jeudi 30 décembre 2010

EFT soulage les traumatismes et un cancer en même temps

Un traitement unique pour toutes les séquelles d'un divorce, dont le cancer faisait partie - et sur Skype en plus !


Sonia Novinsky, du Brésil, de langue portugaise, raconte dans son anglais approximatif comment l'approche émotionnelle a porté ses fruits, y compris en ce qui concerne le problème de cancer de son client. Bien entendu, l'EFT n'a pas été fait "pour" le cancer, ce n'est qu'une conséquence de la résolution du problème émotionnel. Veuillez consulter un médecin pour tout problème médical.

Traduction de la page:
**http://www.emofree.com/Articles2/cancer-relief-brazil.htm**

Article par Sonia Novinski :

Rob (pas vrai nom), 54 ans, m'a demandé une session sur Skype. Je suis à Sao Paulo, au Brésil et il vit dans un autre pays. Il m'a écrit par e-mail que son médecin lui a diagnostiqué la présence de cellules cancéreuses dans l'estomac et l'œsophage, à un stade précoce. Il a des difficultés pour manger et de l'acidité.
Il m'a écrit qu'il était conscient que c'était le résultat d'un état de grande angoisse qu'il ressentait depuis une année, à cause de son divorce d'avec Ana après vingt ans de mariage. Avant cela, aucun problème de santé.
Ana avait perdu son premier mari dans un accident. Elle s'était retrouvée avec deux bébés, l'un de 2 ans et demi, l'autre d'1 an. Rob l'avait épousée et il avait grandi avec ses enfants dans une vie d'amour et d'harmonie. Le nouveau couple n'avait pas eu d'autre enfant.

Il y a un an et demi, Ana a déclaré qu'elle n'était pas heureuse et qu'elle souhaitait un divorce. Ils ont fait une thérapie de couple. Mais en décembre, Rob a senti que quelque chose se passait, car Ana était étrange, agissant comme une personne différente. Il l'a interrogée et elle a avoué qu'elle fréquentait un autre homme.
Dans le même temps, la petite entreprise de Rob (dans laquelle Ana l'aidait, mais pas régulièrement) passait par de graves difficultés. Il s'est senti profondément trahi. A partir de février, manger est devenu difficile et l'acidité a été un gros problème. Début juin, après de nombreux examens, le cancer a été diagnostiqué dans l'estomac et l'œsophage (cellules d'adénocarcinome).

Traiter les émotions immédiates

Nous avons fait la séance d'EFT peu après la première session de chimiothérapie. Rob se sentait fatigué, avait des difficultés à manger, était triste. L'estimation était à 8 (sur l'échelle de 0 à 10). Nous avons commencé à tapoter pour les émotions d'ici et maintenant, car je pense que c'est la bonne chose à faire. Chaque chose après l'autre. Les émotions ressenties sont descendues à 3 ou 4.
Il est intéressant de voir comment il a commencé à me dire ce qui s'était passé. Il a dit : "J'accepte le fait qu'elle soit tombée amoureuse d'un autre homme, ce que je ne peux pas digérer, c'est qu'elle ne m'en ait rien dit jusqu'à ce que je la presse de questions sur son comportement différent à la maison. Je ne pouvais pas supporter ça et je ne peux toujours pas. Je suis plein de ressentiment et de colère maintenant quand je vous dis cela, à peu près 9."

A ce moment, je lui ai demandé s'il pouvait raconter l'événement spécifique de cette première discussion, et ce qu'il avait ressenti à ce moment-là. Comme cela avait été pénible, je lui ai demandé de le raconter comme s'il voyait la scène jouée dans un film. Ils étaient en train de parler et soudain, un noeud s'est formé dans la gorge de Rob et ce noeud n'est jamais sorti. J'ai réalisé que jusqu'à maintenant il n'avait toujours pas pu digérer ce qu'Ana avait essayé de lui dire. Le cancer dans un organe digestif est donc parfaitement conforme au blocage émotionnel. Le pire pour Rob n'était pas la perte, mais le fait qu'elle avait commencé à avoir une relation sans lui en parler.

