lundi 19 octobre 2009

EFT ET LA DOULEUR CESSE

Une kiné utilise l'EFT pour faire cesser en quelques minutes une douleur intense


Burton Moon est une kinésithérapeute qui travaille dans le Michigan, USA. Elle venait tout juste de découvrir l'EFT... quand elle l'a essayé dans son travail pour quelqu'un qui était plié en deux à cause d'une douleur intense. Voici ce qu'elle nous dit.

Traduction de la page:
http://www.emofree.com/Pain-management/pain-nurse-debby.htm

"Je suis kiné et je travaille à l'Hopital de Port Huron dans un service qui s'occupe des cas aigus. La plupart des gens que je dois voir sont en état de grande détresse et de douleur intense. Le cas dont je vais parler était très spectaculaire car il n'a pris que quelques instants.

"J'étais à un étage médical quand une infirmière nommée Jayne s'est précipitée sur moi parce que l'autre infirmière, Debby, était pliée en deux de douleur. Dans une autre pièce, Debby se tordait en pleurant. J'avais travaillé avec elle pendant de nombreuses années et je savais qu'elle pouvait beaucoup supporter. Mais de toute évidence ce n'était pas possible maintenant. La douleur était aiguë, intense, à un niveau de 10 sur l'échelle de 0 à 10. Il n'y avait qu'à la voir pour comprendre.

"J'ai fait une brève vérification de l'endroit et de l'intensité du problème, puis j'ai décidé de l'aider à faire diminuer la douleur d'abord avant de l'envoyer en salle de radio pour un diagnostic plus précis. Elle m'a dit que la douleur se situait au niveau des basses côtes immédiatement sous son sein gauche. Il n'y avait pas d'autre signe de crise cardiaque et c'était un endroit peu probable pour une attaque de calculs rénaux. Elle bougeait trop bien pour que ce soit un spasme musculaire.

"Elle avait eu une quinte de toux avant que cela se déclenche, alors j'ai soupçonné un problème de diaphragme. Je l'ai allongée pour maximiser le soutien physique et je l'ai positionnée pour qu'il y ait le moins possible de stress physique. Je voulais m'assurer qu'il n'y avait pas d'autre problème externe. Sa douleur et ses pleurs ont continué. Je ne lui ai rien expliqué au sujet du tapping, je lui ai seulement donné les indications pour qu'elle se concentre sur la douleur tandis que je faisais moi-même le tapotage sur elle.

"Même si j'ai cette douleur aiguë dans mes basses côtes, et que je n'ai jamais rien ressenti d'aussi mauvais auparavant, je choisis de faire en sorte que toute cette région de mon corps devienne calme et confortable."

"J'ai fait une séquence complète. Elle s'est détendue de façon évidente. Elle a dit que la douleur avait diminué et qu'elle était à 2. Nous avons fait une nouvelle séquence pour la douleur qui restait. La douleur est allée à zéro.

"Debby m'a remercié chaleureusement. Toutes les infirmières étaient autour de moi, me serrant dans leurs bras et me remerciant. J'ai répondu que ce n'était pas moi, c'était les "Techniques de Libération Emotionnelle".

"J'ai fait un suivi pour Debby par la suite, mais ce symptôme n'est jamais revenu."
Burton Moon, kinésithérapeute.

Alors en cas d'urgence, ne pas hésiter, surtout en attendant les secours qu'on a appelés, ça peut faire beaucoup, on ne sait jamais. Il faut essayer pour vérifier si ça fonctionne.
 
**** *

Retour au Message du Jour ACCUEIL
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.