vendredi 20 avril 2012

EFT : une technique de relaxation

Le stress est la première cause de mortalité dans le monde, c'est pourquoi les techniques de relaxation ne sont pas du luxe...

Le cortisol, aussi appelé "hormone du stress", lorsqu'il est produit en excès trop fréquemment à cause de toute cette accumulation de petits problèmes de la vie, est à la base du diabète, du cancer et des maladies cardiovasculaires, c'est prouvé.
Mais heureusement, nous avons l'EFT pour tapoter sur tous ces petits ou gros problèmes et retrouver le calme au milieu de la tempête...

Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/Articles2/relaxation-technique.htm**

Gary Craig nous présente ainsi l'article suivant paru dans sa Newsletter :
"Salut tout le monde, "Parce que l'EFT semble tellement "différent" pour ceux qui l'abordent pour la première fois, il peut être bénéfique de le présenter comme "une technique de relaxation." Pourquoi? Parce que cela peut mieux convenir à leurs "croyances limitantes". Steve DeSanto fournit là quelques exemples utiles de cette approche, parmi lesquels des cas de dépression nerveuse et de douleur chronique. "Bien amicalement, Gary"

[A noter que dans le premier exemple cité, les participantes à la séance d'EFT ne parlent pas du problème sur lequel chacune est en train de tapoter ; et pourtant, le soulagement se produit pour chacune d'elle. C'est l'un des intérêts majeurs de l'EFT : on ne retraumatise pas un sujet traumatisé en lui faisant ressasser l'événement traumatique. C'est la technique la plus douce qui soit pour traiter les cas les plus graves. NDT]

Par Steve DeSanto :

Ma femme et moi avons trouvé que presque tout le monde accepte l'EFT sans discussion lorsqu'on l'appelle simplement "une technique de relaxation". Après tout, ces mots n'ont pas beaucoup d'implications. "Relaxation" est un terme familier. Alors, quand un ami vous propose une technique de relaxation pour vous aider à vous détendre, ce n'est pas une grosse affaire.
Pour vaincre les résistance
Quand moi-même j'ai appris à utiliser l'EFT, je n'avais aucune idée que de toutes les perspectives que cela allait m'ouvrir. J'avais toujours pensé que si les gens connaissaient une technique qui semblait miraculeuse, qui pouvait soulager toutes sortes de douleurs émotionnelles et physiques, ils l'adopteraient aussi rapidement que je l'avais fait. Mais nous venons tous d'horizons différents en termes d'expérience et de besoins. Il faut l'admettre, beaucoup de gens se sont habitués à vivre avec leurs problèmes émotionnels et physiques. Ces problèmes définissent qui ils sont. Je n'avais jamais beaucoup pensé à cela avant de rencontrer des gens résistants à l'utilisation de l'EFT de façon continue.

EFT avec une adolescente
Voici des cas dans lesquels ma femme (Nadine) a introduit l'EFT comme étant une technique de relaxation auprès de personnes qu'elle a rencontrées dans des écoles où elle travaille en tant que psychologue. Que ces gens aient ou non continué à utiliser l'EFT pour autre chose, nous ne le savons pas.
Nadine se trouvait dans une certaine école et avait à peine fait trois pas dans le hall quand une jolie adolescente de 13 ans est venue vers elle et a demandé si Mme X pouvait la recevoir. Mme X n'était pas dans son bureau, alors Nadine a demandé si elle pouvait être d'un quelconque secours. Elle a également dit : "Si vous voulez écrire un mot pour Mme X, je le lui donnerai."
La jeune fille a commencé à écrire son billet, puis s'est arrêtée pour demander ce qu'était une dépression nerveuse. Après qu'elles aient discuté de la définition, la jeune fille a raturé une partie de son message et elles ont encore discuté un peu. La jeune fille était évidemment bouleversée par quelque chose. Nadine a appris plus tard que la pauvre fille ne vivait pas chez ses parents et qu'elle avait connu une vie de famille très perturbée et violente. Néanmoins, elle était extravertie et bavarde.

