vendredi 14 mars 2008

EFT - EXPLICATION SCIENTIFIQUE

Voici une explication scientifique du fonctionnement de l'EFT, montrant le fonctionnement du cerveau dans les processus qui déclenchent nos émotions.
La base physiologique des émotions primaires liées à la survie est située dans le cerveau. Sous le cortex temporal, dans le niveau mésencéphalique - le cerveau du mammifère primaire - se trouve le noyau de l'amygdale dont la fonction est de détecter une "menace". Lorsque le "danger" est détecté, l'amygdale déclenche l'émission d'hormones qui mettent en route des actions pré-programmées. Par exemple, ces hormones vont déclencher la sensation de peur qui met en route trois types de comportements possibles : l'attaque, la fuite ou l'immobilisation totale. En fonction des expériences faites par la personne sous l'influence de la peur, des "liens" préférentiels sont créés, conditionnant les réactions futures à la sensation de peur. Si ni l'attaque ni la fuite n'ont pu être possible - dans le cas où l'enfant était trop jeune - toute peur dans le futur rendra la personne complètement paralysée, impuissante et incapable de penser ou d'agir.

Si, dans un instant où le noyau de l'amygdale est stimulé par le souvenir d'un moment où il y a eu une "menace" - c'est-à-dire quand la personne ressent l'émotion négative - si dans ce moment on agit sur les méridiens et les points d'acupuncture pour modifier les trajets de l'influx nerveux, on court-circuite complètement cette réaction du noyau de l'amygdale et alors le conditionnement peut être changé.

Le cerveau peut créer des liaison neuroniques entre n'importe quoi et n'importe quoi, c'est ainsi que la peur ou l'angoisse peuvent être générées par de petits détails d'une situation vécue. Par la suite, lorsque la personne rencontre ces petits détails à nouveau, même hors du contexte qui avait généré le trauma, la même peur peut surgir.
Exemple : la phobie des ascenseurs, provenant d'une situation de guerre dans laquelle la personne décollait en hélicoptère pour aller au combat. Il n'y a plus de guerre et l'ascenseur n'est pas un hélicoptère. Mais la peur est déclenchée par la même sensation d'espace restreint dans l'habitacle et d'arrachement lorsque l'ascenseur monte.

Lorsqu'on travaille avec EFT, il faut bien répertorier tous les ASPECTS de la situation qu'on traite. On ne peut pas savoir quel est celui qui est le déclencheur de l'émotion négative. Si vous travaillez sur une situation qui vous angoisse, vous devez traiter chacun des éléments de cette situation, un par un.
Exemple : Une femme qui avait la phobie de voyager en avion a travaillé la situation avec son thérapeute EFT, ils ont tapoté sur tous les aspects, la claustrophobie, la présence de trop de gens, le décollage, l'aterrissage, les turbulences, les "bips", la voix de l'hôtesse donnant les consignes de sécurité, la sensation dans les oreilles, etc. Tout y est passé. Elle monte dans l'avion, tout est bien, et soudain voici que la terreur revient comme avant, déclenchée par le cliquetis du chariot de boissons poussé par l'hôtesse - le seul élément qui avait été oublié.

Des problèmes peuvent se créer également à cause de la chaîne dopamine-sérotonine, par exemple dans les cas de comportements compulsifs ou d'accoutumance à une drogue ou à un aliment (sucre, chocolat) qui agit sur le cerveau d'une certaine manière. Le manque de sérotonine déclenche la sécrétion de dopamine qui fait agir la personne pour trouver ce qui lui manque (en allant à la cuisine, au bureau de tabac ou chez le dealer). Puis la satiété fait remonter le taux de sérotonine et la dopamine chute. C'est pourquoi les individus qui ont un taux de sérotonine anormalement bas sont les plus aptes à se faire accrocher à une drogue ou à un comportement compulsif quelconque.
Travail de l'EFT pour l'accoutumance aux substances
Avec EFT, on travaille sur la liaison entre la substance déclenchante tenue dans la main (cigarette, chocolat), l'émotion et la réaction du système nerveux, par le fait de stimuler les points d'acupuncture et ainsi de rétablir les courants électro-magnétiques normaux. C'est très rigolo, dans le stage EFT 1er niveau, de voir ainsi disparaître son goût immodéré pour quelque chose dont on ne pouvait pas se passer jusque là, et à quoi on est devenu soudain totalement indifférent. Et je peux vous dire par expérience que cette indifférence perdure ensuite.
Pour les substances plus sérieuses à connotation illégale, s'il vous plaît contactez un praticien EFT expérimenté ou médecin. 

*********

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'envoyer votre commentaire. Si vous voulez que je vous réponde directement joignez votre email dans un second commentaire à part que je supprimerai.