mercredi 28 octobre 2009

EFT la manière correcte

Quelqu'un vous a "appris" à utiliser l'EFT mais vous trouvez que ça "ne marche pas" pour vous.
Est-ce qu'on vous a bien transmis la méthode correcte ?

Commentaire de Gary Craig, auteur de la méthode EFT, dans les FAQ de son site emofree.com :

"Dans le message suivant, le Dr Alexander Lees du Canada nous montre comment appliquer l'EFT d'une manière efficace dans le case d'une personne qui a "appris l'EFT" et qui affirme que "ça ne marche pas".


"Comme vous le savez, j'ai fait exprès de promouvoir l'EFT d'une manière très ouverte (aucune restriction sur son usage, enseignement grâce à des séries de DVD très bon marché, etc.) En conséquence, l'EFT s'est répandu très rapidement. C'est le bon côté.
"D'un autre côté, ce "bouche à oreille" fait que la méthode passe de main en main et perd de son exactitude. Il en résulte une version édulcorée que j'ai appellée "EFT-passe-moi-ça" ("Hand-Me-Down EFT" en anglais) Par exemple, certaines personnes n'ont jamais entendu parler de nos cours et ont "appris l'EFT" de quelqu'un qui leur a montré comment le faire pendant le déjeuner sur le coin d'une nappe en papier. Et ils se demandent pourquoi "l'EFT ne marche pas".


"Soupir !


"Je ne vais pas pour autant modifier ma "promotion main ouverte" de l'EFT, car cette diffusion rapide a une trop grande importance pour moi. L'exactitude viendra en son temps.
"Dans l'intervalle, nous devons travailler créativement avec les personnes qui n'ont eu que la méthode "EFT-passe-moi-ça" comme éducation sur ce sujet vital. Heureusement, le Dr Alexander Lees nous fournit un exemple utile de la façon dont on peut gérer les clients et amis dont la formation à l'EFT a besoin d'un petit coup de pouce.


"Comme il le dit dans sa conversation avec sa cliente ("Sue") : "Ce que vous utilisez, c'est peut-être une vieille recette. La technique a un peu évolué depuis. Donnez-moi un problème sur lequel travailler et je vous montrerai la version affinée."
"C'est ce qu'Alex démontre en creusant jusqu'au noeud du problème de sa cliente.


"Bonne lecture..." Gary

Traduction de cette page des FAQ dans le site de Gary Craig :
**http://www.emofree.com/FAQ/handmedowneft.htm**
(Malheureusement, les liens vers les pages de l'ancien site emofree.com vers le nouveau site eftuniverse.com ne marchent plus, je les ai donc désactivés pour que les lecteurs ne se retrouvent pas sans cesse sur des pages d'erreur.)

Par le Dr. Alexander R. Lees :

"J'ai utilisé l'EFT pour un problème, et ça ne marche pas pour moi" - c'est ainsi qu'elle m'a présenté la chose.
"Sue avait 27 ans, elle semblait en bonne santé, elle réussissait très bien dans son métier de comptable à son propre compte pour de petites entreprises, mais ce "truc de tapotage" la décevait beaucoup.

- "Hé bien, il y a là quelques chemins à explorer", dis-je. "Pour commencez, dites-moi sur quel problème vous travaillez."
"Ma copine m'a montré comment faire", répondit Sue, "Elle dit que ça a marché pour son associé, mais que ça ne semblait pas marcher très bien pour elle, alors elle pensait que j'aurais plus de chance."
"En l'utilisant pour ... ?" demandai-je, déterminé à rester sur ma propre piste.
- "L'associé de ma copine avait des problèmes dans son mariage, et il sent que l'EFT l'a aidé à gérer la situation ; mais ça ne marche pas pour d'autres choses."

"En changeant légèrement d'optique, j'ai décidé que si nous devions arriver quelque part avec ça, il valait mieux que je suive ma propre intuition, et que je maîtrise un peu plus la conversation.

- "Alors, l'associé de votre copine a appris l'EFT..."
"Non, l'EFT a été utilisé sur lui, comme démonstration en quelque sorte", répondit Sue.
- "J'ai recommencé : "Ainsi, l'associé de votre copine s'est porté volontaire avec un problème, pour permettre à quelqu'un d'autre de faire une démonstration de l'EFT ; et l'associé de votre copine a ensuite confié qu'il avait eu de bons résultats à la suite de cette expérience, est-ce correct ?"
"C'est correct", a dit Sue gaiement, "Ensuite, il a montré à ma copine comment faire, et elle me l'a montré."
"Et quand elle vous a montré comment faire l'EFT, vous l'avez utilisé sur... ?"
"Heu, je n'en suis pas vraiment sûre moi-même".

