vendredi 27 juillet 2012

Conversation avec votre Corps - 5

Suite n°5 de la série du Dr Carol Look sur les blocages inconscients stockés dans le corps.

5ème Partie : le Présent - Ce n'est pas une question de "microbes"

Traduction de la page du site emofree.com de Gary Craig
**http://www.emofree.com/Articles2/body-conversation.htm**

Encore une fois, puisque j'ai déjà abordé les traumatismes du passé et les trahisons en faisant la démonstration pour des malaises dans les parties 2 et 3 de cette série, je vais supposer que ce sont les facteurs de stress courants qui contribuent aux douleurs de la vie quotidienne, pour les besoins de la partie 5 de cette série. Bien qu'il y ait toujours du stress issu du passé, on va se concentrer sur la vie actuelle.

Nous sommes tous exposés aux microbes et aux bactéries au jour le jour. J'ai des clients qui viennent dans mon bureau, ils toussent et postillonnent un peu partout. Je prends le métro à New York et je travaille dans un immeuble d'habitation. Alors, pourquoi devrais-je attraper un rhume ou la grippe, juste par hasard un certain mardi ? Qu'est-ce qui s'est passé, cette fois-ci, pour que je fasse bon accueil aux microbes?
Notre système immunitaire est incroyablement fort et il peut même s'adapter. Cependant, il peut en "encaisser" jusqu'à un certain point, avant de ralentir ou d'avoir une réponse inadéquate à l'infection. Le seul moment où j'attrape le rhume, malgré ma large exposition, c'est quand je suis stressée, fatiguée, contrariée, ou que je ne me sens pas soutenue dans ma vie. De toute évidence, ce n'est pas une question de microbes...

Supposons que vous sentiez venir un rhume, mais qu'il n'ait pas encore tout à fait pris racine. Bien qu'il soit peut-être trop tard pour l'arrêter, je trouve utile d'étudier votre emploi du temps.
- Qu'est-ce qui vous a dérangé ou bouleversé récemment ?
- A propos de quoi avez-vous besoin de pleurer ?
- Qu'est-ce qui vous a fait vous sentir écrasé ou débordé récemment ?
- Pourquoi (est-ce que ça arrive) maintenant ?
- Est-ce qu'il y a un avantage au fait d'avoir un rhume ou la grippe cette semaine ?

Comme nous le savons tous, certaines maladies nous permettent de faire une pause quand nous n'en avons pas pris le temps. Cela nous ramène à la nécessité de prendre soin de soi-même... Si vous ne prenez pas soin de vous-même, votre corps commence à protester très fort pour attirer votre attention. Je ne connais personne qui n'ait vu ce schéma apparaître dans sa vie à un moment ou à un autre.

Point Karaté:
- "Même si j'ignore quelque chose dont il faudrait que je m'occupe, j'accepte que mon corps se sente épuisé..."
- "Même si ce virus essaie de me dire quelque chose, j'accepte ce que je suis et comment je me sens..."
- "Même si la grippe est en train d'exprimer quelque chose pour moi, je choisis d'être ouverte à la possibilité d'exprimer de mes sentiments aujourd'hui."

Sourcil : Je me sens faible et épuisé.
Coin de l'oeil : Je sens le rhume qui vient.
Sous l'oeil : Je me sens si fatigué, il faut que je m'arrête.
Sous le nez : Je ne sais pas pourquoi je tombe malade aujourd'hui.
Menton : Peut-être que c'est juste un excès de fatigue.
Clavicule : Il faut que je laisse mon corps se reposer.
Sous le bras : Je me demande pourquoi j'ai cette maladie maintenant.
Sommet de la tête : Je ne veux pas être malade maintenant.

Sourcil : Je choisis d'exprimer mes sentiments.
Coin de l'oeil : Je vais écouter mon corps à l'instant même.
Sous l'oeil : J'accepte d'écouter mon corps maintenant.
Sous le nez : Je sais que j'ai ignoré ma santé.
Menton : C'est le moment de me mettre à écouter mon corps.
Clavicule : C'est le moment de prendre soin de ma santé.
Sous le bras : Je choisis d'apprécier ce que je suis.
Sommet de la tête : Je me sens prêt à écouter ce que mon corps essaie de me dire.

Et si vous continuez de vous sentir sensibles aux microbes, au rhume et à la grippe, continuez à tapoter pour votre peur d'être "infecté." Le point de vue de la plupart des médecins sera de rechercher les microbes. Je ne suis pas médecin, alors j'explore les causes énergique et vibratoires autour de la maladie. J'ai vu suffisamment de schémas de comportement pour croire que tout cela n'est pas une question de microbes, que c'est vous et votre vibration...