Nous avons tapoté pour les sensations qu'il ressentait lors de cet événement durant lequel il s'est rendu compte qu'elle avait une liaison :
- "Même si je me suis senti gelé, choqué, paralysé au moment où elle a commencé à parler de ses relations avec un autre homme..."
- "Même si j'ai senti un noeud se faire dans ma gorge quand elle parlait de sa nouvelle relation..."
- "Même si je me sens encore profondément trahi et que je lui en veux car elle sortait déjà avec quelqu'un d'autre avant de me dire qu'elle était amoureuse d'un autre homme..."
- "Même si je ressens encore de la colère quand je me souviens de cet événement que je ne peux pas digérer..."
- "Même si j'ai senti que j'ai perdu le contrôle sur ma vie et sur sa vie au moment où elle a commencé à parler de ses relations avec quelqu'un d'autre, et que je déteste perdre le contrôle..."

Evénement du passé plus ancien en correspondance

Je voulais savoir si cette trahison avait été en correspondance avec un événement plus ancien dans son passé. Quand je lui ai demandé s'il y avait eu d'autres somatisations dans sa vie passée, il m'a dit que quand son frère était né il avait 3 ans, et qu'il a fait une hépatite. Il ne se souvenait pas vraiment de ce qu'il avait ressenti quand son frère était né, mais nous avons tapoté pour cet événement, car il était en quelque sorte similaire : des personnes qu'il aimait et dont il avait besoin (en l'occurrence ses parents) avaient commencé une nouvelle relation (avec son petit frère), ce qui pour un enfant veut dire perte de contrôle, dans son imagination.

En mesurant les résultats des séquences de tapotage, nous avons réalisé que l'état de fatigue s'était amélioré, que la poitrine était plus légère. Je vérifie toujours les résultats du tapotage par deux critères, d'abord par le chiffre d'évaluation (0-10), puis en demandant au client de fermer les yeux et de ressentir la sensation dans la poitrine, l'estomac ou le ventre pour vérifier s'il sent que cette partie du corps est moins contractée, plus détendue et moins comprimée.
Puis enfin, il a avoué qu'il se sentait coupable parce que dans son entreprise, quand Ana essayait de travailler avec lui, il la tenait toujours sous son contrôle et ne la laissait pas développer son propre projet au sein de l'entreprise. Nous avons donc tapoté pour un événement au cours duquel elle s'était sentie frustrée par l'attitude de Rob qui voulait trop contrôler, et pour le fait que maintenant il se sentait coupable.

Ensuite, nous avons tapoté pour le pardon. Il s'est pardonné lui-même pour avoir contribué à la croissance des cellules cancéreuses, pour le fait qu'il avait trop besoin de la contrôler, et pour son attitude de victimisation la rendant coupable de son cancer. Il l'a pardonnée pour le fait qu'elle était humaine et qu'elle suivait ses désirs, son impulsion d'être libre.
Nous avons tapoté pour la beauté et la bonté d'être libre, exempt de noeuds dans la gorge, dans l'estomac, sans avoir besoin de contrôler et de dominer les autres, sans sentiment de victimisation, pour laisser partir le ressentiment et toute la colère qui était coincée dans son estomac.

Lorsque nous avons eu terminé, il ne se sentait plus fatigué, il n'avait plus de noeud ni d'acidité.
Je lui ai demandé de pratiquer EFT chaque jour. J'ai simplement écrit les phrases sur lesquelles nous avions travaillé et je lui ai demandé de les répéter et de tapoter pour tout ce qui était encore gênant en lui, et il l'a réellement fait. Après trois semaines environ, il m'a écrit :

"Je me sens beaucoup mieux, je fais la chimio et je pratique EFT chaque jour. Vendredi dernier, j'ai fait un test pour le système immunitaire et je suis tout simplement parfait, le docteur est surpris parce que les globules blancs et rouges sont parfaits !
"Depuis le jour où j'ai commencé à faire l'EFT, mon énergie a complètement changé, j'ai commencé à manger de nouveau (il ne mangeait presque plus rien depuis février) alors que je ne pouvais pas le faire avant, alors... tout va bien et ça va s'améliorer !"

Chaque semaine, je parle avec lui par e-mail et il va toujours de mieux en mieux, tout en faisant la chimio avec pratiquement aucun effet secondaire.

Sonia Novinsky, Brésil

*******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.