vendredi 23 octobre 2009

EFT : utilisation en cas d'accident

En faisant l'EFT immédiatement après son accident il a sauvé sa vie


Gary Craig nous écrit:
"Dans ce grave accident, George Jelinek du Royaume Uni saignait beaucoup. Vous remarquerez dans son récit comment il a traité les problèmes émotionnels avec l'EFT, ainsi que le saignement lui-même. De façon étonnante, le sang s'est arrêté de couler et George a pu rentrer chez lui sans visite à l'hôpital. Un médecin a assisté à ce "miracle" d'EFT mais n'a pas pu accepter cette preuve manifestée devant ses yeux. S'il vous plaît, consultez un médecin pour tout problème physique." Gary

Traduction d'une page du site de Gary Craig emofree.com :
http://www.emofree.com/Pain-management/bleeding-accident.htm

Lettre de George Jelinek :

"Cher Gary,
"Je veux vous raconter ce qui m'est arrivé quand j'ai eu mon accident il y a trois semaines, et comment j'ai utilisé l'EFT pour m'aider alors que j'étais encore sous le choc. D'autres collègues étudiants de l'EFT m'ont dit que je devrais vous le raconter parce qu'ils disent que c'était un miracle, mais pour moi le vrai miracle c'est l'EFT qui a changé ma vie définitivement. La puissance de l'EFT est tout simplement extraordinaire.
"J'étais impliqué dans un accident et je me trouvais là, allongé par terre, saignant à profusion et en proie à une douleur extrême causée par ce que j'ai par la suite constaté comme étant plusieurs entailles dans mes jambes. Après avoir réalisé ce qui était arrivé et là où j'étais, couché à plat sur le dos avec des gens autour de moi (j'ai 73 ans et tout le monde pensait que j'étais "fichu"), comme j'étais juste là allongé, j'ai commencé à faire le tapping et j'étais déterminé à faire que cette fois l'EFT m'aide à m'en sortir aussi. J'ai demandé qu'on me laisse tranquille pour un moment. Je ne voulais pas d'ambulance, ni aller aux Urgences à l'hôpital local, à moins d'en avoir vraiment besoin, car l'ambiance des hôpitaux en Grande-Bretagne peut être vraiment déprimante.
"Cette situation me rendait vraiment furieux, mais j'étais concentré sur le fait de n'avoir pas à aller à l'hôpital à moins d'y être obligé. Ce sur quoi j'ai tapoté n'était pas vraiment poli mais je le dirai tel quel... J'avais besoin de laisser sortir ma fureur en tapotant sur mon point Karaté.
"- Même si je pense que ce co**ard imbécile est la cause de ces saloperies de blessures qui me font un mal de me*de, je m'accepte profondément et complètement quand même et je lui pardonne sa maladresse."

J'ai répété ça six fois. Puis j'ai tapoté sur la série des méridiens selon la méthode courte, en disant les rappels suivants :
-"ce crétin stupide" - "ce salaud d'égoïste" - "sans aucune attention aux autres" - "il n'avait pas l'intention de blesser et s'est excusé" - "je lui pardonne sa maladresse" - "ça me fait un mal de chien" - "mais je peux supporter cette douleur" - "maintenant ça va déjà mieux".

"J'ai continué de tapoter les médiriens sans m'arrêter pendant encore six séquences. J'avais l'intention que ce message pénètre profondément dans ma conscience et j'ai concentré mon attention aussi complètement que possible sur cette situation dérangeante. Les gens ne pouvaient pas comprendre ce que je faisais ni pourquoi je voulais qu'on ne me dérange pas. Je n'étais plus en colère, même si les blessures étaient encore très douloureuses, mais maintenant elles saignaient beaucoup moins. Après cela, je suis devenu beaucoup plus optimiste. Je savais que j'étais en train de gagner grâce à l'EFT. Je savais aussi que ça ne pouvait pas être une hémorragie artérielle et que c'était juste une blessure normale, car autrement le sang n'aurait pas pu s'arrêter de couler. Aussi j'a tapoté à nouveau sur le point karaté six fois en disant :
"- Même si je saigne encore, cela coule beaucoup moins et ce n'est donc pas une blessure artérielle, donc mon saignement doit s'arrêter maintenant, mes blessures doivent coaguler et fermer immédiatement et mon corps doit commencer le processus de guérison immédiatement."

