vendredi 26 février 2010

EFT Que faire quand ça ne marche pas .....?

Réponse de Gary Craig à une FAQ de son site : "J'ai tapoté, tapoté... mais ça ne marche pas ! Qu'est-ce qui se passe pour moi ?"

Traduction de la page en anglais :
**http://www.emofree.com/FAQ/whenit.htm**

Gary Craig écrit :

Quand le progrès avec la méthode EFT semble s'être arrêté - ou bien qu'il semble que "ça ne marche pas" - EFT n'est habituellement PAS le problème. La cause de l'absence de progrès, le plus souvent, est due à l'inexpérience de l'utilisateur.
Pourquoi est-ce que je dis cela? C'est parce que ceux qui ont la maîtrise de l'EFT ne manquent pas souvent leur cible. Non seulement ils obtiennent un bon nombre de "succès instantanés" mais, en comparant avec les techniques conventionnelles, ils obtiennent des progrès impressionnants pour à peu près n'importe quel problème ayant une cause émotionnelle - y compris de nombreux maux physiques. Dans les cas où les praticiens expérimentés restent perplexes, cependant, ils n'accusent pas EFT de "ne pas fonctionner".
Les praticiens expérimentés se posent plutôt ce genre de questions :
- "Qu'est-ce qu'il y a en trop ici ?"
- "Qu'est-ce que je n'ai pas encore vu ?"
- "Quelle est le problème central que j'ai été incapable de trouver ?"

Je ne dis pas ici que l'EFT soit une panacée pour tout. Il ne va pas peindre vos ongles, et il ne va pas vous permettre de boire de l'essence sans dommages. Mais à peu près tout problème ayant une cause émotionnelle -y compris de nombreux maux physiques - est un bon candidat le travail avec EFT. Les résultats sont souvent admirables, même entre les mains d'un débutant. Mais cela ne signifie pas que nous avons ici la perfection. Nous sommes encore dans la phase d'apprentissage de cette méthode et nous devons rendre grâce pour les "cas difficiles" qui nous incitent à parfaire nos compétences.

Ceux qui veulent arriver à la maîtrise de l'EFT seront intéressés par les raisons suivantes pour lesquelles il semble parfois que "ça ne marche pas" :
- La méthode EFT n'a pas été étudiée à fond.
- Le problème a été pris d'une manière trop globale.
- La "phrase de départ" n'a pas été appliquée suffisamment.
- Le client est passé d'un aspect à l'autre.
- Il y a un problème de fond qui interfère avec le problème traité
- Parfois, tout ce qui manque c'est un peu d'humanité
- Une procédure spéciale est nécessaire (par exemple, la respiration claviculaire) ou bien il faut utiliser des points d'acupressure supplémentaires
- Bien que ce ne soit pas fréquent, il peut y avoir une "toxine énergétique" dans l'environnement qui contrecarre le processus.

1 - La méthode EFT n'a pas été étudiée à fond

Je sais qu'il est tentant de sauter l'étape de toutes ces bandes vidéo et cassettes audio pour vous occupez de vos "sujets" personnels (surtout si vous ne parlez pas l'anglais).
Beaucoup de gens s'en tiennent aux instructions des premières pages du manuel et ne cherchent pas à en apprendre plus. Dans ce cas, ils n'auront pas compris l'importance de certains sujets tels que les aspects, l'inversion psychologique, l'importance de la précision, le fait d'insister, etc. et ne sauront pas comment les exploiter.
Vous pouvez apprendre la recette de base à la lecture du manuel et ensuite regarder la première cassette de la série des DVD en anglais.
A partir de là, beaucoup de gens commencent à appliquer l'EFT sur eux-mêmes et sur leur famille, puis sur leurs clients et amis - souvent avec de superbes résultats (y compris des "succès instantanés"). Toutefois, sans une étude plus approfondie, les praticiens EFT resteront perplexes devant certains cas en disant : "Ça ne marche pas".

Il est peut-être nécessaire de travailler l'Inversion Psychologique avec plus d'insistance. Peut-être que le client a effectivement fait des progrès, mais s'est déplacé d'un aspect à l'autre sans que vous le remarquiez. Peut-être que le problème central sous-jacent n'a pas encore été découvert. Peut-être que le problème q été approché d'une manière trop générale. Peut-être... Ces sujets, ainsi que bon nombre des autres rubriques de cette section de questions et réponses, sont abordés dans le cours EFT [première série de DVD en anglais. Il est possible également d'étudier ces notions dans les stages de formation EFT qui sont donnés partout dans les pays francophones. Renseignez-vous auprès des sites dont je donne l'adresse dans la colonne de droite. NDT].

