mardi 30 mars 2010

EFT pour les TOC

Comment trouver le noeud du problème qui commande un "rituel" obsessionnel compulsif ou "TOC"
Gary Craig présente ainsi cette étude de cas :
"Bonjour à tous,
"Le traitement conventionnel pour les troubles obsessionnels compulsifs (ou "TOC") implique généralement l'usage de drogues et/ou d'interminables heures de séances de psychothérapie. Avec EFT, cependant, nous recherchons les problèmes émotionnels non résolus qui animent les comportements non désirés et, une fois que ces problèmes de base ont disparu, les comportements ne reviennent pas. Dans cet article, notez comment Figen Genco continue à rechercher un problème fondamental important sous-jacent au TOC et finalement le trouve. D'autres séances peuvent être nécessaire pour localiser d'autres problèmes essentiels, mais la façon dont celui-ci a été découvert en vaut la chandelle. Bien à vous, Gary"
Traduction de la page :
**http://www.emofree.com/Addictions/obsessive-compulsive-disorder-ocd-figen.htm**

Par Figen Genco, BA :
Jane m'a téléphoné pour un rendez-vous d'EFT. Elle m'a dit qu'elle avait un TOC (trouble obsessionnel compulsif) et elle m'a expliqué que son médecin de famille lui avait recommandé de trouver un praticien EFT pour ses problèmes. J'ai été agréablement surprise d'apprendre que l'EFT lui avait été conseillé par un médecin.
Quand je suis allée la voir, Jane a commencé par me dire qu'elle avait une liaison et qu'il y avait aussi ces 3 ou 4 kilos supplémentaires qu'elle désirait perdre. Elle a ajouté qu'elle avait l'air vraiment trop grosse et qu'en raison de ces 3-4 kilos supplémentaires elle ne pouvait pas laisser ses enfants s'approcher d'elle. C'était là son comportement de TOC actuel - une focalisation compulsive sur son poids non désiré. Elle était presque en larmes en prononçant le mot "grosse" et on pouvait voir le dégoût dans ses yeux. (Elle mesure 1m97 et pèse 62 kilos).
J'ai commencé par lui demander quand ce comportement obsessionnel compulsif avait commencé. Elle m'a dit que lorsqu'elle avait environ 7 ans, chaque fois que quelque chose de bien s'était passé, elle allait à la salle de bain et allumait et fermait les lumières plusieurs fois pour empêcher que quelque chose de mauvais se produise.
Je lui ai demandé si elle savait pourquoi elle faisait ça, mais elle ne pouvait pas se souvenir. Nous avons donc fait le tapotage pour :
- "Même si je ne me souviens pas pourquoi j'ai commencé à faire mes rituels avec les lumières, quand j'avais environ 7 ans, chaque fois que quelque chose de bien s'était passé, je m'accepte profondément et complètement."
A ce stade, je lui ai demandé si la phrase est vraie pour elle, et elle a dit qu'elle avait des difficultés avec la partie "je m'accepte". Nous avons donc changé cette partie de la phrase en :
- "... Je suis ouverte à la possibilité de m'accepter ..."
C'est à bon escient que je ne demande pas à mes clients, avant de leur faire dire la phrase, s'ils peuvent s'accepter, parce que je ne veux pas commencer par leur demander s'ils se sentent bien vis-à-vis d'eux-mêmes. Mais s'il existe une difficulté liée à l'acceptation de soi-même, cela "sort" de toute façon.
Après la première séquence de tapotage avec cette phrase de départ, elle a commencé à me parler de sa liaison. Je lui ai demandé si son mari savait et elle a dit "oui". Alors je lui ai demandé s'il lui pardonnait, et elle a dit "oui". J'ai perçu de la colère et du ressentiment dans sa voix, alors je l'ai noté sur mon bloc-notes. Je lui ai demandé si elle s'était pardonnée elle-même. Elle a dit "non" alors nous y avons travaillé avec la phrase de départ :
- "Même si je ne me suis pas pardonnée pour cette liaison, je suis ouverte à la possibilité de m'accepter moi-même profondément et complètement. Je vais envisager de m'aimer et de me pardonner pour cette liaison. Je vais envisager d'aimer et de pardonner toute personne qui pourrait avoir causé le fait que j'aie cette liaison."