"J'ai dit cela lentement, avec toute l'intention que je pouvais rassembler, car je crois complètement au pouvoir de l'EFT et j'ai une totale confiance dans cette méthode qui avait marché pour moi de façon fantastique dans des cas précédents. Alors je n'avais aucun doute dans mon esprit, ça allait marcher cette fois aussi. Et ça l'a fait de façon extraordinaire également.
"J'ai fait six séquences de tapotage des méridiens en répétant en continu :
"Pas d'hémorragie artérielle" - "Fermez-moi ça tout de suite" - "Arrêtez de saigner" - "Je n'ai plus besoin d'avoir mal" - "Fermez-vous" - "Cessez le saignement" - "Commencez à guérir" - "Je vais très bien". Ensuite j'ai respiré profondément.
"Ensuite je me suis exploré pour voir si j'avais quelque chose de cassé. Je pouvais bouger toutes les articulations. Il n'y avait que le point d'impact au niveau des fesses qui avait pris le plus gros du choc de l'accident et qui me faisait encore mal lorsque je bougeais. Alors j'ai demandé de l'aide pour me lever.

"Un médecin qui m'avait regardé faire l'EFT sur moi-même ne pouvait accepter ce que ses yeux avaient vu. Je lui ai demandé de regarder l'EFT dans son ordinateur, mais son attitude était un déni complet... Il était si perplexe ! C'était trop pour lui. Il y avait le sang par terre, il y avait mes pantalons mouillés de sang, il y avait les larges blessures toutes fermées avec de grosses croûtes gonflées, encore douloureuses au toucher mais de toute évidence en train de guérir. Il n'y avait aucun lieu où je puisse me nettoyer, alors j'ai seulement voulu rentrer chez moi.
"Ma femme était partie acheter des plâtres chirurgicaux énormes, des bandages stériles, de la crème acriflex, de l'eau stérile et toutes ces sortes de choses pour plus tard, mais après avoir bu un thé sucré contre le contrecoup du choc, j'ai seulement demandé à prendre le bus pour rentrer chez moi et j'ai marché lentement vers l'arrêt qui n'était pas loin.
"Je me souviens que durant le trajet en bus et par la suite j'ai utilisé encore d'autres affirmations parce que je continuais à tapoter tout le temps...
"- Même si j'ai eu cet accident et que je me sens encore blessé et un peu groggy, néanmoins je sens que tout va bien et je sais que je vais arriver à la maison."
"- Même si ce bus a des vibrations je sais que c'est bon pour mes blessures et je m'aime parce que je tiens le coup tellement bien."
"- Même si mon corps a été blessé, je vais guérir très rapidement et parfaitement parce que la santé est mon état naturel."
"- Même si les gens dans le bus me regardent bizarrement et qu'ils s'écartent de moi, je sais que l'EFT marche et que je vais aller très bien."

"Cette fois, je me sentais remarquablement bien, j'ai commencé à rire et à utiliser les coups sur le thymus pour augmenter mon énergie parce que je me sentais plutôt fatigué. Les gens pensaient que j'étais un débile, mais ça m'était égal. J'étais tellement heureux que tout se soit passé si fantastiquement bien après le désastre initial.
"Sans l'EFT, j'aurais été obligé d'aller à l'hôpital. Trois semaines après, je vais toujours bien à 100% et je n'ai aucune douleur, je marche parfaitement, les croûtes sont parties et les cicatrices sont presque invisibles. Toutes les affirmations ont atteint leur but.

"Avec toute ma gratitude."

Georges Jelinek

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.