mercredi 19 mai 2010

EFT et les Constellations Familiales

Une approche qui prend en compte l'historique des événements survenus dans la famille autour d'une personne.
Gary Craig présente ainsi cet article qui en déroutera plus d'un :
"Deborah Donndelinger écrit: "J'ai mis en place une approche permettant l'utilisation de l'EFT pour résoudre des problèmes profondément enracinés dans l'histoire familiale." Vous pourriez trouver cela utile."

Traduction de la page :
http://www.emofree.com/Articles2/family-history-deb.htm

Article écrit par Deborah Donndelinger, praticienne EFT :

Bonjour Gary,
J'ai mis en place une approche permettant l'utilisation de l'EFT pour résoudre des problèmes profondément enracinés dans l'histoire familiale, que j'appelle "l'énergétique familiale". J'obtiens des résultats tout à fait intéressant pour chacun des clients avec lequel j'utilise cette approche. C'est parce que j'oblige les gens à regarder dans des domaines qui les affectent sans qu'ils en aient la moindre conscience, et qu'ensuite j'utilise EFT pour nettoyer ces zones, doucement et avec efficacité. Ainsi, cette approche ajoute une nouvelle ligne de questions pouvant démontrer sur quoi il faut faire le tapotage. Je ne recommande pas cette approche pour les gens qui sont nouveaux dans l'utilisation de l'EFT.
[COMMENTAIRE DE PIVOINE : Si vous ne connaissez pas l'EFT, je vous recommande d'abord de lire mes sélections de posts "EFT c'est quoi" et "EFT comment" dans la colonne de droite, ainsi que la page "Apprendre EFT" ci-dessus.]

Mes clients, et y compris de nombreux praticiens EFT pourtant aguerris, sont agréablement surpris de la quantité d'énergie déplacée et des grands résultats obtenus. Ils ressentent un plus grand sentiment de paix et de facilité dans leurs relations familiales, leur travail, leurs problèmes d'argent, et pour s'aimer eux-mêmes - tout ça est très bon !
J'aime cette approche parce que c'est une extension du principe fondamental de l'EFT qui consiste à s'aimer soi-même quelles que soient les circonstances (ce que nous disons dans la phrase de départ) à l'ensemble du système de la famille ancestrale. Il s'agit d'un désir humain intégré en nous : nous voulons nous sentir bien par rapport à la lignée d'où nous venons et ce que nous sommes.
Le postulat de départ, emprunté au champ des Constellations Familiales, est que dans n'importe quel endroit il y a une personne qui est exclue de l'histoire familiale et qui n'a pas été reconnue. Il y a une déperdition de l'amour disponible pour la personne. La solution est de trouver qui et quoi ont été perdus.
Nous utilisons ensuite EFT pour effacer les émotions pour toutes les personnes impliquées, en utilisant le tapotage EFT (pour soi-même) et le tapotage de substitution (surrogate tapping, pour des personnes non présentes). Ceci ouvre le chemin afin que nous puissions ressentir et retrouver l'amour qui nous soutient, ce qui est la clé pour aller de l'avant et pour débloquer en grand notre capacité de nous aimer nous-mêmes, d'aimer nos familles et le monde en général.
Nous bénéficions d'un grand soutien quand nous sommes énergétiquement reliés à notre lignée familiale. Quand nous pouvons regarder chaque accident, chaque mauvaise action, chaque chose horrible qui s'est passée et voir l'amour qui est derrière cette histoire, nous entrons dans un espace de pardon et de liberté. Cela nécessite, de la part du praticien, une capacité très réelle et profonde d'absence de jugement pour voir les personnes sous l'angle de l'amour, indépendamment de leurs actions. Cela nécessite le courage de voir ce qu'il y a dans le système (familial), ainsi que la connaissance du fait que les émotions peuvent être effacées grâce au tapotage. Encore une fois, je ne recommande pas cette approche pour des gens qui débutent avec EFT.