Le cours EFT n'enseigne pas seulement la recette de base dans les moindres détails mais il montre également l'application de "l'art de délivrer" sur plus de 80 personnes lors de séances en direct. Vous voyez et entendez comment les gens réagissent. On vous apprend comment atteindre le problème fondamentale sous-jacent et comment traiter les aspects, l'inversion psychologique, etc. Et ce sont des vidéos que vous pouvez repasser plusieurs fois pour observer comment le tapotage est fait.
Entre les mains d'un expert, EFT peut transformer la vie d'une personne et l'aider à en faire un chef-d'oeuvre.
[MON COMMENTAIRE : Si vous êtes réellement intéressé par l'EFT, n'hésitez pas à utiliser tout ce que vous pourrez rencontrer comme occasion de formation dans ce domaine. Même faire deux fois le même stage avec deux praticiens différents n'est pas un gaspillage de temps, ils ont chacun leur manière unique d'obtenir des résultats probants.]

2 - Le problème a été pris d'une manière trop globale.

Le cours EFT souligne l'importance d'être précis chaque fois qu'on le peut. Certaines personnes font le tapotage pour "cette anxiété généralisée" (un problème trop général) et se demandent pourquoi leurs résultats sont temporaires ou inexistants. La raison en est que les éléments globaux tels que l'anxiété généralisée, les problèmes d'image de soi, la colère persistante, la maltraitance dans l'enfance, etc, sont composés de nombreux événements passés spécifiques. La somme totale de tous ces éléments spécifiques de peur, rejet, traumatismes, culpabilité, etc, se transforme en de vastes problèmes généraux tels que l'anxiété globale et les problèmes d'image de soi. Aborder le problème aussi globalement est une erreur assez commune faite par les nouveaux praticiens.


Pour illustrer ceci, voici une lettre que je viens de recevoir :
"... Je n'arrive pas à traiter avec succès mon propre trouble d'angoisse généralisée. J'ai utilisé EFT tout en me concentrant sur "mon problème d'angoisse", ou sur ma boulimie, ou sur la paralysie mentale généralisée qui s'ensuit parfois, et je me sens un peu mieux après avoir fait ça, mais il n'y a pas d'effet durable."

En général, il faut briser un problème général en ses différentes parties spécifiques afin de neutraliser chacune d'elle de façon indépendante. Ceci est clairement illustré dans le DVD "6 Jours au Centre des Vétérans", une vidéo dans laquelle notre Cours EFT est appliqué à des anciens combattants du Vietnam. Rich, le premier de ces vétérans, avait "plus de 100 souvenirs de guerre qui lui causaient une intensité émotionnelle au niveau 10." Ces souvenirs contribuaient à maintenir son problème général plus connu sous le nom de "stress post-traumatique" (SSPT). Nous avons utilisé EFT sur deux ou trois événements spécifiques tout en tournant la vidéo, et Rich a travaillé par lui-même sur 3 ou 4 autres événements spécifiques. Le résultat a été que ces 100 souvenirs se sont amenuisés dans leur ensemble et ont cessé de le déranger.

Vous pouvez néanmoins faire le tapotage pour un problème global, bien sûr, et faire des progrès. Cependant, habituellement ces progrès semblent très lent tant que le processus ne fait que diminuer les différents aspects du problème plus vaste. Un avantage de travailler sur des événements spécifiques est que nous apporter de l'aide assez rapidement, permettant ainsi au client de reconnaître immédiatement le résultat. Un autre avantage est que, après qu'on ait abattu quelques-uns des arbres de sa forêt négative, toute la forêt a tendance à s'abaisser. C'est comme si chaque arbre spécifique avait des éléments en commun avec tous les autres arbres. Un effet de généralisation tend à se produire et tout le problème se désactive. J'ai vu cela se produire de nombreuses fois.

3 - La "phrase de départ" n'a pas été appliquée suffisamment.

La "phrase de départ" est une procédure qui fait partie de la Recette de Base et qui est destinée à corriger l'Inversion Psychologique (IP). Quand l'IP est présente, elle bloque le processus entier. Donc, si vous n'arrivez nulle part, il faut "commencer par le haut" et travailler avec la "phrase de départ" de manière plus approfondie.
Ce que je veux dire par là, c'est de tapoter plus fort le point Karaté ou de masser plus vigoureusement le point douloureux de la lymphe tout en répétant l'affirmation négative/positive d'une voix plus forte - on peut même crier. J'ai souvent été bloqué, et en faisant en sorte que le client emploie plus de vigueur pour le tapotage tout en criant la phrase avec emphase, nous avons pu briser l'obstacle de l'IP et progresser vers un résultat normal. Ceci est démontré dans une vidéo (Richard) de la série de DVD "Steps towards Becoming the Ultimate Therapist". Richard n'obtenait que peu de résultats sur un problème d'estomac noué dont il souffrait depuis des années. Richard m'a écrit par la suite qu'à la suite de cette mémorable séance emphatique, le problème a disparu et n'est revenu que dans des moments de stress émotionnel inhabituel.