Point Karaté:
- "Même si j'ai peur de tomber malade à nouveau, je choisis de me sentir fort et heureux dans mon corps..."
- "Même si je suis convaincu que les microbes vont m'avoir, j'accepte ce que je suis et comment je me sens..."
- "Même si je me sens vulnérable aux microbes, j'accepte ce que je suis ainsi que la force de mon corps."

Sourcil : Je me sens vulnérable aux microbes.
Coin de l'oeil : J'ai toujours eu peur des microbes.
Sous l'oeil : J'ai toujours eu peur de tomber malade.
Sous le nez : Je ne veux pas tomber malade.
Menton : J'y pense tout le temps.
Clavicule : Je ne veux pas être aussi effrayé.
Sous le bras : Je me sens si faible.
Sommet de la tête : Je pense que mon système immunitaire est faible.

Sourcil : Je veux me sentir fort.
Coin de l'oeil : Je suis prêt à dépasser toutes ces peurs.
Sous l'oeil : Je choisis de me sentir fort.
Sous le nez : Je suis plus fort que je crois.
Menton : C'est le moment de me sentir fort à nouveau.
Clavicule : Mon corps sait quoi faire.
Sous le bras : Mon corps sait comment être en bonne santé.
Sommet de la tête : Je me sens prêt à être fort et en bonne santé maintenant.

Encore une fois, regardons le calendrier. Dans ce cas précis, nous n'allons pas traiter les microbes, mais une maladie chronique qui fait une "poussée" lorsque vous êtes de mauvaise humeur.

Supposons que votre dos "fasse sa crise" environ tous les 6 mois et que vous connaissiez ce schéma depuis des années. Les médecins vous disent qu'il ya rien à faire. Questions :
- Pourquoi (cette crise) maintenant ?
- Pourquoi cette semaine en particulier ?
- Est-ce que ce que votre dos vous dit vaut la peine que vous l'écoutiez ?
- Qu'est-ce qui doit changer ?
- Qu'est-ce que votre dos veut que vous fassiez ?

Point Karaté :
- "Même si je ne pouvais vraiment pas en encaisser plus et que j'avais besoin d'une pause, je choisis d'aimer et d'accepter ce que je suis et comment je me sens..."
- "Même si je ne pouvais plus encaisser plus de ce stress dans ma vie, j'accepte ce que je suis et comment je me sens..."
- "Même si je tiens le stress dans mon dos, et que ce n'est pas étonnant qu'il ait craqué cette semaine, j'accepte ce que je suis et je choisis d'écouter mes émotions."

Sourcil : Je me sens tellement débordé.
Coin de l'oeil : Je ne sais pas pourquoi mon dos m'a lâché.
Sous l'oeil : Je me sens tellement stressé mais je ne peux pas m'arrêter.
Sous le nez : J'ai besoin de me reposer.
Menton : Je ne sais pas comment prendre du temps pour moi-même.
Clavicule : Je ne sais pas comment me donner ce dont j'ai besoin.
Sous le bras : Je ne sais même pas de quoi j'ai besoin en ce moment.
Sommet de la tête : Je suis reconnaissant pour ce moment de calme et de repos.

Sourcil : Je veux bien écouter mon dos.
Coin de l'oeil : Je veux bien faire attention à ce que je ressens.
Sous l'oeil : Je ne suis pas sûr de savoir pourquoi mon dos m'a lâché en ce moment...
Sous le nez : J'accepte de m'ouvrir à cette information.
Menton : C'est le moment pour moi de faire des changements.
Clavicule : Je ne sais même pas quoi changer.
Sous le bras : Je veux changer parce que dans ma vie les choses ne marchent pas en ce moment.
Sommet de la tête : Je me sens prêt à changer.

Quand quelqu'un doit rester au lit à cause d'une maladie ou d'une douleur, il s'offre un temps de réflexion. J'ai toujours su faire bon usage du temps! Que dois-je changer? Quelque chose ne fonctionne pas, alors j'essaie de faire attention aux conflits récents concernant l'équilibre entre la vie, l'amour, le travail et la famille. Encore une fois, vous allez ajouter une séquence pour exprimer votre gratitude envers votre corps pour sa force.

Sourcil : J'apprécie mon dos complètement.
Coin de l'oeil : Je suis reconnaissant pour la force de mon dos.
Sous l'oeil : Mon dos m'a soutenu pendant toutes ces années.
Sous le nez : Je suis tellement reconnaissant envers mon dos.
Menton : J'apprécie la force qui est dans mon dos.
Clavicule : Je me sens plein de gratitude envers mon dos.
Sous le bras : J'apprécie tout mon corps.
Sommet de la tête : J'apprécie mon dos et mon corps.

Restez en ligne pour la partie 6 de cette série :
"L'avenir --- Angoisse au sujet de ma vie".

Dr Carol Look, EFT Master (USA)

************

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.