mardi 1 juillet 2008

EFT Témoignage d'un psychiatre

Henry Altenberg, médecin-psychiatre aux Etats-Unis depuis 55 ans et praticien EFT expérimenté écrit à Gary Craig pour témoigner d'une réussite spectaculaire qu'il a eue sur lui-même. Il écrit :

"Il y a deux mois, je me réveille au milieu de la nuit, vers 3-4 heures du matin, sous l'effet d'une douleur incroyablement aigüe dans le mollet droit (due à un spasme). Je l'évaluerais à 40 sur l'échelle de 0 à 10. C'était comme si on m'avait planté un couteau très pointu dans le mollet.
"Je fais tout de suite le tapping pour la douleur à 10, elle descend immédiatement à 5. Puis je recommence sans délai et elle descend à 0. Dans les secondes qui suivent, je me rendors.
"Quand je me suis réveillé à 8 heures du matin je savais que je n'avais pas rêvé car le mollet était sensible au toucher (mais non douloureux). Je me suis mis à marmonner : "Même si cela fait 9 ans que j'étudie, que j'enseigne et que j'utilise EFT, je n'arrive pas à y croire, je n'arrive pas à y croire !"

"En fait, non seulement j'y crois complètement, mais je sais. Un jour quelqu'un qui interviewait Carl Jung lui a demandé : "Croyez-vous en Dieu ?" Il a réfléchi quelques minutes puis a répondu : "Je sais". Moi aussi je sais que l'EFT peut faire tout ce qui est raconté dans les rapports. Mon seul problème est que parfois j'ai l'air d'arriver comme les vendeurs de potions d'autrefois et ma femme doit gentiment calmer mon enthousiasme.
"Vous le savez, cela fait 55 ans que je suis psychiatre et je pratique toujours. On dit que la pratique rend parfait. Si je continue à pratiquer EFT, j'atteindrai les 95% de réussite un jour. Comme je n'ai que 82 ans, pendant les 18 années prochaines je vais essayer de convaincre encore d'autres médecins d'essayer EFT".
Bien à vous,"
Henry Altenberg, MD

****** *

Retour au Message du Jour ACCUEIL
* *******

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.