Aussi, permettez-moi d'adresser mes remerciements au Dr Fred Gallo pour l'introduction de ce qu'il appelle les Critères reliés à l'Inversion Psychologique. Selon son expérience, les gens qui sont coincés dans une inversion psychologique peuvent trouver utile de cibler la phrase de départ de façon plus précise. Des exemples pourraient être :
- "Même si je mérite pas de dépasser ce problème de _________"
- "Même si je sens que je ne serais pas en sécurité si je dépassais ce problème de _________"
J'ai utilisé ces formulations avec grand succès et je vous les recommande comme un outil utile.

Une autre façon d'aborder l'inversion psychologique, c'est de la traiter comme la preuve d'un bénéfice secondaire majeur ou d'un risque de perte - c'est-à-dire qu'un problème beaucoup plus important se dissimule sous le problème qui est présenté. C'est la supposition je fais lorsque je n'obtiens pas de progrès. Je commence à chercher le problème central sous-jacent.
Une fois que je l'ai trouvé, l'inversion semble s'estomper et le clients dit qu'il se sent mieux. Nous en sommes au début de l'apprentissage ici et je ne suis pas sûr que cette théorie soit correcte. Elle fonctionne bien dans la pratique, cependant.

4 - Le client est passé d'un aspect à l'autre.

Souvent, le client fait des progrès satisfaisants, mais ne le mentionne pas parce qu'il passe sans cesse à de nouveaux aspects du problème. Les aspects de départ ont effectivement été soulagés, mais d'autres aspects sont toujours source d'angoisse. Le client n'est pas en faute, car il est souvent incapable de distinguer entre le soulagement déjà obtenu et le stress qui reste. Cela arrive fréquemment et trompe à la fois le client et le praticien EFT, qui ont tendance à penser "Ça ne marche pas".
Voici un exemple. Supposons qu'un client présente encore des symptômes de traumatisme à cause d'un accident de voiture qui s'est produit il y a 20 ans. Lorsqu'on lui a demandé ce qui le gêne dans le souvenir de l'accident, le client dit: "Les phares! Les phares! Je peux encore les voir venir sur moi." L'EFT est ensuite appliqué à l'émotion des phares et lorsqu'on demande au client si l'accident le dérange encore, le client dit "Oui."

A moins qu'on n'étudie davantage le cas, il semblerait que le client ne fasse aucun progrès et que l'EFT "ne marche pas". En revanche, si on emande au client "Est-ce que les phares vous dérangent toujours ?", la réponse typique sera quelque chose comme : "Non, mais je peux encore entendre les cris dans la voiture". Comprenez-vous que c'est un autre aspect? Certainement. Maintenant, le problème est lié aux cris dans la voiture. Une fois que cet aspect est soulagé, vous pouvez en rencontrer d'autres tels que la culpabilité d'avoir toulé trop vite, la colère vis-à-vis de l'autre conducteur, etc

De nombreux problèmes émotionnels n'ont qu'un aspect unique et il suffit d'une ou deux séquences d'EFT pour les soulager. Ils donnent lieu à des "succès instantanés". D'autres, bien sûr, ont beaucoup d'aspects et demandent plus de soin.
Comment découvrir ces aspects ? Le processus est habituellement simple. Il suffit de demander au patient de décrire le problème après chaque séquence d'EFT et de constater comment son langage change. Il peut commencer, par exemple, à parler du problème en termes de peur et, après une séquence d'EFT, il va en discuter en termes de culpabilité. De même, les événements sur lesquels il se concentre peuvent changer (par exemple, en passant des phares aux cris). En outre, les sensations physiques du corps peuvent changer, en passant peut-être d'une "sensation d'oppression dans l'estomac " à un "resserrement dans la gorge".

On peut me signaler ici que cette manière de passer d'un aspect à l'autre, tout en pouvant démontrer que l'EFT "ne marche pas", donne en fait une preuve éclatante du contraire. La raison pour laquelle le client passe d'un aspect à l'autre est que le problème posé par l'aspect original a été résolu. Les phares sont plus un problème (succès EFT) alors maintenant le client se concentre sur les cris (le prochain aspect en ligne de mire).

