mercredi 16 décembre 2009

EFT et la résistance au changement

Une procédure pour vaincre la résistance au changement et au processus de guérison

Souvent on se demande comment traiter les fameux "bénéfices secondaires" de la maladie qui nous retiennent dans nos vieilles ornières et peuvent même nous empêcher de continuer à utiliser EFT pour nous-mêmes tous les jours.
Le psychothérapeute Gene Monterastelli nous montre ici une technique qu'il emploie avec ses clients et qu'on peut utiliser aussi sur soi-même.

Gary Craig écrit:
"Gene Monterastelli explore ici les manières dont notre subconscient nous piège et retarde notre processus de guérisons parce que l'on pense inconsciemment : "Si je change, qu'est-ce qui va se passer? Quels problèmes nouveaux vont s'ajouter à ma vie?" Voici une manière géniale de faire apparaître toutes les pénalisations qui pourraient survenir si on résoud le problème."

Par Gene Monterastelli :
"J'ai toujours ressenti que l'une des raisons qui font que les humains sont différents des animaux est notre étonnante capacité d'avoir deux pensées complètement contradictoires en même temps dans la tête, et de penser honnêtement qu'elles sont toutes les deux vraies. Je le vois très souvent chez mes clilents (et parfois en moi-même) lorsqu'ils veulent guérir une partie de leur vie, mais en même temps pensent qu'il va y avoir une pénalisation pour cette guérison. Voici quelques raisons récemment découvertes à cela :
- "Si je dépasse cette peur de parler en public on va me demander de parler plus souvent."
- "Si je m'améliore, d'autres vont prendre pour eux tout le bénéfice de mon progrès".
- "... les autres vont être jaloux de mon progrès".
- "Même si je fais des progrès je vais retomber à nouveau et ce genre d'échec sera dévastateur."
- "Les gens ne me prêtent attention que pour m'aider à gérer mon problème. Si je n'ai plus de problème, plus personne ne fera attention à moi."
- "Si je dépasse ma peine de coeur pour cet homme je vais devoir faire face au fait qu'il n'y a plus personne pour moi au monde."

Quand il y a ce genre de croyance, c'est très difficile pour la personne de guérir parce qu'une partie d'elle-même pense que la guérison n'est pas une bonne chose. Dans ces cas-là, il est très intéressant de commencer par travailler sur la résistance à la guérison avant d'entamer le travail sur le véritable problème principal.
Pour gérer une situation d'hésitation à guérir, il y a deux étapes que je mets en place normalement avec le client avant d'attaquer le problème principal.

Première étape

La première étape, c'est de rechercher toutes les résistances au changement qu'il peut y avoir. J'ai trouvé que c'est une bonne chose de faire cela avant toute séance avec la méthode EFT.
- "Même s'il y a une partie de moi qui veut guérir... Mais qu'il y a aussi une partie de moi qui résiste au processus de guérison... Cette partie de moi a peur de guérir parce qu'elle pense qu'il va y avoir un prix à payer, un inconvénient quelconque..."
- "Même si je n'aime pas vraiment la situation dans laquelle je suis maintenant, je sais comment gérer ce qui se passe en ce moment..."
- "Même s'il est possible que le changement puisse me rendre différent, et que je puisse ne plus savoir comment gérer la nouvelle situation..."
- "Je remercie toute partie de moi qui résiste au processus de guérison parce que cette partie résiste afin de me protéger... Mais je choisis de savoir que la guérison est ce qu'il y a de mieux pour moi... Quelle que soit ma résistance, et quelle que soit mon inquiétude à propos de la guérison, je m'en détache et je les laisse partir... La guérison est ce qu'il y a de mieux pour moi... Je me donne la permission de guérir."

Deuxième étape

Après avoir dégagé une résistance générale au changement, nous pouvons passer à la seconde étape, qui est de concerner directement les différentes "pénalisations" et autres "inconvénients" qu'il y a à guérir cette partie de sa vie.
L'une de mes clientes les plus récentes, "Anne", m'a dit : "Si je vais mieux, ma mère va s'approprier tout le bénéfice de ce progrès, juste comme elle avait l'habitude de le faire dans le passé."
Alors nous avons fait le tapping avec les phrases suivantes :
- "Même si je suis inquiète de voir ma mère prendre à son compte tout le bénéfice de mon progrès..."
- "Même si ma mère s'approprie toujours le bénéfice de mes progrès, je me donne quand même la permission de guérir..."
- "Même si ça n'a pas d'importance que ma mère dise que c'est grâce à elle si j'ai fait des progrès, la chose la plus importante est que je suis en train de guérir..."
- "Même si ma mère s'approprie le bénéfice de mes progrès je sais dans mon coeur que je suis à la racine de toute ma guérison et de tous mes progrès..."
- "Il est plus important pour moi de guérir maintenant que de m'inquiéter du fait que ma mère prenne mes progrès à son compte..."
- "Cela m'est égal que ma mère prenne à son compte le bénéfice de mes progrès..."
- "Même si je m'inquiète que d'autres personnes puissent penser que je ne suis pas suffisamment forte pour prendre soin de moi-même, et que c'est encore une nouvelle occasion dans laquelle j'avais besoin que ma mère me tire d'affaire..."
- "Je me donne la permission de guérir, sans m'occuper de ce que d'autres personnes vont dire et faire... Je mérite de guérir, sans m'occuper de la manière dont d'autres personnes vont agir..."

Après avoir fait cette sorte de tapotage sur les points d'acupressure, Anne a réalisé qu'il était encore possible que sa mère essaye de prendre à son compte le bénéfice de son progrès, mais que ce n'était plus quelque chose qui l'affectait. A partir du moment où cette peur a disparu, nous avons été capable de nous attaquer au problème de fond.

Méthode

Si vous savez qu'il existe dans votre vie une zone sur laquelle vous devriez travailler, mais qui vous cause de l'appréhension au point que vous n'arrivez pas à faire ce travail :
- Passez un peu de temps à faire le tapping autour de toutes les sortes de résistance au changement que vous pouvez avoir.
- Posez-vous la question : "Si je réalise ce changement, quels nouveaux problèmes est-ce que ça risque d'ajouter à ma vie ?" C'est une manière géniale d'amener à la surface tous les types de pénalités qui pourraient surgir en cas de guérison. Faites la méthode EFT sur tous ces éléments.

C'est grâce à ces deux étapes que nous pouvons passer de "l'hésitation à guérir" à "l'enthousiasme à guérir".

Gene Monterastelli

*******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.