samedi 14 juin 2008

EFT et l'accumulation d'objets

Il y a des gens qui sont poussés à accumuler, accumuler toutes sortes de choses : vêtements, livres, appareils, etc. Lorsque cela atteint un degré d'exagération maladive, il s'agit d'un comportement classé comme "Trouble Obsessionnel Compulsif" ou TOC (ce que les anglo-saxons dénomment OCD ou "Obsessive Compulsive Disorder"). "Compulsif", ça veut dire qu'ils ne peuvent pas s'en empêcher. Ce sont des collectionneurs excessifs.

Ces personnes se sentent poussées à acquérir sans cesse de nouvelles choses et si vous entrez chez elles vous voyez qu'il y en a partout, dans le salon et la cuisine, ça déborde de la chambre d'amis et ça peut même envahir l'entrée ou le jardin. Il s'excusent : "Je n'arrive pas à ranger... Je manque de place... il faudrait que je change d'appartement." Oh! d'accord. Quelquefois la personne ne peut plus ranger ni nettoyer les tas indéplaçables de vieilleries, papiers et livres, et il y a risque d'incendie. Dans les pires cas, on trouve des gens démunis morts sous des piles d'ordures.

Les anglosaxons appellent cela "pathological hoarding", ou accumulation pathologique d'un trésor. Il y aurait aux Etats-Unis un million de personnes affligées de ce genre de trouble. Selon la Clinique Mayo, c'est un problème très difficile à traiter, mais avec EFT on peut creuser pour en découvrir les causes, ce qu'a fait la psychothérapeute américaine Alina Franck, qui en cite deux exemples.

"Susan est venue me voir après qu'un parent à elle m'ait appelée pour exprimer son inquiétude sur le fait que Susan allait bientôt être ensevelie sous une montagne de vieux trucs. En discutant, Susan a pu identifier sa peur d'avoir un jour besoin de ces choses dans le futur, ce qui était la raison pour laquelle elle ne pouvait jamais rien jeter : un thème commun à tous les "accumulateurs de trésors". Sa sensation d'être capable d'accumuler et de garder toutes ces choses lui donnait une impression de sécurité."

La praticienne ayant demandé à Susan de citer des événements dans lesquels elle avait ressenti le manque de sécurité, celle-ci raconte immédiatement plusieurs souvenirs d'abus sexuel dans son enfance. Le travail d'EFT lui permet de résoudre les émotions liées à ces souvenirs, ainsi que la peur de perdre quelque chose de valeur. Après trois séances, Susan peut enfin réorganiser son appartement et donner ou jeter de pleins camions de bric-à-brac.

Voici un autre cas :
"Lorraine m'a appelée alors qu'elle se sentait trop paralysée pour pouvoir quitter la maison de son enfance pour aller s'installer dans une autre ville où elle savait que sa vie allait s'améliorer. Un des aspects de ce déplacement futur qui la dépassait impliquait de débarrasser la maison afin de la mettre en vente, alors que celle-ci était pleine de piles de choses sur toute surface horizontale possible. Nous avons fait le bilan de ses peurs, parmi lesquelles il y avait les mêmes que Susan. Un des problèmes de fond était son attachement pour des objets ayant appartenu à son père décédé, avec qui elle avait eu une relation particulièrement forte."
Alina Franck lui fait répéter les phrases de départ suivantes :
"- Même si je me sens coupable car si je laisse partir ce camion je laisse partir le souvenir de mon père...
- Même si je donnais ça à quelqu'un qui peut l'utiliser, ce serait laisser partir mon père et tout ce qu'il signifiait pour moi...
- J'ai peur qu'en me débarrassant de ce camion je me débarrasse de l'expression matérielle de l'amour qu'il avait pour moi, mais néanmoins je m'accepte parfaitement et en totalité."

Après avoir ramené à zéro l'émotion qui était très forte au début sur ces phrases, elle peut proposer un "recadrage" de la situation, un changement de point de vue (en anglais : "reframing").
"- Mon père dans le ciel rit en me voyant si obsédée par ces vieilles choses...
- Ce sont mes souvenirs joyeux avec lui que je dois conserver, et non ses vieilleries démodées..."

Quelques semaines plus tard, Lorraine a vidé la maison d'une tonne de détritus, signé le bail pour un nouvel "home" dans sa ville préférée, et trouvé un meilleur job que celui qu'elle avait lorsqu'elle vivait dans la vieille maison.

Alina Franck signale quelques problèmes associés, qu'il faut également traiter dans un cas pareil afin d'en avoir réglé tous les aspects :
- Difficulté de prendre des décisions : la personne ne peut décider quoi faire avec ses objets alors elle reste dans le statu quo.
- Procrastination : "je m'occuperai de ça plus tard".
- Attachement aux objets ou aux animaux : "Ce truc fait partie de ma vie".

"Par chance, dit Alina Franck, on peut faire le tapping sur tout ça, et en plus sur toutes les associations subconscientes et toutes les émotions qui surgissent, et qu'on peut nettoyer complètement, en faisant en sorte que le problème ne ressurgisse plus".

Figen Genco est "coach de Feng Shui" aux Etats-Unis, c'est-à-dire qu'elle enseigne comment organiser sa maison selon l'ancien art chinois. Elle utilise l'EFT pour aider les gens à dépasser leurs problèmes avec l'ordre et le désordre, etc., et leur permettre d'atteindre un niveau d'organisation permettant la sérénité d'esprit et la productivité. Elle a rencontré aussi ce genre de "cas difficiles" qu'elle décrit ainsi :

"(C'est) l'accumulation de possessions et l'impossibilité de les laisser partir, au point que les zones de vies ne puissent plus être utilisées pour leur but réel... Ces personnes ne gardent pas seulement les choses, mais en acquièrent constamment de nouvelles, de sorte que dans les cas graves il y a interférence avec le fonctionnement normal et la sécurité". (...)
"Il s'agit généralement d'une réaction émotionnelle à des traumas anciens; ou bien d'un comportement acquis à cause d'un parent, ou d'une nation, qui vivait à travers le traumatisme. Mais parce que le schéma de comportement qui en résulte est causé par une émotion, on peut le traiter avec EFT".