À un certain moment, Nadine lui a parlé de l'EFT, qu'elle a présenté comme une "technique de relaxation", et lui a demandé si elle voulait l'essayer. Elle était d'accord. Puis Mme X, la femme que la jeune fille voulait voir à l'origine, est arrivée avec un autre membre du personnel. Ces deux femmes connaissaient l'EFT, mais ne l'avaient jamais essayé. Nadine a demandé à la fille si cela ne la dérangeait pas que ces deux femmes se joignent à leur session de tapotage. La fille était d'accord. Nadine a ensuite expliqué qu'elles pouvaient tapoter ensemble, mais qu'elles n'avaient pas besoin de se raconter les unes aux autres sur quels problèmes elles le faisaient. Donc, aucune d'elle n'en a parlé.
Elles ont fait 3 séquences de tapotage EFT. Le problème de la jeune fille, quoi qu'il ait pu être, a été réduit à zéro ! Toute sa détresse avait disparu et elle souriait. Toutes les trois ont dit qu'elles se sentaient très à l'aise, et l'une des deux femmes a même dit que ce serait agréable pour elle de rentrer à la maison et de faire une sieste.

Maintenant, que la jeune fille aient été ou non au bord de la dépression nerveuse, ce n'était pas la question. La chose importante est que cette jeune fille était extrêmement stressée au sujet de quelque chose au point de se sentir comme si elle allait s'effondrer complètement. Sans l'aide de l'EFT, combien y a-t-il de conseillers psychologiques qui auraient été capables de lui offrir un soulagement complet en moins de 15 minutes ?

EFT pour un accident léger
Et maintenant, une histoire de relaxation maximum.
La mère d'un enfant que Nadine avait testé était tombée sur le verglas dans le parc de stationnement et avait déchiré sa jambe de pantalon, alors qu'elle se dirigeait vers la porte d'entrée de l'école. Elle avait mal, était bouleversée et gênée. Elle sortait d'un rendez-vous médical où on lui avait donné les résultats de certains tests. Les résultats étaient tous bons. Néanmoins, elle était encore bouleversée. Sa jambe lui faisait très mal et elle pensait qu'elle s'était fait un déchirement musculaire.
Nadine lui a suggéré de l'accompagner à l'infirmerie, et là, elle lui a présenté l'EFT comme une technique de relaxation. D'abord, elles ont tapoté sur :
- Même si j'ai cette blessure à la jambe...
Deux séquences d'EFT plus tard, la douleur à la jambe avait disparu. Puis elles ont abordé les problèmes émotionnels :
- Même si je me sens nerveuse à propos de tout...
- Même si je m'inquiète à propos de n'importe quoi...
- Même si je m'angoisse à propos de tout...
- Même si j'ai toutes ces pensées négatives...
- Même si je suis en proie à des pensées négatives...
- Même si je suis victime d'événements négatifs...
- Même si j'ai tout ce stress dans les épaules...
- Même si j'ai tout le poids du monde sur les épaules... (pour la tension qu'elle ressentait encore au niveau des omoplates.)

Le soulagement est apparu sur le visage de cette femme et elle a poussé un profond soupir. Puis elle a dit : "je n'avais pas ressenti une telle détente depuis longtemps." Nadine lui a demandé depuis combien de temps, supposant que la réponse allait être de l'ordre de quelques jours ou d'une semaine. Au lieu de cela, la femme dit: "Je n'ai pas ressenti une telle détente depuis 15 ans!"

Steve DeSanto, praticien EFT

PS : Je dois avouer que je déteste minimiser l'EFT en l'appelant "une technique de relaxation" - même si j'utilise moi-même ce stratagème - car il me semble que c'est une sorte de tromperie, parler ainsi de quelque chose qui est vraiment presque miraculeux. Mais malheureusement, un moyen infaillible de faire que les gens doutent de la réalité de l'EFT, ou même qu'ils se demandent si vous n'êtes pas un peu cinglé, c'est de leur parler de l'amplitude de ce que l'EFT peut accomplir avant qu'ils aient pu par eux-mêmes expérimenter un soulagement à leurs problèmes personnels en l'utilisant.

***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.