"C'est alors que j'ai senti que c'était le moment parfait pour introduire mon joker favori : "Aimeriez vous prendre une tasse de thé ?" Ayant reçu un "Oui s'il vous plaît", je suis parti vers la cuisine tout en tapotant. Je ne sais pas si c'était le thé ou le tapping, mais la valeur de cette combinaison devrait certainement être mentionnée dans le Manuel EFT de Gary. N'importe comment, je me sentais beaucoup plus en possession de mes moyens lorsque j'ai repris la conversation.

- "Maintenant, alors..." ai-je commencé, "... l'associé de votre copine a fait l'expérience de l'EFT. Il en a aimé les résultats. Il a partagé cette connaissance avec votre copine, qui est son associée. Son expérience à elle n'a pas été aussi géniale. Ensuite, elle vous a enseigné l'EFT, et votre expérience a été décevante. Comment est votre thé ?"
"Merveilleux", dit Sue, "Juste comme je l'aime".
"Et je crois que vous aimeriez pouvoir en dire autant de l'EFT, n'est-ce pas ?" demandai-je.
"Cela paraît si simple", dit Sue, "Pourquoi est-ce que ça ne marche pas pour moi ?" J'ai changé de chaise.
- "D'accord. Vous aimez le thé. Mais le bon thé est fait selon une recette. C'est une recette simple, mais une recette néanmoins. De la même manière que pour faire un bon thé il faut suivre une recette, l'EFT doit être fait selon une recette. Alors, pourquoi ne me montreriez-vous pas votre recette à vous - enseignez-moi comment vous faites l'EFT." Sue a commencé à tapoter avec un doigt, à peu près un centimètre et demi au-dessus du sourcil. Puis sur sa tempe droite. A chaque fois qu'elle changeait de point, ses yeux suivaient le mouvement de son doigt.

"Ma première inspiration a été de lui expliquer qu'elle faisait les choses d'une manière erronnée, ce qui aurait impliqué que l'enseignement n'avait pas été bon, ou que l'associé de sa copine n'avait pas suffisamment fait attention, ou que sa copine n'avait pas assez bien intégré l'information pour la transmettre d'une manière utile. Vu que le blâme et la critique ne sont jamais une stratégie d'enseignement très utile, j'ai présenté la chose de la façon suivante.

- "Bonté divine!" dis-je (c'est l'une des phrases psychologiques avancées dont j'aime me servir). "En fait vous avez probablement utilisé une vieille recette. La technique a évolué un peu depuis, avec le temps. Donnez-moi un problème sur lequel travailler, et je vous montrerai la version affinée."
"C'est difficile à mettre en mots", répondit-elle. "Génial !" dis-je, "c'est une très bonne idée pour démarrer". Et, prenant doucement sa main gauche, j'ai tapoté le point Karaté en lui demandant de répéter la phrase suivante :


"- Même si c'est difficile à mettre en mots, je m'accepte complètement et profondément". Après deux ou trois répétitions, j'ai tapoté sur les autres points en utilisant la phrase de rappel : "Cette difficulté".

- "Hé bien ?" fis-je, en sirotant mon thé.
"Je me sens un peu stabilisée intérieurement", offrit-elle.
"Et maintenant que vous vous sentez un peu stabilisée intérieurement, pourriez-vous me faire part des sujets sur lesquels vous espériez recevoir l'aide de l'EFT ?"
"Quelquefois je prends une décision, puis je me contredis moi-même. C'est comme si je ne faisais pas confiance à mon propre jugement, spécialement si la décision doit être très rapide." dit-elle.
"Est-ce que c'est vrai pour toutes vos décisions ?"
"Heu, quand il s'agit de dire quelque chose d'exact à un client, la plupart du temps", dit Sue. Je demandai :
- "Diriez-vous, à tous vos clients, ou seulement à certains d'entre eux ?" Elle répondit :
- "A des clients masculins."