Quand utiliser l'énergétique familiale avec EFT
L'approche que je décris ici est quelque chose que j'utilise le plus souvent avec des gens qui ont déjà fait beaucoup de tapotage. En fait, il n'y a peut-être pas de symptôme évident ou de problème de surface, mais après avoir fait ce travail, la personne se sent encore mieux qu'avant. Cela peut aussi être utilisé lorsqu'il y a des problèmes spécifiques en cours de traitement. Je l'utilise après que nous ayons tapoté sur les problèmes spécifiques. Impérativement, je ne l'utilise pas comme première exposition du client à la méthode de tapotage EFT. La personne a d'abord besoin de développer sa confiance dans l'efficacité de l'EFT. Ma préférence est de faire cet exercice avec chaque client; tant que des matériaux riches se présentent.

Comment l'utiliser
La première chose avec laquelle commencer, c'est la connexion du client avec ses parents. Je demande au client de s'imaginer en face de sa mère et de son père et de me dire ce qu'il remarque. Je n'ai jamais rencontré un seul client qui n'ait eu une intensité émotionnelle en faisant cet exercice pour la première fois. En fait, si je soupçonne qu'il puisse y avoir une réaction très forte, j'utilise une version de la "technique du Traumatismes Sans Larmes (voir mes posts "EFT Dossiers pour pros") et je demande au client d'imaginer qu'il imagine ses parents en face de lui.
J'utilise une combinaison du langage de mon client et du mien pour introduire un certain recadrage. Voici un exemple fondé sur un ensemble d'expériences que j'ai eues avec plusieurs clients.
Moi : Imaginez que vos parents sont devant vous, vous faisant face. À quelle distance sont-ils pour vous?
La cliente : Mon père est juste devant moi et ma mère est un peu plus loin sur le côté, dans le coin. Elle se détourne.
Moi : Comment vous sentez-vous en voyant votre père ici et votre mère plus loin ?
La cliente : J'ai peur. C'est comme s'il allait me faire du mal et que ma mère ne va pas m'aider.

Selon le degré d'intensité que la cliente ressent, nous pouvons commencer à tapoter immédiatement, ou bien je peux demander plus d'informations sur la façon dont la cliente ressent l'intensité dans son corps. Je lui demande son niveau d'intensité pour que nous puissions suivre les progrès.
- "Même si j'ai peur parce que mon père va me faire du mal et que ma mère n'est pas disponible pour m'aider..."
- "Même si j'ai cette peur au ventre, j'aime et j'accepte ma peur néanmoins..."

Comment introduire le recadrage
- "Même si la colère de mon père n'était pas à mon sujet, mais que c'est moi qui étais là pour la ressentir, je m'aime et je m'accepte, et je me pardonne de toute façon."
Extrémité interne du sourcil : "Cette colère"
Coin de l'oeil : "Ce n'est pas pour moi"
Sous l'oeil : "J'ai été la cible"
Sous le nez : "Cette peur"
Menton : "Ce n'était pas pour moi."
Clavicule : "J'ai été la cible."
Sous le bras : "Je regarde cette peur et cette colère maintenant et tout va bien."

Une fois que le niveau d'intensité est descendu à 3 ou moins sur l'échelle de 0 à 10, nous avançons. L'étape suivante consiste à s'interroger sur la perte sous-jacente qui est à l'origine de la déconnexion par rapport à la famille. Puisque cette perte est souvent cachée, nous avons besoin de savoir ce qu'il faut chercher. Il est important pour le praticien de garder en tête l'image de chaque génération de parents se reliant à leurs enfants, avec le courant d'amour qui coule de génération en génération. C'est l'image de la solution. Notre travail consiste à découvrir pourquoi l'amour a cessé de couler librement et à SAVOIR que la connexion peut être rétablie grâce à ce travail.
Il y a des questions-clés qu'il faut poser à ce stade. Je suis à la recherche d'enfants disparus, de fausses couches, d'amours perdues, de morts précoces, de crimes, de pertes dues à la guerre, de la perte d'une patrie, de tout endroit où une connexion a été perdue et où cette perte n'a pas été correctement reconnue.

