jeudi 19 avril 2012

EFT Qui êtes-vous ?

Qui pensez-vous que vous êtes, qui êtes-vous vraiment et comment le découvrir ?

C'est le but de cet article tiré du site emofree.com de Gary Craig :
http://www.emofree.com/Articles2/who-think-are-ann.htm
que je traduis ci-dessous.

Note : Cet article suppose que vous ayez une connaissance pratique de l'EFT. Les nouveaux venus à l'EFT peuvent en tirer des leçons, mais il vaut mieux qu'ils commencent par lire le "Manuel Gratuit" (voir colonne de droite) ainsi que les posts classés sous les libellés "EFT c'est quoi" et "EFT comment" et la page "Apprendre EFT" ci-dessus.

Présentation par Gary Craig :

"Salut tout le monde,
"Ann Ross, depuis longtemps praticienne EFT au Royaume-Uni, nous donne ici de nombreuses idées pour le développement d'une identité plus forte. Notez son utilisation du concept des "Ecrits sur les murs". Pour ceux qui connaissent pas, veuillez lire mon article sur le Palais des Possibilités dans le site EFT où il est présenté.
"Bien amicalement, Gary"

[Au sujet des "écrits sur les murs", ou de nos croyances inconscientes, voir mon post http://secret-abondance.blogspot.com.es/2008/08/eft-et-nos-croyances-inconscientes.html  dans lequel Mair Llewellyn les décrit ainsi : "Ce concept illustre comment nos pensées, mots, images, sentiments et réactions sont reliés à des expériences et conditionnements que nous avons eus plus ou moins tôt dans la vie. Ces réactions complètement inconscientes peuvent être des déclencheurs positifs ou négatifs." Mair Llewellyn proposait d'utiliser EFT comme une "gomme magique" pour effacer ces "écrits sur nos murs". Tapez "écrits sur les murs" dans la fenêtre de recherche pour avoir d'autres articles sur les sujet. NDT]

Par Ann Ross :

"Votre esprit transcende les limites, votre conscience se développe dans tous les sens et vous vous retrouvez dans un monde nouveau, grand et merveilleux. Des forces dormantes, des facultés et des talents se mettent à vivre et vous vous découvrez vous-même comme étant une personne plus grande que ce vous avez jamais rêvé d'être." - Patanjali, philosophe indien

Qui pensez-vous que vous êtes ?

Nous sommes tellement identifiés à nos histoires, que nous nous retrouvons "coincés" dans le jugement et la critique envers nous-mêmes. Et puis nous sommes coincés aussi dans notre manière d'agir à partir de l'identité qui a été créée pour nous par ces "écrits sur nos murs".

Un outil puissant

J'utilise l'analogie de Gary maintes et maintes fois pour aider les étudiants de l'EFT et les clients. L'EFT est un outil puissant pour la transformation et il peut nous faire passer de "qui nous ne sommes pas" à une identité dans laquelle à peu près tout peut devenir possible pour nous.

En utilisant l'EFT, nous pouvons nous déplacer avec élégance et facilité dans ce que Gary a appelé le "Palais des Possibilités". Cela ne veut pas dire qu'il n'y aura aucun malaise. Au fur et à mesure où le changement se produit, nous sortons de nos zones de confort et nous nous retrouvons dans une nouvelle manière d'être dans le monde. La bonne chose à ce sujet est que nous savons que nous changeons quand nous nous sentons mal à l'aise. Très souvent, le chaos survient avant la paix.

Apprendre à l'intérieur du mal-être

Si nous pouvons voir toute l'expérience du changement en nous comme une expérience d'apprentissage, plutôt que comme un traumatisme, le processus peut être plus facilement compris et libéré. L'EFT est bien plus doux que n'importe quelle autre technique que j'ai pu rencontrer. Si nous pouvons poser des questions dans un esprit d'enquête plutôt que de jugement, cela peut être une occasion en or pour un nettoyage en profondeur.

Comment nous gagnons notre identité

Notre identité est surtout apprise dès l'enfance, par les parents, les enseignants, les frères et sœurs. Dans notre vie d'adulte, notre identité est colorée par la télévision, les magazines et les médias qui nous disent, en magnifique Technicolor et son-surround, que pour être aimé et acceptable, nous devons avoir une taille particulière, fumer telle marque particulière de cigare ou porter des étiquettes de marques. Notre identité est investie dans le revenu que nous gagnons, dans le fait d'avoir réussi (ou non), dans notre nombre de jours de vacances ou de voitures dans notre garage.

Et si vous laissiez tomber tout ça, qui seriez-vous ?

Exemples :
- "Je suis une personne qui doit être parfaite."
- "Je suis une personne qui est psychothérapeute."
- "Je suis une personne qui a peur de rater."

C'est à partir de cette manière de nous identifier que nous nous retrouvons piégés et que nous "jouons" notre vie comme des acteurs à partir du point de vue de quelqu'un que nous ne sommes pas. Nous sommes perdus dans l'identité de quelqu'un que que nous ne sommes pas.

