dimanche 25 octobre 2009

EFT pour une dépression au travail

Greg découvre l'EFT et traite son problème par lui-même


A la suite de changements dans son emploi, Greg Furtney du Canada a eu de graves problèmes de dépression et de crises d'angoisse qu'il a pris en charge et résolu par lui-même grâce à sa découverte de l'EFT. Bien sûr, c'est un exemple particulier qui ne signifie pas que tous les cas de dépression peuvent être traités ainsi. Consultez un médecin pour tout problème médical.

Traduction de la page du site emofree.com :
***http://www.emofree.com/Depression/depression-anxiety-greg.htm***

Greg Furtney écrit :

"Cher Gary,
"Je sais que pour vous ça ne sera pas une surprise... Mais pour moi, quelle première expérience avec l'EFT ! Voici mon histoire.
"Au début de l'année, il y avait eu des changements très importants dans mon emploi, impliquant des éléments de rôles, de responsabilités et de lieu de travail. Il en est résulté pour moi une grave dépression avec des crises d'angoisse qui ont commencé au mois de mai. Cela m'était déjà arrivé deux fois dans ma vie, mais pas de façon aussi grave.

"J'ai d'abord utilisé toutes les approches normales incluant la psychiatrie, la psychothérapie et les médicaments, ce qui m'a permis de remonter la pente très lentement pendant les 5 mois suivants. Puis quelqu'un qui avait utilisé l'EFT pour guérir sa propre dépression quelques années auparavant m'a fait découvrir votre site web.

"Je me considère moi-même comme un "sceptique à l'esprit ouvert", aussi j'ai commencé à étudier cette technique en lisant tout ce qui était disponible sur votre site, y compris le manuel de base. Bon, tout ça me semblait assez simple, mais j'avais du mal à croire que ça pouvait marcher sur quelque chose d'aussi "profondément" ancré que ma dépression.

"J'ai eu à nouveau l'une des pires journées depuis que j'avais commencé à remonter, et j'étais au bord de tout lâcher et d'abandonner la lutte. La journée avait commencé tout à fait normalement pour moi, mais au fur et à mesure que le temps passait, mon humeur s'assombrissait de plus en plus, malgré tout le travail cognitif que je pouvais y appliquer. Rien n'y faisait. Tard dans l'après-midi, j'ai eu une forte migraine, presque comme une gueule de bois, et je pouvais à peine me retenir de pleurer. Je tremblais et je transpirais, et je me sentais au bord de l'explosion.

"Finalement, j'ai réalisé que je ne pourrais pas me retenir plus longtemps. Je suis entré dans ma chambre à coucher avec la décision de me laisser aller et de pleurer tout mon saoûl. C'est alors que l'idée m'a traversé l'esprit : "Et si tu essayais l'EFT?" J'ai repris contrôle de mes émotions et je m'y suis mis.

"Je n'étais pas vraiment convaincu que ça pouvait le faire sur la dépression. Aussi, me suis-je d'abord concentré sur le mal de tête. En suivant votre Recette de Base (voir le manuel gratuit à télécharger), j'ai fait une séquence de tapotage et à ma grande surprise mon mal de tête est complètement parti.

"Maintenant, j'avais assez de peps pour m'attaquer au problème émotionnel de ma dépression. En me concentrant fortement, j'ai refait la recette de base lentement et délibérément en utilisant l'un des exemples de votre site pour appliquer l'EFT à mon état général de dépression. Quelque chose de magique s'est produit. J'ai commencé à ressentir des changements physiques dans mes bras et mes jambes, comme des contractions énergétiques. Je crois que je sentais le courant d'énergie naturel se remettre en route en moi.

"Quand j'ai eu terminé le tapotage, je me suis dit : "Maintenant, je te donne la permission de pleurer." Et vous savez quoi ? Les larmes ne sont pas sorties. J'étais stupéfait. Je ne pouvais même pas les déclencher en repensant aux mêmes problèmes qui m'avaient stressé tout au long de la journée. J'avais accompli quelque chose que je croyais impossible.