Dans le cas présent, sachant qu'il y a une bonne raison pour que la mère se détourne et que nous devons trouver une façon de renouer le lien entre la mère et la cliente, je pose des questions sur l'histoire de la mère. S'il vous plaît, notez que je ne demande rien sur le père. Nous sommes à la recherche de l'endroit où l'énergie est pompée ou bien a disparu du système familial. La mère est la personne qui n'est pas disponible, ce n'est pas le père.
La cliente me dit qu'avant elle, sa mère a perdu un enfant au cours de l'accouchement. Selon le degré d'intensité de la cliente, nous pouvons tapoter immédiatement ou bien je peux lui demander d'imaginer simplement qu'elle regarde sa mère pleurer l'enfant qui n'a pas pu naître. Ensemble, nous tapotons pour la mère et pour l'enfant mort-né.

Tapotage pour la mère :
- "Même si j'ai perdu mon bébé, et que je ne peux pas soutenir cette émotion, je suis ouverte à l'idée de m'aimer moi-même de toute façon."
- "Même si je me sens indigne d'être aimée parce que j'ai perdu mon bébé, je suis ouverte à l'idée que je suis toujours la mère de ce bébé."
- "Même si ce bébé me manque terriblement et que je ne le savais pas, je prends conscience que j'ai un autre enfant qui a besoin de mon amour."
Extrémité interne du sourcil : "Cette perte insupportable"
Coin de l'oeil : "Je veux mon bébé"
Sous l'oeil : "Ils ne m'ont même pas permis de le tenir dans mes bras."
Sous le nez : "Ce chagrin"
Menton : "Je veux mon bébé"
Clavicule : "Cette perte"
Sous le bras : "Maintenant je suis prête à voir mon bébé."

Il est temps maintenant d'introduire la notion que le bébé et la mère sont toujours reliés par l'amour et que la mère est disponible pour son enfant vivant.
Extrémité interne du sourcil : "Je vois ce bébé, cette petite fille aura toujours une place dans mon coeur."
Coin de l'oeil : "Je vois ce bébé, cette petite fille est à moi, elle est à nous, elle aura toujours une place dans nos coeurs."
Sous l'oeil : "Je vois ce bébé, cette petite fille est à nous. Elle était le premier enfant."
Sous le nez : "Et nous avons eu un autre bébé."
Menton : "Je suis la mère de deux enfants."
Clavicule : "Je peux voir mes deux enfants maintenant."
Sous le bras : "Je peux ressentir l'amour pour mes deux enfants."

Je demande à la cliente de vérifier à nouveau comment elle se sent en imaginant qu'elle regarde sa mère et sa petite soeur. A ce moment, la cliente se rebranche sur son propre sentiment de perte d'une petite soeur et nous tapotons sur cela.
Après quelques séquences de tapotage, lorsque la cliente se sent en paix, nous revenons à l'exercice du début quand la cliente s'imagine en face de ses parents. Dans le cas présent, la cliente se sent complète. Elle se sent reliée à ses deux parents. Quand elle vérifie avec moi plus tard dans la semaine, elle me raconte combien elle se sent reliée à ses propres enfants maintenant et combien les choses lui semblent plus faciles globalement. Lors d'une réunion de famille, plus tard dans le mois, elle est étonnée de voir qu'elle se connecte mieux avec sa famille élargie et qu'elle n'a plus l'impression de ne pas en faire partie.
Il existe de nombreux niveaux pour cette approche : la connexion aux grands parents et aux arrière-grands-parents, le lien avec notre patrie, le lien avec nos propres enfants, et la connexion avec notre conjoint. Certains clients ont besoin d'explorer les nombreuses facettes de leur histoire familiale, d'autres ont simplement besoin de faire cet exercice de connexion que je viens de décrire. Peu importe comment cela peut être fait, mais imaginez que toutes les personnes qui ont appris à utiliser l'EFT soient en mesure de se sentir reliées à leur lignée familiale, soutenues et aimées par leurs antécédents. Est-ce que cela ne serait pas un grand élan d'amour qui serait disponible pour le monde ? C'est mon rêve.
En vous serrant dans mes bras, et avec tous mes remerciements pour ce que vous faites.

Deborah Donndelinger, EFTCert-I

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.