Nous pouvons changer notre identité en faisant le tapotage EFT sur ce que nous n'aimons pas et sur ce que nous ne pouvons pas accepter en nous-mêmes (et chez les autres). Lorsque cela se produit, nous nous donnons la permission d'agir selon notre nouvelle identité qui est plus authentique et réelle. Il est naturel d'être qui nous sommes vraiment quand nous sommes fidèles à nous-mêmes. C'est comme un retour à la maison de l'amour. La vie devient plus facile et commence à couler...
Faites une liste

Pensez aux choses que vous n'aimez pas ou détestez le plus chez d'autres gens. Par exemple :

- "Je déteste quand les gens disent des mensonges"
- "Je déteste quand les gens me laissent tomber"
- "Je déteste quand les gens me jugent ou me critiquent"
- "Je déteste quand les gens me font du mal."

Ces pensées intérieures peuvent créer précisément ce que vous détestez le plus ! Ces pensées peuvent devenir des prophéties qui s'accomplissent d'elles-mêmes, et nous nous en donnons la preuve, véhémente et éloquente. "Vous voyez? Cela vous montre bien que j'essaye mais que ça ne marche pas."

Les différents "écrits sur nos murs"

Lorsque nous regardons les autres et que nous trouvons qu'ils ont des manques, nous sommes simplement en train d'observer des différences entre leurs "écrits sur les murs" et les nôtres. Nous sommes tous si différents. Chaque individu a des "écrits sur ses murs" qui sont uniques, qui leur sont propres et n'appartiennent à personne d'autre. Il peut y avoir des similitudes, mais il y aura toujours des différences et c'est pourquoi la technique de Gary Craig appelée "Emprunter les bénéfices" fonctionne si bien !
[La technique des "Bénéfices empruntés" consiste à tapoter pour son problème personnel en même temps qu'une autre personne le fait sous la direction d'un praticien, par exemple dans une vidéo ou sur scène lors d'un séminaire EFT. NDT.]

Nous avons tendance à nous plaindre quand la vie ne va pas comme nous le voudrions et nous pouvons même insister pour en rejeter la faute "à l'extérieur" de nous. Nous mettons le problème hors de nous-mêmes. Nous en blâmons le mari, la femme, la patron et les politicien. Au Royaume-Uni nous pouvons même en blâmer la météo !

Mais le problème est à l'intérieur. Quand nous jugeons et de critiquons les autres, nous le faisons à partir d'un lieu situé à l'intérieur de nous-mêmes. Un lieu en nous-mêmes qui ne nous plaît pas. C'est ce qu'on appelle la projection. Nous pensons que nous savons ce que les autres pensent et quand nous les jugeons et critiquons, cela nous fait nous sentir mieux, car à ce moment il y a quelqu'un d'autre qui est pire ou moins que nous.

Différents points de vue

Dans mes cours, je donne souvent l'exemple de la table du conseil où les administrateurs siègent autour d'un bouquet central de belles fleurs. Il peut y avoir 10 ou 20 personnes assises autour de la table, tous regardant les fleurs. Une personne verra une rose, l'autre une jonquille, une autre encore une tige de fougère ou un morceau de ruban. Ils peuvent discuter, s'échauffer et défendre leur point de vue avec animation. Cependant, ils sont tous en train de discuter du même bouquet de fleurs ! Chacun d'eux a une expérience différence, il voit quelque chose de totalement différent - il le fait sous un angle différent, à partir d'un point de vue différent.

Et, ils ont tous raison ! Et si nous avions tous raisons, si nous avions seulement un point de vue différent sur la vie ? Et si nous pouvions respecter nos différences? Et si nous pouvions trouver un terrain commun sans être coincé dans notre manière de juger ?

D'abord découvrir qui vous êtes ici et maintenant.

Au lieu d'être ligoté dans une identité qui représente ce que quelqu'un d'autre pense que nous sommes ou que nous devrions être, ou une identité qui est ce que nous avons appris à être, il serait tellement plus sain de choisir qui nous voulons être dans le monde et de commencer à agir à partir de cela !

Prenez donc une feuille de papier et remplissez-la avec les "phrases de départ" suivantes :
- "Je suis une personne qui ..." (à compléter)
- "Je suis une personne qui ..."
- "Je suis une personne qui ..."
Par exemple:
- "Je suis une personne qui se sent coupable quand elle n'appelle pas sa mère"
- "Je suis une personne qui ne peut pas être fidèle à elle-même parce que..."
- "Je suis une personne qui ne peut pas dire "non" parce que..."

Etape suivante :
- Où avez-vous appris cette croyance ?
- Qui vous a appris cela ?
- Comment savez-vous cela sur vous-même ?
- Quels sont les événements spécifiques survenus dans votre vie qui vous ont fait croire cela ?
Par exemple : "Le moment où mon père m'a giflé quand je lui ai dit non" - "Ma mère me criant "fais ce qu'on te dit !" - "La fois où mon voisin m'a menacé" - "Le harceleur de ma classe qui me vole mon repas de midi".

Vous pourriez avoir la surprise de vous retrouver avec une énorme liste d'informations sur vous-même qui vous dérangent.