5 - Il y a un problème de fond qui interfère avec le problème traité

Ce sujet est étudié dans la section sur la "phrase de départ", mais on va le développer plus avant ici. Quand un problème de base important est "caché" derrière une question moins importante, l'ensemble du processus semble s'essouffler. C'est parce que la vraie question n'est pas abordée. Trouver le problème principal sous-jacent est ce pour quoi les psychothérapeutes sont formés, bien sûr. C'est la pièce maîtresse de l'art thérapeutique.
Avec EFT, une façon de trouver le problème essentiel est d'écouter comment le client décrit son problème. L'oreille avertie peut capter les indices menant au "problème de fond". Une autre manière consiste à développer sa capacité d'intuition pour deviner juste sur la véritable question. (voir les DVD "Steps for Becoming the Ultimate Therapist").

Avant que je commence à se développer (et à faire confiance à) mes capacités d'intuition, je posais simplement des questions comme celle-ci "S'il y avait un problème émotionnel plus important ici, qu'est-ce que ça pourrait être?" Je sais que cette question peut sembler élémentaire, mais je l'ai utilisée avec grand succès. Je posais la question et, souvent, le client disait : "Je ne sais pas". Alors je le guidais doucement à me donner une réponse. Je lui demandais de deviner simplement, ou bien j'utilisais ma question préférée de PNL en disant : "Si vous le saviez, ce serait quoi?" Il finissait par donner une réponse et c'était presque toujours quelque chose qui nous emmenait dans une direction utile.

6 - Parfois, tout ce qui manque c'est un peu d'humanité

Il ya quelque chose de spécial, dans le "lien" entre deux personnes, qui permet parfois au processus de fonctionner plus efficacement. Je sais que c'est un élément impalpable qui ne se prête pas bien à un examen scientifique. Néanmoins, j'ai eu beaucoup de preuves anecdotiques allant dans ce sens. Parfois, je trouve que le processus ne semble pas marcher AVANT QUE le praticien ne tapote physiquement les points d'acupressure du client. A ce moment, presque par magie, le problème disparaît. C'est assez rare mais cela arrive.

7 - Une procédure spéciale est nécessaire (par exemple, la respiration claviculaire) ou bien il faut utiliser des points d'acupressure supplémentaires

Un raccourci à la recette de base a été introduite dans le cours EFT, c'est la "méthode courte" (1) qui n'utilise que la moitié des points de la Recette de Base (2) et qui suggère que les 9 actions du Point-Gamme et la respiration claviculaire peuvent être "mis de côté" jusqu'à ce qu'ils soient vraiment nécessaires. Donc, si vous ne progressez pas, souvenez-vous que vous pouvez réintégrer ces procédures et travailler sur la série complète des points. C'est rarement nécessaire néanmoins. Je préfère envisager les autres raisons ci-dessus.

8 - Bien que ce ne soit pas fréquent, il peut y avoir une "toxine énergétique" dans l'environnement qui contrecarre le processus.

J'ai eu clairement la preuve de la réalité de ce phénomène, surtout dans les cas de dépression et avec des enfants hyperactifs (utilisateurs du Ritalin). En fait, il me semble que, souvent, ces problèmes soient causées par un aliment inapproprié ou une substance chimique, et que la seule chose nécessaire pour obtenir le soulagement soit la suppression de cet élément de l'environnement de la personne. Une fois cela fait, il se peut que le tapotage ne soit même plus nécessaire.
En général, je trouve que l'interférence des "toxines énergétiques" est beaucoup moins répandue en comparaison avec ceux qui pratique la méthode du Dr Callahan. Pour moi, la persistance dans la recherche du problème fondamental sous-jacent (ce qui bout sous la surface) est plus susceptible d'être efficace que la recherche d'une toxine énergétique.

Les toxines énergétiques (si elles sont vraiment le problème) peuvent être découvertes par le test musculaire. Cependant, pour faire ce travail à fond, on devrait tester minutieusement une liste imposante de choses que les gens mangent, boivent, respirent, portent ou avec lesquelles ils peuvent avoir été en contact.
Une autre façon de s'y prendre est de demander au client de ne manger que les nourritures de culture biologique qui suivent, pendant une semaine : fruits, légumes (sauf le maïs), riz, noix, graines et eau filtrée. RIEN D'AUTRE!. Pas de sucre, ni de pain, pâtes alimentaires, pas de café, thé, glaces, sauces pour salades, pas de tabac ni d'alcool, etc Cela permet au système de "nettoyer la maison", car les éléments inclus dans le régime ci-dessus sont rarement toxiques.
Dans la grande majorité des cas, si les toxines sont en effet un problème, vous pourrez avancer beaucoup plus facilement avec le tapotage après que le client ait suivi ce régime pendant plusieurs jours, voire une semaine. Si cela ne fonctionne pas, passez à l'élimination des parfums, déodorants, résidus de savon et autres éléments qui sont dans son environnement.

Gary Craig

******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.