Nous avons travaillé sur différents aspects de cette liaison concernant le mari, l'amant et elle-même, de la manière ci-dessus. Tout en tapotant pour les émotions liées au mari, nous avons découvert un aspect concernant sa mère. Elle m'a dit que sa mère était une femme qui n'était jamais contente, jamais satisfaite de sa vie. Elle avait toujours poussé le père de Jane à trouver davantage d'argent, de meilleurs emplois et des maisons plus grandes. Et Jane avait toujours senti rien n'était assez bon pour sa mère. Elle a alors réalisé qu'elle avait fait de même avec son propre mari. Nous avons donc fait le tapotage EFT sur plusieurs choses liées à ce thème.
Elle s'est également rendu compte qu'elle ne se sentait pas assez bien pour son mari, lequel est un homme très autonome et affectueux. Alors elle avait trouvé cet amant qui avait besoin qu'elle le prenne en charge, et qui lui répétait toujours qu'elle était trop grosse et qu'il allait la quitter. J'ai noté cela comme une auto-punition.
Après plusieurs séquences de tapotage avec des "phrases de départ" différentes, elle a répété le nom de son amant, et soudain, elle a eu une expression perplexe. Elle m'a dit qu'elle n'arrivait plus à visualiser son visage, qu'elle voyait seulement les lettres de son nom, mais comme à travers la brume. Alors, je lui ai dit de mettre un cadre autour des lettres (technique PNL) et de commencer à s'éloigner de ce cadre jusqu'à ce qu'il disparaisse - tout en faisant jouer une joyeuse musique d'adieu en fond sonore. Ensuite, je lui ai dit de fermer les yeux, de remercier cet homme et de lui dire "au revoir, et bonne chance!"
Nous avons bu un peu d'eau, puis elle a commencé à me dire que lors du précédent Noël elle avait été tellement heureuse avec sa famille - les parents vivent à proximité - qu'elle voulait que cela dure éternellement, mais ... Au milieu de sa phrase, elle a commencé à se souvenir! Tandis que je posais les questions appropriées et que je la guidais, elle a fait le tapotage sur elle-même et elle s'est souvenue de son histoire!
Quand elle avait 7 ans, ils vivaient dans une maison qu'elle adorait. Ils avaient eu un Noël magnifique et puis elle était vraiment tombée malade. Ils avaient dû l'emmener à l'hôpital. Elle était restée à l'hôpital pendant 3 mois. Après cela, ils avaient dû déménager de la maison qu'elle et toute sa famille aimaient tellement.
Elle s'était ainsi créée cette association d'un événement heureux suivi de quelque chose de mauvais qui lui arrive en causant à tout le monde la perte de quelque chose qu'ils aiment. C'était donc a ce moment qu'elle avait commencé son rituel avec les lumières pour empêcher que ces sortes d'événements surviennent... ainsi que la peur, la culpabilité, le sentiment d'être indigne, l'auto-punition et l'angoisse.
Nous avons fait et refait le tapotage EFT. Nous avons fait rayonner l'amour vers le mari, vers sa mère et vers la petite Jane de 7 ans. Nous étions presque arrivées à la fin de ma séance de deux heures avec elle, et pas une seule fois je n'avais abordé la question de son poids. Il était grand temps! Je lui ai dit de répéter cette phrase: "Je suis trop grosse." Elle l'a dit très catégoriquement et a ajouté: "Oh, je peux toujours faire de l'exercice et me débarrasser de ces quelques kilos. J'ai hâte que mes enfants rentrent à la maison, je ne peux pas attendre pour les embrasser. Je ne peux pas croire que j'aie perdu tout ce temps !"
Nous avons donc fait le tapotage pour :
- "Même si j'ai perdu tout ce temps ..."

Figen Genco, BA.
EFT Emotional Freedom Techniques
***
Je crois que j'ai oublié dans le cours de ce blog de signaler qu'il est important de boire de l'eau tout au long d'une séance d'EFT, afin d'éviter la déshydratation qui peut survenir, et de permettre une meilleure circulation des fluides, et de l'énergie, dans le corps. Ne manquez pas d'avoir un verre d'eau près de vous lorsque vous commencez.
***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.