Je pris à nouveau la main gauche de Sue et tapotai le point karaté en utilisant la phrase suivante :

"- Même si je ne suis pas très sûre de moi quand je parle à mes clients masculins... et que c'est probablement quelque chose que j'ai appris il y a des années... qui a été écrit sur mes murs... et qui aurait dû être effacé mais c'est resté... et même si j'obtiens de bons résultats avec mes clients masculins..."

A ce moment, Sue m'a interrompu en disant :
- "Je n'obtiens pas de bons résultats avec mes clients masculins."
"Vous les avez tous perdus ?"
"Non, je les ai encore. J'en ai même d'autres, qui m'ont été envoyés."
"Par des clients masculins ?"
"Hé bien, oui, mais..." A mon tour de l'interrompre.

"J'ai repris le tapotage sur le point karaté et je lui ai demandé de répéter :

"- Même si certains de mes clients masculins m'envoient de nouveaux clients, je sais que je n'ai pas trop de succès, et que je ne suis pas à l'aise avec des clients masculins, et je voudrais qu'ils partent tous et soient remplacés par des clientes féminines".

"A la seconde répétition, Sue a commencé à rire. J'ai dit avec légèreté :
- "Hé, mais ce problème est supposé être sérieux".
"Je viens juste de me souvenir d'un petit ami que j'ai eu quand j'avais dix-sept ans", dit-elle. "Il remettait tout ce que je disais en question. Il était tellement sûr de lui que j'ai commencé à penser que je n'étais pas assez intelligente pour lui."
"Alors faisons le tapotage sur..."
"Non," a-t-elle répondu. "Je vois ce que c'est maintenant. En essayant de lui plaire je me suis vraiment fait du mal. Laissez-moi faire le tapotage sur quelque chose."

Tandis qu'elle commençait, je me suis assuré qu'elle touchait les points corrects et qu'elle utilisait une phrase de rappel. Pour cette séquence nous avons sélectionné : "Cette expérience intimidante."

- "Alors, c'est comme ça que ça marche", a-t-elle dit en souriant à la fin du travail. "Je pense que la version affinée est bien meilleure. Qui l'a faite ?"
J'ai fait référence à un gars en Californie, ingénieur de son état, qui l'avait reformulée grâce à sa formation.
"Je devine qu'il fallait quelqu'un comme ça pour le faire", répondit Sue.
Puis elle est partie, emportant un schéma des points et des instructions écrites pour la recette de base.

"J'ai passé un peu de temps à revoir ma décision de reformuler la manière dont Sue avait appris l'EFT "en la remplaçant par une version plus affinée". D'abord, Sue n'avait pas une correcte définition des points à utiliser; elle ne savait pas non plus qu'il fallait se focaliser sur un problème tout en tapotant (d'où la phrase de rappel), plus toute une série de petits trucs qui, si j'avais laissé aller les choses, n'auraient pu que créer un désaccord entre Sue et sa copine.

"Sue m'a téléphoné quelques jours plus tard ; elle voulait raconter à quel point la version affinée marchait beaucoup mieux "pour une grande variété de choses". Elle avait également transmis à sa copine cette version qui donnait de meilleurs résultats. "Elle demanda :
- "Mais l'associé de ma copine, George, dit qu'il a appris cette méthode d'un expert. Comment est-ce que ça peut se faire ?"
"Bon, je deviens vraiment trop vieux pour penser droit dans mes bottes, mais j'ai encore quelques cellules grises qui ont secoué la poussière des ans et se sont regroupées pour me faire dire :
- "Hé bien ! Ce n'est pas parce que l'étudiant a appris quelque chose d'un expert qu'il est lui-même devenu un expert d'un jour à l'autre, n'est-ce pas ?"
"C'est vrai", a été la bienheureuse réponse de Sue. "Ma copine et moi nous intéressons vraiment à l'EFT, et nous voulons en apprendre plus".

Dr. Alexander R. Lees

********************

Mon commentaire : si vous n'êtes pas très sûr de bien utiliser la méthode EFT, prenez rendez-vous avec un praticien EFT pour une séance. Il vous montrera comment faire avec précision.

L'EFT apporte un soulagement pour toutes sortes de choses, on peut l'utiliser pour tout et souvent ça marche là où d'autres méthodes ont échoué. Mais il serait dommage de ne pas l'utiliser selon la "méthode affinée"...

*********** *

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.