mardi 10 juin 2008

EFT spécial râleurs

Dans une communication publiée dans le site http://www.emofree.com/ , le praticien EFT américain Rick Wilkes propose une utilisation très personnelle de la technique "raconter l'histoire".

Est-ce que ça vous arrive, quand vous en avez vraiment marre, de saisir votre téléphone et de vous épancher dans une oreille amie, en lui balançant tous vos problèmes et votre ras-le-bol du boulot, du patron, du conjoint, de la conjoncture et de la vie en général ? C'est une attitude très courante en effet. Cela fait du bien sur le moment - à soi-même, peut-être pas à l'interlocuteur - mais cela ne change rien à votre situation, même si cela vous calme un peu momentanément.

Alors, pourquoi ne pas faire EFT tout en râlant ?

En effet, lorsqu'on "râle", on ne fait que raconter avec émotion les petits malheurs de la journée ou des jours précédents. Occasion extraordinaire de faire EFT dessus, puisqu'il y a l'émotion (si vous n'êtes pas assez calme pour penser à l'évaluer de 0 à 10, c'est qu'elle est au maximum), et que nous revivons ainsi l'événement qui la cause.

"Des études récentes du cerveau ont montré que lorsque nous revivons une expériences, c'est une occasion dans laquelle les émotions de cette expérience, engrangées dans le cerveau, puissent guérir... ou empirer. Tandis que nous nous rappelons cette expérience et que nous ressentons ces émotions dans notre corps, notre cerveau prend une décision - d'un côté ou de l'autre.
"Par exemple, cela peut être une histoire dans laquelle on s'est senti seul et sans soutien. Si on raconte cette histoire à un ami qui est présent, gentil, tendre et réconfortant, il y a de grandes chances que notre cerveau émotionnel primitif ne va plus du tout se sentir seul et sans soutien. En racontant l'histoire, on guérit l'intensité émotionnelle. C'est la théorie.
"Pourtant, il arrive souvent qu'en répétant sans cesse l'histoire, en expliquant comment on s'est fait avoir ou traiter mal par quelqu'un, on s'aperçoit qu'après le troisième ou quatrième récit de la même chose, on se sent plus mal qu'avant. Et c'est le risque à courir lorsqu'on raconte son expérience, que ce soit à des amis ou à des professionnels de la parole thérapeutique. Sauf si on utilise une technique telle que EFT... qui permet d'éliminer l'intensité et de réharmoniser l'état émotionnel.
"Alors, faites le tapping tout en râlant, tout en vous plaignant, et à chaque fois que vous racontez une histoire qui a une intensité émotionnelle négative. Et vous vous rendrez vite compte que vous avez beaucoup moins de sujet de râler dans votre vie !"


Voici ce que Rick Wilkes propose. Vous avez eu une mauvaise journée, vous prenez le téléphone (sans faire de numéro) :

"- (Point karaté) Hé, salut !
- (Sommet de la tête) Je suis si content de t'avoir.
- (Sourcils) j'ai eu une journée horrible.
- (Coin de l'oeil) J'ai besoin de parler à quelqu'un.
- (Sous l'oeil) As-tu quelques minutes à me consacrer ?
- (Sous le nez) D'abord, mon patron est vraiment un c*&^%$ ...
- (Menton, etc., clavicule, sous le bras, sous le sein, karaté, sommet de la tête : continuez sur le thème tout en faisant le tapping et en recommençant quand vous êtes au bout de la série)."


Tapez sans arrêt tout en parlant ! Là au moins, ça sert à quelque chose, parce que le tapping va ramener à zéro l'intensité émotionnelle et au bout de plusieurs séries de points, vous allez pouvoir regarder tout ça d'un oeil neuf, calmement. Cela va devenir moins chargeant pour votre interlocuteur - surtout si c'est votre compagnon/compagne avec qui vous devez passer la soirée ensuite, au lieu de lui communiquer votre raz-le-bol et votre énervement.

Vous avez le choix : soit vous cherchez quelqu'un à embaucher dans votre guerre (procès, vengeance, etc.) ou votre victimisation, soit vous prenez les moyens de regarder les choses de plus haut en conservant votre paix intérieure, et en guérissant votre blessure, votre colère ou votre tristesse. La deuxième manière conduit à plus de maturité, et permet de se remettre à l'écoute de son intuition pour trouver comment on va régler le problème le lendemain.

Et vous vous apercevrez bientôt que pouvez même seulement décrocher sans appeler personne, et raconter vos ennuis à l'appareil tout en faisant le tapping. Ce sera tout à fait aussi efficace, mais en plus vous épargnerez l'humeur des personnes de votre entourage, que vous pourrez rencontrer ensuite pour une soirée sympa et détendue.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.