mercredi 25 juin 2008

EFT et les arbres de la forêt

Les praticiens EFT utilisent une métaphore pour expliquer que lorsqu'on fait EFT sur un problème particulier, on peut voir disparaître d'autres problèmes dans la foulée, sur lesquels on n'avait pas encore fait le tapping : c'est la métaphore des "arbres de la forêt". 
Nous avons en nous une forêt de problèmes, et quand on commence à faire EFT il faut être très spécifique et s'attaquer à un seul arbre à la fois. Cela peut sembler interminable, on peut se sentir dépassé par l'énormité de la tâche. Mais en fait, lorsqu'on a réussi à abattre un arbre-problème, on s'aperçoit que plusieurs autres ont disparu aussi et qu'on peut s'engager plus facilement dans sa forêt pour l'éclaircir.

Essayer d'aider les autres, et se surprendre soi-même
EXEMPLE EXTRAIT DU SITE EMOFREE.COM DE GARY CRAIG
Syena a travaillé avec EFT seulement pendant quelques mois lorsqu'elle envoie à Gary Craig une lettre enthousiaste pour lui parler de ses résultats.

"Cher Gary, il faut que je vous raconte ! C'est comme l'effet domino... un domino de succès... Mon amie Faith m'a téléphoné avant hier, elle a un tas de problèmes dont la base est le stress. Alors je l'invite et nous travaillons pendant quelques heures. D'abord on s'occupe de sa peur de l'eau. Elle ne pouvait même pas mettre son visage sous la douche... On fait EFT et elle va à la salle de bain pour se projeter de l'eau sur le visage (on n'a pas essayé la douche).
"Après ce succès on passe à d'autres problèmes. Je vois des choses lâcher, mais rien qu'on puisse vraiment tester... des problèmes sexuels, d'estime de soi-même, la peur de vieillir, de perdre la sexualité, etc. Elle rentre chez elle. Le lendemain, je téléphone pour voir où elle en est et si on peut continuer. Je la réveille... c'est la première fois de sa vie qu'elle a eu un sommeil normal ! Avant, dès qu'elle essayait de s'endormir elle était assaillie de pensées... mais cette nuit-ci a été très reposante avec des rêves agréables, pas de cauchemars... pour la première fois depuis des années."


"Puis il y a cette dame, Brenda, qui me téléphone aujourd'hui... disant qu'elle est au bout du rouleau et que si elle pouvait se tirer une balle elle le ferait. Je lui dis "j'arrive"... En fait, elle a des douleurs horribles dans tout son corps, de la tête aux pieds, et cela dure depuis deux ans à cause d'un accident d'automobile. Elle peut à peine me regarder... ses yeux louchent... son dos est bossu... elle boite... elle est désespérée. On lui a dit de demander une pension d'invalidité et qu'il n'y a rien à faire... Quand on a commencé elle voulait entrer dans tous ses problèmes... alors j'ai seulement écouté... et j'ai posé quelques questions pour trier et voir par où commencer.
"Je décide que c'est surtout la douleur qui colore tout cet ensemble... et je commence avec ça. Alors je vous dis... honnêtement... je ne savais pas si ça allait réussir. Je n'avais jamais travaillé avec cette accumulation énorme... (...) Elle se décrit comme si elle était assise sur un énorme clou qui la traverse. Douleurs dans les jambes et les bras, le cou... Elle ne peut pas tourner la tête... Je veux dire, je ne pouvais pas choisir un endroit pour travailler avec... elle disait : "tout !" Alors j'ai commencé avec le cou. Je l'ai ramené à un niveau assez bas... j'ai travaillé partout... rien ne voulait descendre en dessous de 7 ou 8.
"Je n'ai pas arrêté même quand elle disait qu'elle était satisfaite. Je demandais "est-ce que c'est à zéro ?" Elle disait "Euh, non", alors on recommençait. Zéro... Chaque douleur dans son corps était partie !!!! Elle pouvait tourner la tête pour la première fois depuis 2 ans. Plus de douleur en s'asseyant. Rien... Nada. (...) Mon vieux, c'est une telle bénédiction pour mon coeur et mon âme... Rien n'est comparable à la sensation de pouvoir réellement aider quelqu'un... Aucune somme d'argent ne peut donner cela..."

Syena
Extrait traduit de la page :
**http://www.emofree.com/Pain-management/broadissues.htm**

****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.