu d'attention que lorsqu'elle se montrait "responsable".
Ce que Jean n'obtenait pas de sa famille, elle se le donnait à elle-même sous forme de nourriture. Jean ne pensait pas qu'elle pouvait obtenir de sa famille amour et attention, alors s'était "décidée" pour la nourriture.
Cela ne l'empêchait pas de continuellement chercher à obtenir leur approbation, même une fois devenue adulte. Jean avait passé toute sa vie à la recherche de l'amour et de l'attention qu'elle n'avait pas obtenu de sa famille, tout en se haïssant de n'être pas celle qui obtenait tout cela.
A cause de sa faible estime d'elle-même, Jean était conduite à manifester un comportement agréable de manière excessive, dissimulant son moi véritable et son incapacité à fixer des limites. Je ne connais rien qui puisse créer plus de stress et plus rapidement que de dire "oui" à tout !

Son accrochage à l'excès de poids était devenu le symbole du seul type d'attention que Jean pensait pouvoir obtenir. Ce type de modèle de comportement est apparu clairement lors d'une de mes séances EFT avec elle.

- "Même si j'ai besoin qu'on ait besoin de moi..."
- "Même si j'ai besoin de leur montrer combien je suis responsable..."

Elle a ajouté :
- "Même si ma graisse focalise sur moi une attention négative, et qu'en dehors de ça ils m'ignorent, je m'aime et je m'accepte de toute façon."
- "Même si j'ai passé toute ma vie à me "casser le dos" (l'expression française serait : "me plier en quatre", NDT) pour essayer de leur plaire, je suis maintenant prête à m'approuver moi-même."

À ce stade, Jean a dit que son dos commençait à lui faire mal.
- "Même s'il me font mal au dos..."

Puis la douleur s'est déplacée vers son cou.
- "Même s'ils sont tous tellement assommants (l'expression anglaise est : "a pain in the neck", littéralement : ils me font mal au cou, NDT) je m'aime et je m'accepte complètement."
- "Même si je continue à essayer de leur plaire malgré tout, je choisis de savoir que ça ne marche pas."
- "Même si je ne peux pas accepter le fait de ne pas attirer d'eux le type d'attention que je voudrais obtenir, je m'aime et je m'accepte complètement."
- "Même si je ne peux pas dire "non" parce qu'ils pourraient penser que je ne suis pas une personne responsable, et que c'est tout ce que j'ai..."
- "Même si j'ai besoin de maccrocher à cette graisse pour obtenir leur attention, et que sinon je suis invisible, je m'aime et je m'accepte de toute façon."
- "Même si j'essaie toujours de leur prouver quelque chose, JE M'APPROUVE MOI-MEME et j'accepte le point où je suis arrivée dans ce processus."
- "Même si je suis ENCORE en train d'essayer d'obtenir leur approbation après toutes ces années, je choisis de savoir que je n'ai aucune obligation de leur plaire. Cela ne fonctionne pas de toute façon alors je suis maintenant prête à me plaire à moi-même."

COMMENTAIRE DE GARY CRAIG : "En plus de l'excellent travail réalisé ci-dessus par Carol, les vieux problèmes (de Jean) pourraient être décomposés en un certain nombre d'événements spécifiques et le dard de ces événements pourrait être éliminé en tapotant. Ceci est ma manière favorite de procéder dans un cas comme celui-ci."

CAROL CONTINUE : Les douleurs de Jean au niveau du cou et du dos ont disparu immédiatement. Après cette séance, elle a continué à faire le tapping chaque jour pendant quelques minutes, sur une durée d'environ un mois, en utilisant une combinaison des phrases de départ ci-dessus. Je l'ai encouragée à faire de l'EFT une pratique quotidienne.
Elle est maintenant en train de perdre du poids régulièrement, de 500g à 1kg par semaine, et elle a cessé d'avoir "la fringale" tout le temps. Comme bonus, elle ne se sent plus du tout obligée de dire "oui" à toutes les demandes et elle se sent beaucoup plus heureuse.

Affectueusement,

Carol Solomon, Ph.D.

**************

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.