L'anxiété surgit dès que l'individu pense à se débarrasser des choses pour faire le ménage. Il se sent dépassé, déprimé à cause de la honte du regard des autres, il a peur de perdre, de ne pas avoir assez, de se faire voler... Figen Genco suggère aux accumulateurs compulsifs d'essayer les phrases suivantes :

"- Même si je ne sais pas pourquoi j'essaye de garder tout ça, je m'ouvre à la possibilité de m'accepter complètement et profondément.
- Peut-être est-ce ce que j'ai appris cela de mes grands-parents / parents qui ont vécu la guerre... Ils n'avaient pas assez et parfois manquaient de tout... Ils faisaient usage de tout ce qui leur tombait sous la main... S'ils perdaient quelque chose ils ne pouvaient pas le racheter...
- Peut-être que je peux voir que je vis dans une époque différente... Je peux comprendre et apprécier ce qu'ils m'ont transmis sans avoir besoin de faire comme eux... Les temps ont changé... Je me pardonne mes efforts aveugles pour imiter leur comportement.
- Même si je me sens coupable si je jette quelque chose qui pourrait être réutilisé, comme les boites en plastiques par exemple... je me donne la permission de jeter les emballages et les boites en plastiques... Je n'ai pas besoin d'en garder autant... J'en ai déjà pour des années...
- Peut-être que si je les porte au recyclage je me sentirai moins coupable...
- Même si je me sens honteux d'avoir besoin d'aide pour m'en sortir avec ma maison pleine de vêtements, jouets, papiers, nourriture, et vieilles choses de toutes sortes, je choisis d'envisager d'abandonner ma peur de manquer et de commencer à m'accepter tel que je suis.
- Même si je ne sais pas pourquoi toute cette accumulation me donne un sens de protection, je choisis de demander de l'aide et d'accepter de voir que quelque chose ne va pas, et je me pardonne pour avoir attendu aussi longtemps... Et je m'aime et je m'accepte infiniment et profondément.
- Etc."

Alina Frank : **http://www.emofree.com/Addictions/ocd-hoarding.htm**
Figen Genco : **http://www.emofree.com/Articles2/5-organizing-patterns.htm**

AVERTISSEMENT - EFT (Emotional Freedom Techniques) est un ensemble de techniques de psychothérapie inventé aux Etats-Unis il y a une vingtaine d'années, facile à apprendre et à pratiquer soi-même, mais qui demande néanmoins de faire appel à un professionnel dans les cas sérieux.
Dans ce blog je me borne à donner des extraits traduits en français de compte-rendus de séances publiés dans le site emofree.com de Gary Craig, fondateur de l'EFT. Mais il ne s'agit en aucun cas de conseils médicaux ou psychologiques. Bien que licenciée en psychologie et ayant suivi les stages EFT 1 et 2, je ne suis pour l'instant pas inscrite en tant que psychothérapeute professionnelle. Je signale seulement aux visiteurs de ce blog des éléments qui pourraient les intéresser mais je leur demande de prendre la responsabilité de leur santé et de ne pas me tenir responsable de ce qu'ils pourraient faire de ces informations par la suite.
Pour apprendre à faire le "tapping", vous trouverez un manuel gratuit décrivant les bases de l'EFT en français dans la colonne de droite de ce blog.

***

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je vous remercie dem'avoir éclairé, car cela fait deux fois que j'aide une amie (pleine de qualités) qui je pense à ce problème, déjà en 2005, j'avais réussi à lui faire une petite place dans une de ses deux pièces,(en 2005) puis j'avais été SDF et j'avais d'autres choses à faire.

    Maintenant que je peux l'aider à nouveau c'est pire que jamais: hier je suis aller l'aider pour un problème de plomberie, mais je n'ai pas pu la laisser comme ça: elle dors sur des cartons mis sur son lit, et effectivement je la sent angoissée dés que je lui propose de jeter des affaires, elle a fait un effort hier mais elle ne me laisse pas toucher à ses vêtements (il y en a pour trois armoires si c'est pas plus) et effectivement elle invoque qu'elle veut attendre pour les donner ou me soutient qu'elle en a besoin. Je ne pense pas qu'elle ait les moyens d'aller voir un professionnel.

    Et tout ce que je peux faire pour le moment: c'est jeter ce que je peux et lui expliquer qu'elle n'a pas besoin de tout ça, tout en ne la jugeant pas, mais j me sens vraiment limité (même si elle reconnait à moitiée qu'elle a un problème)...

    Je vous serais donc très reconnaissant de m'expliquer comment je peux l'aider au mieux, car pour le moment je suis obligé de faire le forcing.

    Merci par avance.
    Cordialement,


    Alexander

    RépondreSupprimer
  2. Pour aider cette personne, il faut la pousser à entrer en psychothérapie (avec ou sans EFT) pour travailler sur les raisons profondes pour lesquelles elle s'entoure d'une accumulation d'objets. Si vous n'arrivez pas à l'aider vous-même en lui faisant faire le tapotage comme mentionné dans cet article, alors aidez-la à consulter un professionnel de l'aide psychologique.

    RépondreSupprimer

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.