"J'ai continué à faire le tapping pendant toute une semaine sur différents problèmes, parmi lesquels mon angoisse de retourner au travail. Avec stupéfaction, j'ai vu ma force et mon énergie commencer à revenir. A la fin de la semaine j'ai pu contacter le bureau et discuter d'un plan de retour au travail, mais malheureusement on m'a dit que mon emploi était supprimé (ce qui était un autre problème). Néanmoins, il y a eu un point très positif, c'est que je n'ai ressenti aucune sensation d'angoisse ou de dépression concernant cette suppression. Ma façon de voir la vie est toujours très positive et je vous remercie, je remercie la technique EFT de m'avoir ouvert une nouvelle porte magnifique.

"J'étais tellement enthousiasmé par cette méthode énergétique que j'ai tout de suite contacté un praticien dans ma localité, avec qui je vais travailler pour avoir une meilleure compréhension des choses et de nouveaux bénéfices grâce à l'EFT. Vos DVD sont arrivés hier, et j'ai hâte de pouvoir m'y plonger également. Je suis très heureux de constater que ma dépression est complètement partie et que je n'ai plus eu ce genre de réaction émotionnelle depuis 11 jours.

"Je remercie Dieu de m'avoir conduit vers cette méthode de guérison, et je vous remercie ainsi que votre équipe et tous les praticiens EFT pour leurs efforts et leurs articles concernant l'utilisation de cette technique. Tout cela m'a tellement aidé. Je suis heureux d'être une nouvelle "success story" pour vous, dans une nouvelle branche, et je raconte à tout le monde combien l'EFT est bénéfique pour se guérir."

Greg Furtney, King City, Ontario, Canada

*

COMMENTAIRE DE PIVOINE : Voilà une histoire qui apporte beaucoup d'espoir. Néanmoins, Greg Furtney n'a pas cité les phrases avec lesquelles il a fait le tapping. Je peux seulement suggérer, dans un cas comme celui-là, d'écrire noir-sur-blanc toutes les "idées noires" qu'on se raconte à soi-même toute la journée et de faire le tapping EFT systématiquement sur chacune d'elle, ainsi que sur toutes les causes qui ont pu déclencher la dépression.
Par exemple : "ils ont supprimé mon poste", "ils m'ont mis à un poste moins intéressant", "ils ont diminué mon salaire", "ils m'ont obligé à aller travailler dans une autre agence loin de chez moi", etc.

L'entretien au cours duquel ces "changements dans les rôles et responsabilités" ont été notifiés peut aussi faire l'objet d'un travail de tapping selon la "technique du film" comme il est expliqué dans certains de mes posts plus anciens.
On peut aussi travailler avec des phrases comme "je me sens diminué", "je n'ai plus de goût à la vie", "c'est injuste", "ils m'ont jeté comme un kleenex après tant d'années de service à l'entreprise", etc. 
Il peut y avoir aussi : "Cette pression pour me faire quitter mon emploi", "Leur refus de reconnaître mes succès", "Ce harcèlement quotidien jusquà ce que je craque".

La situation de harcèlement peut également être traitée selon la "technique du film", puis en la rejouant de façon à voir la silhouette du harceleur devenir de plus en plus petite tandis que la vôtre devient plus grande et que vous pouvez enfin vous exprimer en face de lui. Laissez sortir votre colère et toutes les autres émotions sur lesquelles vous appliquerez l'EFT systématiquement, en n'oubliant pas de les évaluer sur l'échelle de 0 à 10.

Les problèmes de harcèlement et de suicide dans l'entreprise étant à l'ordre du jour en France en ce moment, je vais rechercher d'autres textes sur ce sujet dans la base de données du site de Gary Craig. Si vous rencontrez ce problème pour vous-même ou pour quelqu'un de votre entourage, le livre suivant : 

Marie-France Hirigoyen "Le Harcèlement Moral", Ed. Syros 1998

peut vous aider à comprendre le psychisme du harceleur et vous donner des indications pour faire face.

********** *

1 commentaire:

  1. Merci pour cette traduction et article très utile.
    J'ai eu un client en EFT ayant subi du harcèlement moral au travail et que la technique a considérablement aidé et remis sur pied.
    Je peux donc confirmer l'efficacité de l'EFT dans ces circonstances précises !

    Louis Szabo (praticien EFT, Paris)
    http://eftinfos.blogspot.com/

    RépondreSupprimer

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.