"Qui vous pensez que vous êtes", contre "qui vous êtes vraiment"

Prenez une autre feuille de papier et partagez la en deux verticalement en dessinant une ligne à partir du centre jusqu'en bas.
Sur le côté gauche, notez les déclarations qui vous dérangent le plus, ou qui vous causent la gêne émotionnelle la plus forte, parmi celles que vous avez écrites.
Notez votre ressenti au sujet de chaque déclaration, écrivez vos émotions et sentiments en dessous de chaque phrase notée.

Dans la colonne de droite, écrivez le contraire. Vous êtes maintenant dégagé de ces croyances au sujet de vous-même. Vous disposez là d'un point de départ. La colonne de droite vous permet de savoir comment vous voulez ETRE dans le monde.

Exemple:

Qui je pense que je suis qui je suis vraiment
- Je suis une personne qui ne peut pas dire "non". --- Je peux me dire "oui" à moi-même.

Sentiments, émotions :
- Pris(e) au piège, effrayé(e), triste, sous pression --- fort(e), autonome, en pleine possession de mes moyens.

L'idée est de clarifier la manière dont vous vous sentez quand vous vous identifiez ainsi. Cela se passe en vous de toute façon et il peut être utile d'amener ce processus à la surface afin que ça ne vous soit plus dissimulé (pour quelque raison que ce soit).

Utiliser l'EFT pour obtenir la liberté émotionnelle

J'ai mis au point des phrases de départ EFT pour que vous puissiez les essayer comme une nouvelle chemise ou une nouvelle robe. Elles devraient vous donner des idées pour créer vos propres phrases de départ.

Phrases de départ proposées

- "Même si je suis une personne qui ne peut pas dire non, j'aime et j'accepte cette partie de moi de toute façon."
- "Même si je suis une personne qui ne peut pas dire non parce que je risque de ne pas être aimé(e) ou apprécié(e) si je dis non, j'aime et j'accepte toutes les parties de moi-même, peu importe ce qu'elles sont !"
- "Même s'il est difficile pour moi de dire non J'ai choisi de me dire oui à moi-même et de m'apprécier moi-même."

Phrases de rappel:
(Changer de phrase sur chaque point tapoté, NDT)

- "Il est vraiment difficile de dire non."
- "Il n'est pas acceptable de dire non."
- "Ils vont me rejeter."
- "Je ne peux pas le faire."
- "C'est trop effrayant."
Phrases de départ proposées
- "Même si je ne peux pas dire non parce qu'ils ne vont pas m'aimer / ne vont plus m'apprécier, je choisis de me dire OUI à moi-même, et peut-être que je pourrais m'aimer moi-même suffisamment pour dire non."
- "Même si je ne suis pas assez important(e) pour me dire oui à moi-même, je choisis de me dire oui à moi-même quand même parce que je le mérite !"
- "Même si elles ou eux ne m'aiment plus, je choisis de savoir que peut-être je peux m'aimer moi-même encore plus !"

Phrases de Rappel :

- "Ils ne vont plus m'aimer."
- "C'est certain."
- "Je ne peux pas dire non."
- "Je vais les laisser tomber."
- "C'est trop effrayant".
- "Peut-être, peut-être pas."
- "Et si je pouvais le faire ?"

Phrases de départ proposées

- "Même si je pense que me dire oui à moi-même est égoïste, je choisis de savoir que le désintéressement provoque le ressentiment et je ne veux pas avoir de la rancune."
- "Même si je ne peux pas dire non - que vont penser les gens ? Je choisis de savoir qu'ils pourraient bien me respecter beaucoup plus."
- "Même s'il est vraiment difficile de dire non, je choisis de savoir que je peux le dire à partir d'une force d'amour à l'intérieur de moi."

Phrases de Rappel:

- "J'aime le sentiment d'être assez fort(e) pour dire non."
- "Je me sens bien."
- "Fort(e)."
- "Libre."
- "Je me sens aimé(e)."
- "Je m'aime."
- "Quand je dis non je me sens bien."

Déployez votre créativité et tapotez autant que vous en avez besoin jusqu'à vous sentir bien en ligne avec ce que vous avez marqué dans la colonne de droite ! Tapotez sur toutes les "casseroles" ("tail-enders" : les "oui mais" et objections qui vous viennent à l'esprit quand vous dites une affirmation - NDT) qui vous empêchent d'être vraiment ce que vous êtes en dépit de ce que pensent les autres !

Et souvenez-vous de ces événements spécifiques de votre vie qui ont suscité ces émotions et ces croyances. Il est important de les effacer au fur et à mesure où ils se présentent pour vous. Tapotez sur chacun d'eux.

Quand nous nous transformons au niveau de l'identité, le monde entier commence à changer autour de nous, et les gens, les événements et les circonstances sont perçus différemment. Nous pouvons alors vivre une vie d'accomplissement et de bonheur, d'amour et d'acceptation de nous-mêmes et des autres, quoi qu'il arrive !

Ann Ross

*

1 commentaire:

  1. cet article propose une excitante aventure intérieure !..... yann

    RépondreSupprimer

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.